Jardin Villemin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jardin Villemin
Image illustrative de l’article Jardin Villemin
Jardin Villemin.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Paris
Arrondissement 10e
Quartier Porte-Saint-Martin
Hôpital-Saint-Louis
Superficie 1,97 ha
Histoire
Création 1977
Gestion
Lien Internet https://www.paris.fr/equipements/jardin-villemin-1798
Localisation
Coordonnées 48° 52′ 30″ nord, 2° 21′ 42″ est
Géolocalisation sur la carte : 10e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 10e arrondissement de Paris)
Jardin Villemin
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Jardin Villemin

Le jardin Villemin est un jardin public situé dans le quartier de l'hôpital Saint-Louis, dans le 10e arrondissement de Paris. Il abrite le Le Poireau agile, le premier jardin partagé parisien créé dans un espace vert.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est créé en 1977, à l'emplacement de l'ancien hôpital militaire Villemin qui fut fermé en 1968, et tient son nom de du médecin Jean-Antoine Villemin.

Cet hôpital avait été installé en 1861 dans le couvent des Récollets de Paris, près des gares de l'Est et du Nord, ce qui permettait aux blessés revenant du front d'être immédiatement soignés. La porte d'entrée monumentale de cet hôpital est encore visible au 8, rue des Récollets.

Avant la construction du jardin, l'emplacement avait été réservé pour la construction d'un échangeur entre deux autoroutes dans le cadre du plan autoroutier pour Paris. Le jardin ne doit donc son existence qu'à l'abandon de ce projet.

Il est agrandi à quatre reprises en 1980 (au nord), en 1986 (à l'est), en 2000 (doublement de la superficie) et en 2007 (au sud, 1 870 m2[1].

Après la fermeture du centre d'accueil de Sangatte en 2009, le square a été un lieu de passage pour de nombreux étrangers en situation irrégulière sans logement, qui attendaient de se rendre en Grande-Bretagne (du fait de la proximité avec la gare du Nord qui peut les mener au tunnel sous la Manche) ou d'obtenir le droit d'asile en France[2],[3].

Un jardin partagé, le Poireau agile, y a été créé en 2005, premier jardin partagé dans un jardin public de la Ville de Paris. Il est géré par l'association Ville Mains Jardins.

Description[modifier | modifier le code]

Il a une superficie de 19 690 m2[4]. Il est entouré par l'allée du Professeur-Jean-Bernard, le quai de Valmy, la rue des Récollets, et le couvent des Récollets.

Il comporte une grande pelouse vallonnée donnant sur le canal, une mare, un kiosque à musique, des aires de jeux pour enfants et des terrains de sports collectifs. Une fontaine intitulée Enfant au dauphin et tritons, du sculpteur Marie Auguste Martin et datant de 1846 est installée dans le jardin. Elle était l'une des 30 fontaines installées sur les trottoirs de la rue du faubourg Saint-Martin.

Le Poireau Agile[modifier | modifier le code]

L’association Graine de jardins est mandatée par la ville en 2004 pour créer une association d’habitants et élaborer un projet d'extension du jardin Villemin sur une parcelle en friche attenante et de création d'un jardin partagé[5]. Le Poireau Agile ouvre en juillet 2005 et connait rapidement un vif succès[5].

Il est d'’une superficie cultivable d’environ 220 m2, située au pied d’une façade d’immeuble. Entouré de hauts arbres, il est peu visible de la rue mais totalement ouvert sur le jardin Villemin. Il n'est pas clôturé, mais seulement délimité par une allée circulaire, et une haie basse, et protégé par les grilles du parc public et fermé la nuit[5]. Il est découpé en 50 parcelles cultivées collectivement ou individuellement. Plusieurs écoles viennent y jardiner[6].

L'association qui le gère y a recensé environ 150 espèces végétales et 300 espèces d'insectes pollinisateurs[6].

Des vols et des occupations du jardin par des personnes très précaires ont participé au délaissement partiel du jardin[5].

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le site est accessible par le 14, rue des Récollets.

Il est desservi par les lignes (M)(4)(5)(7) à la station Gare de l'Est et par les lignes de bus RATP 3839464756.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jardin Villemin - Equipements – Paris.fr », sur www.paris.fr (consulté le ).
  2. Catherine Coroller, « Square Villemin, petit Kaboul parisien », Libération, .
  3. Thierry Leclère, « Sangatte existe toujours… à Paris », Télérama, .
  4. « Le jardin Villemin à Paris », sur paris1900.lartnouveau.com (consulté le )
  5. a b c et d Sandrine Baudry, Julie Scapino et Elisabeth Rémy, « L'espace public à l'épreuve des jardins collectifs à New York et Paris », Géocarrefour, vol. 89, nos 89/1-2,‎ , p. 41–51 (ISSN 1627-4873, DOI 10.4000/geocarrefour.9388, lire en ligne, consulté le )
  6. a et b « Jardins collectifs : une histoire de partages », sur Jardins de France (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :