Xavier de Montépin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montépin.
Xavier de Montépin
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait photographique par Ernest Ladrey.

Nom de naissance Xavier Henri Aymon Perrin, comte de Montépin
Naissance
Apremont (Haute-Saône), Drapeau de la France France
Décès (à 79 ans)
Paris
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

Xavier Henri Aymon Perrin, comte de Montépin, né à Apremont (Haute-Saône) le et mort à Paris le , est un romancier populaire français. Il repose au cimetière ancien (cimetière communal de l'Ouest), 6e division, de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine à côté de la tombe de sa femme Louise Lesueur et de celle de Caroline Lesueur.

Auteur de romans-feuilletons et de drames populaires, il s'illustra dans le feuilleton. Il est notamment l'auteur de l'un des best-sellers du XIXe siècle, La Porteuse de pain, paru de 1884 à 1889, qui a été adapté successivement au théâtre, au cinéma et à la télévision.

Le Médecin des pauvres, paru en feuilleton de janvier à dans le journal illustré Les Veillées parisiennes, fut un plagiat d'un roman historique de Louis Jousserandot, un avocat républicain. Jousserandot et Montépin s'assignèrent mutuellement en justice. Le procès eut lieu en janvier 1863. Les deux plaignants furent renvoyés dos à dos et condamnés tous deux aux dépens. Mais la défaite fut bien du côté de Jousserandot, l'ancien proscrit républicain qui avait bien peu de chances de gagner face au riche et célèbre Xavier de Montépin, adulé des lecteurs et politiquement proche du pouvoir impérial en place.

Les Filles de plâtre, paru en 1855, fit également scandale et valut à Montépin l'année suivante une condamnation à trois mois d'emprisonnement et 500 francs d'amende pour obscénité.

Xavier de Montépin utilisait un ou des nègres, comme beaucoup des auteurs à succès de son époque qui produisaient du roman-feuilleton « au kilomètre ». On connaît le nom de l'un d'entre eux : Maurice Jogand.

Principaux romans[modifier | modifier le code]

Caricature de Xavier de Montépin parue en 1875 dans Le Trombinoscope de Touchatout.
La Porteuse de pain publié en fascicules par H. Geoffroy.

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Les Chevaliers du lansquenet (1847)
  • Les Amours d'un fou (1849)
  • Les Confessions d'un bohême (1849)
  • Les Filles du saltimbanque (1849)
  • Brelan de dames (1850)
  • La Baladine (1851)
  • Le Loup noir (1851)
  • Geneviève Galliot (1852)
  • Les Viveurs de Paris (1852)
  • L'Épée du commandeur (1852)
  • L'Auberge du Soleil d'or (1853)
  • Un gentilhomme de grand chemin (1853)
  • Les Valets de cœur (1853)6
  • Mademoiselle Lucifer (1853)
  • Les Filles de plâtre (1855)
  • La Perle du Palais-royal (1855)
  • Le Château des fantômes (1855)
  • Les Filles de plâtre. Les trois débuts (1856)
  • La Syrène (1856)
  • Les Deux Bretons (1857)
  • Le Masque rouge (1858)
  • L'Officier de fortune (1858)
  • Les Pécheresses. Pivoine et Mignonne (1858)
  • Les Viveurs de province (1859)
  • La Comtesse Marie (1859)
  • Le Château de Piriac (1859)
  • La Maison rose (1859)
  • Les Chevaliers du poignard (1860)
  • La Fille du maître d'école (1860)
  • Les Marionnettes du diable (1860)
  • Un mystère de famille (1860)
  • Le Compère Leroux (1860)
  • Une fleur aux enchères (1860)
  • Le Médecin des pauvres (1861)
  • Le Parc aux biches (1862)
  • Les Compagnons de la torche (1862)
  • Les Métamorphoses du crime (1863)
  • L'Amour d'une pécheresse (1864)
  • L'Héritage d'un millionnaire (1864)
  • Le Drame de Maisons-Lafitte (1864)
  • Les Pirates de la Seine (1864)
  • Les Amours de Vénus (1864)
  • Bob le pendu (1864)
  • Les Mystères du Palais-royal (1865)
  • La Fille du meurtrier (1866)
  • Le Moulin rouge (1866)
  • La Sirène (1866)
  • La Maison maudite (1867)
  • La Femme de Paillasse. La voyante (1873)
  • L'Amant d'Alice (1873)
  • La Comtesse de Nancey (1873)
  • Le Mari de Marguerite (1873)
  • Les Confessions de Tullia (1873)
  • La Voyante (1873)
  • Le Bigame (1874)
  • Le Pendu (1874)
  • Les Enfers de Paris (1874)
  • La Maîtresse du mari (1876)
  • Les Tragédies de Paris (1876)
  • La Sorcière rouge (1876)
  • L'Agent de police (1877)
  • La Traite des blanches (1877)
  • La Bâtarde (1877)
  • Deux Amies de Saint-Denis (1878)
  • La Femme de Paillasse (1878)
  • Le Médecin des folles (1879)
  • La Dame de pique (1879)
  • Le Médecin des folles (1879)
  • Le Fiacre n ̊ 13 (1880)
  • Les Filles de bronze (1880)
  • Le Dernier des Courtenay (1880)
  • La Fille de Marguerite (1881)
  • Son Altesse l'Amour (1881)
  • Mam'zelle Mélie (1881)
  • Madame de Trèves (1882)
  • Les Pantins de madame le Diable (1882)
  • Le Dernier Duc d'Hallali (1883)
  • La Porteuse de pain (1884-1887)
  • Deux Amours : Hermine (1885)
  • Deux Amours : Odille (1885)
  • Le Testament rouge (1888)
  • Le Marchand de diamants (1889)
  • Marâtre : la fille du fou (1889)
  • Le Marchand de diamants (1889)
  • Le Mariage de Lascars (1889)
  • Les Drames de l'épée (1890)
  • La Dame aux émeraudes (1891)
  • Les Conquêtes de Narcisse Mistral (1894)
  • La Demoiselle de compagnie (1900)
  • Chanteuse des rues (1900)
  • Le Marquis d'Espinchal ( 1902 )

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]