La Chaux-du-Dombief

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chaux-du-Dombief
La Chaux-du-Dombief
L'église de La Chaux-du-Dombief.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Saint-Claude
Intercommunalité Communauté de communes la Grandvallière
(siège)
Maire
Mandat
Claude Pilloud
2020-2026
Code postal 39150
Code commune 39131
Démographie
Population
municipale
557 hab. (2018 en augmentation de 4,9 % par rapport à 2013)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 36′ 11″ nord, 5° 54′ 06″ est
Altitude Min. 719 m
Max. 1 063 m
Superficie 21,65 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Saint-Laurent-en-Grandvaux
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Chaux-du-Dombief
Géolocalisation sur la carte : Jura
Voir sur la carte topographique du Jura
City locator 14.svg
Chaux-du-Dombief
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaux-du-Dombief
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaux-du-Dombief

Chaux-du-Dombief est une commune française située dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est sur cette commune que le Hérisson prend sa source. Il y existe les lacs Maclu et d'Ilay. La commune s'élève à environ 900 mètres d'altitude au pied du Pic de l'Aigle[1].

Hiver à La Chaux-du-Dombief.
Ancienne ferme à La Chaux-du-Dombief

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Chaux-du-Dombief est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (76,2 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (76,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (68 %), prairies (15,3 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (8,2 %), eaux continentales[Note 2] (3,9 %), zones humides intérieures (2,6 %), zones urbanisées (2 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne des CFV reliant Clairvaux à Foncine, en contrebas de la route

La commune était autrefois desservie par les Chemins de fer vicinaux du Jura (CFV).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Claude Pilloud DVD Agriculteur
Président de la Communauté de Communes

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 557 habitants[Note 3], en augmentation de 4,9 % par rapport à 2013 (Jura : −0,29 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8648609101 0319721 001973985947
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
809753754744606574633558502
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
496616504409412358400343345
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
350324343422442488532528532
2018 - - - - - - - -
557--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Vincent (XVIIIe siècle), sise rue des Cascades, au lieu-dit "les Rousselets", à Ilay, inscrite à l'IGPC depuis 2005[13];
  • Église de Saint-Point (XVIIIe siècle), sise Grande Rue, inscrite à l'IGPC depuis 2005[14]. Son clocher est celui de l'ancienne chartreuse de Bonlieu;
  • Croix (XIXe et XXe siècles), sises aux lieux-dits "les Rousselets", "les Saillards" et "les Iles", inscrites à l'IGPC depuis 2005[15],[16],[17];
  • Presbytère (XIXe siècle), sis allée des Sapins, inscrit à l'IGPC depuis 2005[18];
  • Vierge (XIXe siècle), sise rue des Saillards, au lieu-dit éponyme, inscrite à l'IGPC depuis 2005[19];
  • Vierge à l'Enfant (XIXe siècle), sise sur la RN 78, au lieu-dit "sur l'Otat", inscrite à l'IGPC depuis 2005[20].

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Maisons et fermes (XVIIIe-XIXe siècle), inscrites à l'IGPC depuis 2005[21],[22],[23],[24],[25],[26],[27],[28],[29],[30],[31],[32],[33],[34],[35],[36],[37],[38],[39],[40],[41],[42],[43],[44],[45],[46],[47],[48],[49],[50],[51],[52],[53],[54],[55],[56],[57],[58],[59],[60],[61],[62],[63],[64],[65],[66];
  • Ancienne mairie-école (XIXe siècle), aujourd'hui maison, sise rue des Saillards, inscrite à l'IGPC depuis 2005[67];
  • Ancienne scierie (XIXe siècle), aujourd'hui maison, sise route des Lacs, au lieu-dit "les Rousselets", inscrite à l'IGPC depuis 2005[68];
  • Citerne (XIXe siècle), sise Allée des Sapins, inscrite à l'IGPC depuis 2005[69];
  • Colonies de vacances (XIXe-XXe siècle), sises au chemin de la Boissière et Grande Rue, inscrites à l'IGPC depuis 2005[70],[71],[72];
  • École (XIXe siècle), sise Grande Rue, inscrite à l'IGPC depuis 2005[73];
  • Fontaines (XIXe siècle), inscrites à l'IGPC depuis 2005[74],[75],[76],[77];
  • Lavoirs (XIXe siècle), sis aux lieux-dits "la Boissière" et "les Rousselets", inscrits à l'IGPC depuis 2005[78],[79];
  • Pont (XIXe siècle), sis au lieu-dit "les Rousselets", inscrit à l'IGPC depuis 2005[80]
  • Tunnel ferroviaire et viaduc du Dombief (XIXe siècle), sis au lieu-dit "le Morillon", inscrits à l'IGPC depuis 2004[81];
  • Anciennes douches municipales (XXe siècle), aujourd'hui maison, sises rue des Saillards, inscrites à l'IGPC depuis 2005[82];
  • Monument aux morts (XXe siècle), sis rue des Saillards, inscrit à l'IGPC depuis 2005[83];
  • Ponts (XXe siècle), sis route des Lacs et sur la RN 78, inscrits à l'IGPC depuis 2005[84],[85],[86];
  • Poste (XXe siècle), sise rue des Saillards, inscrite à l'IGPC depuis 2005[87];
  • Réservoir (XXe siècle), sis sur la route forestière de Maguenay, au lieu-dit "la Vallière", inscrit à l'IGPC depuis 2005[88].

