Lac d'Ilay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac d'Ilay
Image illustrative de l’article Lac d'Ilay
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 34″ nord, 5° 53′ 51″ est
Type Naturel
Origine Glaciaire
Superficie 72 ha
Longueur 1,9 km
Largeur 400 m
Altitude 774 m
Profondeur
 · Moyenne
max 32 m
10 m
Volume 7,7 millions de m3
Hydrographie
Bassin versant 5,5 km2
Alimentation Grand Maclu
Émissaire(s) le Hérisson
Îles
Nombre d’îles 1 (très petite)
Divers
Commentaire Doit son nom à la petite île, à 200 m de la rive orientale, occupée au Moyen Âge par un prieuré

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac d'Ilay

Le lac d'Ilay ou lac de la Motte est un petit lac glaciaire à l'aspect sauvage situé dans le département du Jura sur les territoires des communes du Frasnois et de La Chaux-du-Dombief, à environ 800 mètres d'altitude, dans la Région des lacs du Jura français. Il a une forme très allongée orientée SW-NE, il mesure 1,9 km sur 0,4 km avec une superficie de 72 hectares et une profondeur moyenne de 10 m (double cuvette avec une profondeur maximale de 32 m). Son bassin versant est limité à 5,5 km².

Le lac d'Ilay fait partie d'un complexe de 5 lacs situés à proximité, sur le plateau calcaire de Champagnole: le Grand Maclu et le Petit Maclu qui le jouxtent, le lac de Narlay et le Vernois situé à quelques kilomètres[1] : ce site jurassien caractéristique se découvre depuis le Belvédère des quatre lacs situé à quelques kilomètres de La Chaux-du-Dombief.

Il doit son existence aux dépôts d’alluvions glaciaires marneuses et à quelques dépôts morainiques qui ont permis la retenue des eaux dans un secteur karstique caractérisé. Le lac d'Ilay est alimenté principalement par le lac du Grand Maclu auquel il est relié par un petit canal naturel d'environ 200 mètres. La partie nord est la plus profonde (elle atteint 32 mètres) alors que la partie sud l'est beaucoup moins, avec un bord marécageux envahi de roseaux et d'autres végétaux aquatiques. Le développement des saules est également notable dans plusieurs secteurs. Son émissaire au sud rejoint le Hérisson.

Inclus dans le parc naturel régional du Haut-Jura, il conserve son aspect sauvage avec un périmètre de protection sans activité touristique ni épandage d'engrais ou de lisier. Le lac sert en effet à l'alimentation en eau potable pour Le Frasnois et le Syndicat Intercommunal des Eaux du lac d'Ilay qui pompe l'eau à une profondeur de 18 mètres au milieu du lac et alimente un réseau de 7 communes depuis les années 1960.

Le lac d’Ilay est aussi un lieu de pêche fréquenté : classé en 2e catégorie on y trouve surtout corrégones et gardons mais aussi tanches, perches et brochets

Le lac d'Ilay appelé aussi Lac de la Motte tire son de la petite île rocheuse dite île de la Motte à 200 mètres de la rive nord et sur laquelle a été construit un prieuré bénédictin au haut Moyen Âge, le prieuré Saint-Vincent-de-la-Motte, dont on a mis au jour des vestiges datant de l'époque de Charlemagne (années 800-850 environ).

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]