Rue de Cléry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
2e arrt
Rue de Cléry
Paris rue de clery.jpg
Situation
Arrondissement 2e
Quartier Mail, Bonne-Nouvelle
Début 106 rue Montmartre
Fin 5 boulevard de Bonne-Nouvelle
Morphologie
Longueur 600 m
Largeur 10,7 m
Historique
Création XVIIe siècle
Géocodification
Ville de Paris 2110
DGI 2110

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Cléry
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de Cléry est une rue du 2e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Son nom lui vient de l'hôtel de Cléry, dont il est fait mention en 1540, et dont les dépendances aboutissaient alors aux fossés de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Quartier de Bonne-Nouvelle en 1760 (Plan de Vaugondy).
Rue de Cléry (à gauche) - Eugène Atget (juin 1907).

La rue de Cléry correspond au chemin longeant les fossés côté campagne de l'enceinte de Charles V, et permettait d'aller de la porte Montmartre à la porte Saint-Denis. Le chemin se prolonge dans le même axe vers le sud-ouest par l'actuelle rue du Mail (en direction de la porte Saint-Honoré).

Lors de la démolition du mur (l'actuelle rue d'Aboukir en longeait le pied) et le comblement des fossés (espace entre la rue de Cléry et la rue d'Aboukir) en 1633-1634, le chemin est transformé en rue, reliée au reste de la Ville par des perpendiculaires (rue Chénier, rue Saint-Philippe, rue des Petits-Carreaux et rue Thévenot).

La rue a d'abord été appelée au XVIIe siècle le « chemin des Gravois » (la butte-aux-Gravois était un dépotoir de déchets), la partie orientale (du croisement avec la rue Poissonnière jusqu'au boulevard de Bonne-Nouvelle) s'est d'ailleurs appelée la « rue Mouffetard » (à cause de l'odeur des ordures) au début du XVIIIe siècle.

Bâtiments remarquables, et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

no 29, niche avec statue de sainte Catherine.
Emplacements non localisés 

Accès[modifier | modifier le code]

Les stations de métro les plus proches sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La maison d’André Chénier », sur terresdecrivains.com, (consulté le 16 novembre 2016).
  2. Jacques Hillairet - Dictionnaire historique des rues de Paris - T.1, p.356.
  3. Jacques Hillairet - Dictionnaire historique des rues de Paris - T.1, pp.356 et 357.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Hillairet, Connaissance du vieux Paris, rive droite, rive gauche, les îles & les villages, éditions Payot & Rivages, Paris, 1993. (ISBN 2-86930-648-2)
  • Renaud Gagneux & Denis Prouvost, Sur les traces des enceintes de Paris, promenade au long des murs disparus, éditions Parigramme, Paris, 2004. (ISBN 2-84096-322-1)