Institut pratique du journalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IPJ.
Institut pratique du journalisme de l'université Paris-Dauphine (IPJ)
Image illustrative de l'article Institut pratique du journalisme
Informations
Fondation 1978
Fondateur Pierre Miquel
Type École de journalisme
Régime linguistique Français
Budget 1 million d'euros (2011)
Localisation
Coordonnées 48° 52′ 32″ nord, 2° 20′ 14″ est
Ville Paris
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Direction
Président Denis Jeambar
Directeur Pascal Guénée
Chiffres clés
Enseignants 4 permanents, 140 vacataires
Étudiants 96
Niveau Bac+5
Diplômés/an 48 (en 2012)
Divers
Affiliation Initiative d'excellence Paris Sciences et Lettres - Quartier latin, Conférence des écoles de journalisme, EQUIS
Site web www.ipj.eu

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Institut pratique du journalisme de l'université Paris-Dauphine (IPJ)

L'Institut pratique du journalisme est une école de journalisme française fondée en 1978 par l'historien Pierre Miquel et reconnue par la Commission paritaire nationale de l'emploi des journalistes (CPNEJ).

Elle est située au 24 rue Saint-Georges, dans le 9e arrondissement de Paris. Elle forme des journalistes professionnels aux métiers de la télévision, de la radio, de la presse écrite et de la presse en ligne.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Institut pratique du journalisme de l'Université Paris-Dauphine (IPJ) est une école de journalisme située dans le 9e arrondissement de Paris ; elle a été créée en 1978 par l'historien Pierre Miquel ainsi que par Jean Augonnet, son directeur de 1978 à 2002[1]. L'Institut est installé dans le quartier historique de la presse française, dans les anciennes salles d'expédition de l'hebdomadaire l'Illustration. Il est présidé par le journaliste Denis Jeambar et dirigé par Pascal Guénée.

Depuis le 27 mai 1991[2], c'est l'une des 13 écoles reconnues en France par la profession, via le dispositif prévu par la Convention collective nationale de travail des journalistes. L'établissement a été reconnu par l'État le 28 janvier 1993[3]. Son diplôme de journalisme est visé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche depuis 2004. En septembre 2011, l'IPJ est intégré par décret à l'Université Paris Dauphine [4] et devient l'Institut pratique du journalisme de l'université Paris-Dauphine et délivre à ses étudiants un double diplôme : un master de journalisme de l'Université Paris-Dauphine, ainsi qu'un diplôme propre à l'IPJ (Institut pratique du journalisme).

Présidents[modifier | modifier le code]

  • 1978-2001 - Pierre Miquel, président-fondateur de l'institut, créé en août 1978, dont il conservera la présidence jusqu'en 2002.
  • 2002-2006 - Catherine Lambret
  • Depuis 2007 - Denis Jeambar, journaliste et écrivain, ancien directeur de l'hebdomadaire L'Express.

Formation[modifier | modifier le code]

L'IPJ forme des journalistes, pour tous les médias (presse écrite, radio, télévision, agences de presse, multimédia), en deux ans. Les boursiers d'État (CROUS) sont exonérés de frais de scolarité. L'intégration se fait sur concours. La préparation du diplôme peut se faire sous statut étudiant ou en apprentissage.

Le concours d'entrée (commun avec le CFJ de Paris entre 2006 et 2016) recrute les étudiants titulaires a minima d'une licence ou équivalent (bac + 3). Sous statut étudiant, la scolarité s'effectue en deux années et vise le niveau bac + 5. À la fin de la première année, les étudiants choisissent une spécialisation en journalisme de télévision, radio, ou presse écrite et multimédia.

L'enseignement est assuré à la fois par des professionnels du journalisme et des professeurs des universités. Depuis 2001, l'école a développé des enseignements de journalisme en ligne pour tous ses étudiants, ainsi que des enseignements généraux en économie, science politique et relations internationales.

L'Institut est titulaire de la charte Erasmus et entretient des liens privilégiés avec plusieurs écoles européennes.

IPJ assure également la formation de jeunes journalistes en apprentissage depuis 2004. Cette école a été la première à proposer ce mode de formation aux entreprises de presse.

Anciens élèves d'IPJ[modifier | modifier le code]

L'école bénéficie d'un réseau d'anciens élèves[5].

Parmi les journalistes ayant étudié au sein d'IPJ, figurent Gérard Davet, journaliste au Monde, connu pour ses articles sur l'affaire Bettencourt notamment, ainsi que Patrick de Saint-Exupéry, rédacteur en chef de la revue XXI et lauréat du prix Albert-Londres en 1991.

Figurent aussi les noms de Georges Malbrunot, grand reporter au quotidien Le Figaro, retenu en otage pendant 124 jours en Irak avec son confrère Christian Chesnot, ou encore Jamy Gourmaud, coprésentateur de l'émission C'est pas sorcier.

Apparaissent également au registre des anciens étudiants de l'IPJ les noms de Olivier Truchot, journaliste à BFM TV et RMC, Julien Arnaud, présentateur sur la chaîne d'informations en continu de TF1, LCI, ainsi que l'animateur de France 2, Frédéric Lopez.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Augonnet ( 1949-2016 ) dirige ensuite l'Institut français de journalisme: Who's who: biographie de Jean Augonnet
  2. Convention collective nationale des journalistes du 1er novembre 1976, Avenant 5 bis du 27 mai 1991 sur Légifrance
  3. Décret du 28 janvier 1993 MENZ9204476D publié au BO du 18/02/1993 p. 599
  4. Décret n° 2011-1128 du 19 septembre 2011 portant intégration de l'Institut pratique du journalisme à l'université de technologie en sciences des organisations et de la décision de Paris-Dauphine http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024574763&categorieLien=id:Références
  5. Site du réseau des anciens de l'IPJ

Liens externes[modifier | modifier le code]