Michel Folliasson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Folliasson
Présentation
Naissance
Pélussin (Loire)
Décès (à 86 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Architecte, urbaniste, enseignant
Architecte des bâtiments civils et palais nationaux
Formation École nationale des beaux-arts de Lyon
École nationale supérieure des beaux-arts, atelier Zavaroni
Œuvre
Distinctions Premier second prix de Rome (1956)
Membre de l'Académie des beaux-arts (1998)

Michel Folliasson est un architecte français né le à Pélussin (Loire) et mort à Paris le . Il a été l'architecte de plusieurs bâtiments administratifs contemporains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à l'École des beaux-arts de Lyon puis à l'École nationale supérieure des beaux-arts à Paris dans l'atelier d'Othello Zavaroni. Il obtient le premier second Grand prix de Rome en 1956 derrière Serge Ménil.

Il mène une carrière d'architecte officiel, nommé architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux. En 1959, il est nommé architecte en chef adjoint de la ZUP du nouveau Créteil avec Jean Fayeton. Puis il s'associe à l'architecte Jacques Binoux. Ils réalisent ensemble de nombreux bâtiments publics, des tours dans le quartier de La Défense et ainsi que des centres de recherche. Il a été architecte-urbaniste pour la ville nouvelle de Cergy-Pontoise.

Il a été enseignant à l'École d'architecture de Nancy de 1957 à 1967. Il est élu en 1998 à l'Académie des beaux-arts au fauteuil no 2 de la section architecture en lieu et place de Bernard Zehrfuss[1].

Il a été nommé chevalier de l'ordre national du Mérite en 1980, et promu officier en 1995[2]. Il a également été nommé chevalier de la Légion d'honneur en 2006[3].

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

La préfecture de Bobigny conçue entre 1965 et 1971.

Projet non-réalisé pour la plus grande tour de Buenos Aires, pour la société PEUGEOT, construction légère métallique haute de 275 mètres[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 15 avril 1998 portant approbation d'élections à l'Académie des beaux-arts, JORF no 94 du 22 avril 1998, p. 6185–6186, NOR MENP9800875D, sur Légifrance.
  2. Décret du 21 novembre 1995 portant promotion et nomination, JORF no 271 du 22 novembre 1995, p. 17063–17094 (17088), NOR REX95000000D, sur Légifrance.
  3. Décret du 14 avril 2006 portant promotion et nomination, JORF no 91 du 16 avril 2006, p. 5760, texte no 3, NOR PREX0609207D, sur Légifrance.
  4. « « André Malraux et l'architecture, administration, architecture contemporaine et création »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) », émission Métropolitains du 31 décembre 2008 en présence de Michel Folliasson, par François Chaslin, France Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]