Albert Laprade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laprade.
Albert Laprade
Présentation
Naissance
Buzançais
Décès
Paris
Nationalité française
Activités Architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux
Diplôme Architecte DPLG 1907
Formation École des Beaux-Arts (atelier Redon et Recoura)
Œuvre
Réalisations Palais de la Porte Dorée
préfecture de Paris
Barrage de Génissiat
Distinctions Académie des Beaux-Arts
Publications Les Rues de Paris à travers les croquis d'Albert Laprade

Albert Laprade, né à Buzançais le (Indre) et mort à Paris le , est un architecte français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (10e division).

Réalisations[modifier | modifier le code]

Il a pour collaborateur au sein de son cabinet Léon Bazin, qui le seconde sur tous ses projets au cours des années 1930.

La majeure partie de ses archives est conservée aux Archives nationales sous la cote 403 AP[2]

À Paris
En province
  • la Villa Magdana (ker magdelen) du Docteur Maurice Heitz-Boyer appelée "le Minaret" à Bénodet (Finistère)
  • la Cité Administrative de Lille (1956) ;
  • le Barrage de Génissiat (1939-1941) ;
  • la centrale de La Bâthie (1960).
À l'étranger

Il est également l'auteur de l'ambassade de France en Turquie à Ankara, construite de 1933 à 1939.

Publications[modifier | modifier le code]

  • avec Jean Gallotti, Le Jardin et la maison arabe au Maroc, préface du maréchal Lyautey, 1925
  • Contributions aux revues d'urbanisme Plans (1930-1932), puis Prélude (1932-1936)[4].
  • Architectures de France à travers les croquis d'Albert Laprade, Berger-Levrault, (ISBN 2-7013-0409-1).
  • Architectures de la Méditerranée à travers les croquis d'Albert Laprade, Berger-Levrault, (ISBN 2-7013-0548-9).
  • Les Rues de Paris à travers les croquis d'Albert Laprade, Berger-Levrault, (ISBN 2-7013-0410-5).
  • François d'Orbay, architecte de Louis XIV, Vincent, Fréal & Cie, 1960
  • Souvenirs sur Jean Giraudoux et le maréchal Lyautey, bulletin de la Société d'émulation du Bourbonnais, tome 54, 1966, 1er trimestre

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Culot, Anne Lambrichs et Dominique Delaunay, Albert Laprade. Architecte, jardinier, urbaniste, dessinateur, serviteur du patrimoine, Éd. Norma et Cité de l'architecture et du patrimoine, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. lire en ligne Le musée du lycée Jean Giraudoux conserve l'épée d'académicien d'Albert Laprade
  2. Voir la notice relative à ce fonds dans la Salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.
  3. « Bénodet patrimoine », sur office de tourisme de Bénodet (consulté le 14 novembre 2016)
  4. Maurice Culot, Albert Laprade, Norma, Paris, 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Erreur Lua dans mw.wikibase.entity.lua à la ligne 88 : data.schemaVersion must be a number, got nil instead.