Jean-Arnaud Raymond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Raymond.

Jean-Arnaud Raymond (né à Toulouse le 4 avril 1742 - 28 janvier 1811) est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Toulouse, il remporte le grand prix d'architecture (futur Prix de Rome) en 1766, et passe huit années en Italie pour se perfectionner. Il est nommé architecte des États de Languedoc. C'est à ce titre qu'il dirige notamment les travaux de la place du Peyrou à Montpellier. Installé à Paris, il devient architecte en chef du palais du Louvre en 1798. Il est chargé du projet d'Arc de triomphe de l'Étoile avec Chalgrin en 1806, qui n'est pas achevé à sa mort.

Il est appelé en 1783 sur le chantier de reconstruction du monastère royal de Prouille (Aude) afin de procéder aux remaniements intérieurs de l'église gothique Notre-Dame sur la base des plans établis en 1746 par Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne. Les ouvrages sont effectués en 1785-1787 et marquent la fin d'une longue reconstruction.

Il est admis en 1784 à l'Académie d'architecture et à l'Institut dès la fondation.

Principales constructions[modifier | modifier le code]

  • 1776 : aménagement intérieur du palais de l'archevêché de Toulouse
  • 1784-1785 : Chapelle Saint-Roch-du-Férétra à Toulouse (désaffectée)
  • 1785 : église collégiale Saint-Martin de l'Isle-Jourdain (Gers)
  • 1785-1787 : église Notre-Dame du monastère royal de Prouille.
  • 1786 : Ancien hôtel Rivet, ancienne préfecture, actuelle école des beaux-arts à Nîmes[1]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Notice de la base Mérimée

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Cachau : "Le monastère royal de Prouille au XVIIIe. La reconstruction par Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, architecte du roi (1746-1787)", Les bâtiments du monastère de Prouilhe, Mémoire Dominicaine, n° 32, Fribourg (Suisse),2015, p. 83-163.
  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jean-Arnaud Raymond » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ (Wikisource)
  • David de Pénanrun, Roux et Delaire, Les architectes élèves de l'école des beaux-arts (1793-1907), Librairie de la construction moderne, 2e éd., 1907, p. 383
  • Journal de Paris, 4 février 1811, p. 282