Constant Moyaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Constant Moyaux, né le à Anzin (Nord) et mort le à Paris, est un architecte français.

Il est grand Prix de Rome d'architecture en 1861[1]. Il est élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1898.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Entrée de la Cour des comptes.
Mairie d'Anzin.
  • Anzin, Mairie, (1874).
  • Transformation du Château-Neuf de Meudon en Observatoire (1879).
  • Transformation des bâtiments du ministère de l'Intérieur (1882-1883).
  • Paris, la Cour des comptes, rue Cambon, (1898, 1912), à la suite du décès de l'architecte, la fin des travaux fut assurée par son collaborateur Jules Guadet.

Le Musée des beaux-arts de Lille conserve un fonds de dessins de cet architecte[2].

Iconographie[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Exposition personnelle[modifier | modifier le code]

  • Valenciennes, Musée des beaux-arts, « Du compas au pinceau : l’architecture révélée », 2013-2014. Exposition de dessins de Constant Moyaux, catalogue avec des notices de Virginie Frelin-Cartigny, Stéphanie Quantin et Cyril Dermineur.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Après cinq tentatives.
  2. Voir le site de l'agence photographique de la Réunion des musées nationaux, www.photo.rmn.fr.
  3. « Plaquette de Corneille Henri Theunissen », www.photo.rmn.fr.
  4. « Photographie de François Antoine Vizzavona », www.photo.rmn.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :