Roger Taillibert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roger Taillibert, né le à Châtres-sur-Cher (Loir-et-Cher) et mort le à Paris, est un architecte français, ancien élève de l'École du Louvre et de l'École nationale supérieure des beaux-arts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste renommé pour l'utilisation des voiles de béton, Roger Taillibert est, entre autres, l'architecte de la piscine de Deauville en 1965, du Parc des Princes de Paris de 1969 à 1972, de la Cité scolaire de Chamonix-Mont-Blanc, du Stadium Nord de Villeneuve-d'Ascq inauguré en 1976, du Stade olympique de Montréal réalisé pour les Jeux olympiques de 1976, du Khalifa Stadium au Qatar, où il a aussi réalisé l'académie des sports Aspire[1].

Il a consacré sa carrière à construire pour le sport et dans l'esprit du sport, l'esprit du record à atteindre, en tirant des matériaux et des techniques le maximum de ressources utiles et expressives; faire de l'art par les moyens de la technique[2].

Il a été élu à l'Académie des beaux-arts en au fauteuil d'Eugène Beaudouin. Président de l'Académie en 2004 et 2010, président de l'Institut en 2010. Il est en outre membre de l'Académie des sports.

Il est le fondateur de l'Agence d'architecture Taillibert International[3].

Il meurt le à l’âge de 93 ans[4].

Famille[modifier | modifier le code]

Son épouse Béatrice née Pfister est morte en 2007[réf. nécessaire].En 1969, ils ont une fille, Sophie Maria-Emma, physicienne[5].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Le Vélodrome de Montréal (maintenant le Biodôme) (1976).
Entrée du bâtiment universitaire de l'École nationale de ski et d'alpinisme (ENSA) de Chamonix-Mont-Blanc.
Entrée du bâtiment universitaire de l'École nationale de ski et d'alpinisme (ENSA) de Chamonix-Mont-Blanc (1974).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'équipe Mag, 28 avril 2012.
  2. Dictionnaire de l'architecture contemporaine, extrait cité page 37 de la revue Relief, la revue de Chamonix-Mont-Blanc no 11-1999
  3. « Agence d'architecture Taillibert International - 2011 », sur agencetaillibert.com (consulté le 30 mai 2015).
  4. « Décès de l’architecte Roger Taillibert », sur ici.radio-canada.ca (consulté le 3 octobre 2019)
  5. Sophie Maria-Emma Taillibert sur Prabook.
  6. a b c d e f et g « Roger Taillibert », sur Structurae, Base de données internationale du patrimoine du génie civil (consulté le 25 juillet 2015).
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao et ap « Académie des beaux-arts de l'Institut de France », sur academie-des-beaux-arts.fr (consulté le 29 mai 2015).
  8. Décret du 29 mars 1993 portant promotion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]