Jean-Arnaud Raymond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Arnaud Raymond
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Jean-Arnaud Raymond (né à Toulouse le - ) est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Toulouse, il remporte le grand prix d'architecture (futur Prix de Rome) en 1766, et passe huit années en Italie pour se perfectionner et se passionne pour l'architecture palladienne[1]. Il est nommé architecte des États de Languedoc. C'est à ce titre qu'il dirige notamment les travaux de la place du Peyrou à Montpellier. Installé à Paris, il devient architecte en chef du palais du Louvre en 1798. Il est chargé du projet d'Arc de triomphe de l'Étoile avec Chalgrin en 1806, qui n'est pas achevé à sa mort.

Il est appelé en 1783 sur le chantier de reconstruction du monastère royal de Prouille (Aude) afin de procéder aux remaniements intérieurs de l'église gothique Notre-Dame sur la base des plans établis en 1746 par Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne. Les ouvrages sont effectués en 1785-1787 et marquent la fin d'une longue reconstruction.

Il est admis en 1784 à l'Académie d'architecture et à l'Institut dès la fondation.

Principales constructions[modifier | modifier le code]

Intérieur de la chapelle du Férétra

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aurélie Lacourarie, L’Influence de Palladio dans l’œuvre de l’architecte toulousain Jean-Arnaud Raymond à la fin du XVIIIe siècle, in Les Cahiers du Framespa, 2010
  2. Notice de la base Mérimée

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Cachau : "Le monastère royal de Prouille au XVIIIe. La reconstruction par Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, architecte du roi (1746-1787)", Les bâtiments du monastère de Prouilhe, Mémoire Dominicaine, no 32, Fribourg (Suisse), 2015, p. 83-163.
  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jean-Arnaud Raymond » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)
  • David de Pénanrun, Roux et Delaire, Les architectes élèves de l'école des beaux-arts (1793-1907), Librairie de la construction moderne, 2e éd., 1907, p. 383
  • Journal de Paris, , p. 282