Patrimoine naturel et culturel[modifier | modifier le code]

  • Ile de la Motte, sise sur le lac d'Ilay, inscrite au titre des monuments historiques (vestiges du prieuré Saint Vincent fondé au IXe siècle) depuis 1991[89]
  • Jardin des Sœurs du Saint-Enfant-Jésus, sis Grande Rue, inscrit à l'IGPC depuis 1995[90];
  • Pic de l'Aigle (993 m). Au pied de ce sommet se dressait jadis une imposante forteresse, au donjon massif, et un château fort, entouré de fossés, construits au début du XIVe siècle, par Jean de Chalon, sire d'Arlay.

Les moines chartreux de l'abbaye de Bonlieu, qui avaient eu à subir pendant des siècles les violences et les exactions des seigneurs de l'Aigle, demandèrent et obtinrent du roi Louis XIV la destruction totale du château. Il fut démantelé sur ordre du roi qui ordonna au châtelain, M. Claude-Antoine du Tartre, de le détruire. Ce fut chose faite à partir de 1684 ; aujourd'hui, il ne reste aucune trace visible. Il est probable que les pierres du château aient servi à construire la plupart des maisons de la Chaux.
Xavier de Montépin, dans son roman Le médecin des pauvres, imagina la prise d'assaut par surprise et la destruction par incendie du château par le capitaine Lacuzon, le fameux héros de l'indépendance franc-comtoise. Ce livre fut un immense succès dans toute la région mais le revers de la médaille fut que les lecteurs crurent dur comme fer à cette contre-vérité historique et beaucoup y croient encore de nos jours.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Chaux-du-Dombief » sur le site de communes de France
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Chapelle Saint-Vincent (XVIIIe siècle) », notice no IA39001834, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Eglise de Saint-Point (XVIIIe siècle) », notice no IA39001871, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Croix des Rousselets (XIXe siècle) », notice no IA39001835, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Croix des Iles (XXe siècle) », notice no IA39001894, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Croix des Saillards (XXe siècle) », notice no IA39001847, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Presbytère (XIXe siècle) », notice no IA39001878, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Vierge des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001846, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Vierge à l'Enfant de l'Otat (XIXe siècle) », notice no IA39001901, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Ferme des Rousselets 1 (XVIIIe siècle) », notice no IA39001833, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. « Ferme des Rousselets 2 (XIXe siècle) », notice no IA39001837, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. « Ferme des Rousselets 3 (XIXe siècle) », notice no IA39001838, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. « Ferme des Rousselets 4 (XIXe siècle) », notice no IA39001839, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. « Ferme des Rousselets 5 (XVIIIe siècle) », notice no IA39001840, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. « Ferme des Rousselets 6 (XVIIIe siècle) », notice no IA39001841, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  27. « Ferme des Rousselets 7 », notice no IA39001842, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  28. « Ferme de la Boissière 1 », notice no IA39001848, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  29. « Ferme de la Boissière 2 », notice no IA39001849, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  30. « Ferme de la Boissière 3 », notice no IA39001852, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  31. « Ferme 1, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001854, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. « Maison 1, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001855, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  33. « Maison 2, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001856, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  34. « Ferme 2, Rue de l'Égalité (XVIIIe siècle) », notice no IA39001857, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  35. « Maison 3, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001858, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  36. « Ferme 3, Rue des Saillards (XXe siècle) », notice no IA39001859, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  37. « Ferme 4, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001863, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  38. « Maison 3, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001864, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  39. « Ferme 5, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001865, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  40. « Ferme 6, Rue des Saillards (XVIIIe siècle) », notice no IA39001866, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  41. « Maison 4, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001867, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  42. « Maison 5, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001868, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  43. « Maison 6, Rue des Saillards (XIXe siècle) », notice no IA39001869, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  44. « Ferme 1, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001872, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  45. « Maison 1, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001873, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  46. « Ferme 2, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001874, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  47. « Ferme 3, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001875, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  48. « Ferme 4, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001877, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  49. « Ferme 5, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001881, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  50. « Ferme 6, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001882, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  51. « Ferme 7, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001883, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  52. « Ferme 8, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001884, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  53. « Ferme 9, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001886, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  54. « Ferme 10, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001887, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  55. « Ferme 11, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001888, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  56. « Ferme 12, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001889, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  57. « Ferme, Route de la Vallière (XIXe siècle) », notice no IA39001890, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  58. « Maison de l'Otat 1 (XIXe siècle) », notice no IA39001897, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  59. « Maison de l'Otat 2 (XIXe siècle) », notice no IA39001898, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  60. « Ferme de l'Otat 1 (XIXe siècle) », notice no IA39001899, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  61. « Ferme de l'Otat 2 (XIXe siècle) », notice no IA39001900, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  62. « Ferme de l'Otat 3 (XIXe siècle) », notice no IA39001902, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  63. « Maison sur l'Otat 3 (XIXe siècle) », notice no IA39001903, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  64. « Ferme sur l'Otat 4 (XIXe siècle) », notice no IA39001904, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  65. « Ferme de l'Otat 5 (XIXe siècle) », notice no IA39001905, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  66. « Ferme des Rousselets 8 (XIXe siècle) », notice no IA39001907, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  67. « Ancienne marie-école (XIXe siècle) », notice no IA39001860, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  68. « Ancienne scierie (XIXe siècle) », notice no IA39001844, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  69. « Citerne (XIXe siècle) », notice no IA39001879, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  70. « Colonie 1, Chemin de la Boissière (XXe siècle) », notice no IA39001851, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  71. « Colonie, Chemin de la Boissière (XIXe siècle) », notice no IA39001853, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  72. « Colonie, Grande Rue (XIXe siècle) », notice no IA39001885, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  73. « Ecole (XIXe siècle) », notice no IA39001876, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  74. « Fontaine de l'Otat (XIXe siècle) », notice no IA39001896, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  75. « Fontaine de la Place de la Mairie (XIXe siècle) », notice no IA39001891, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  76. « Fontaine des Rousselets (XIXe siècle) », notice no IA39001843, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  77. « Fontaine de l'Allée des Sapins (XIXe siècle) », notice no IA39001880, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  78. « Lavoir de la Boissière (XIXe siècle) », notice no IA39001850, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  79. « Lavoir des Rousselets (XIXe siècle) », notice no IA39001836, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  80. « Pont des Rousselets (XIXe siècle) », notice no IA39001845, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  81. « Tunnel du Morillon et viaduc du Dombief (XIXe siècle) », notice no IA39001112, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  82. « Anciennes douches municipales (XXe siècle) », notice no IA39001861, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  83. « Monument aux morts (XXe siècle) », notice no IA39001870, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  84. « Pont d'Ilay (XXe siècle) », notice no IA39001892, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  85. « Pont des Iles (XXe siècle) », notice no IA39001895, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  86. « Pont de la Côte d'Aval (XXe siècle) », notice no IA39001893, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  87. « Poste (XXe siècle) », notice no IA39001862, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  88. « Réservoir (XXe siècle) », notice no IA39001906, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  89. « Ile de la Motte », notice no PA00102067, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  90. « Jardin des Sœurs du Saint-Enfant-Jésus (XXe siècle) », notice no IA39000804, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]