XXI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Revue XXI)
Aller à : navigation, rechercher
XXI
Image illustrative de l'article XXI

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Trimestriel
Genre Reportage
Date de fondation 2008
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Laurent Beccaria
Rédacteur en chef Patrick de Saint-Exupéry
ISSN 1960-8853
Site web www.revue21.fr

XXI est une revue française de journalisme de récit, créée en janvier 2008. Vendue en librairie, elle est diffusée à 50 000 exemplaires en moyenne.

Description[modifier | modifier le code]

Sans publicité, sous-titrée « L'information grand format », XXI, revue de grands reportages (sous forme de textes, de dessins, de photos ou de bandes dessinées), est disponible en librairie ou par abonnement. Pour ses fondateurs, « l'idée était de rassembler le meilleur du journalisme avec le meilleur de l'édition »[1] en se basant sur les grands reportages (narrative writing) sur le modèle de The New Yorker, Vanity Fair[2].

Lors de ses débuts, la société appartient essentiellement aux fondateurs Laurent Beccaria (patron des éditions Les Arènes) et Patrick de Saint-Exupéry (ex-grand reporter au Figaro) (33 % chacun) et aux éditions Gallimard (20 %). Le reste est détenu par des actionnaires individuels[3].

Depuis le , la société Rollin publications qui édite la revue a racheté les parts du groupe Gallimard[4].

Articles marquants[modifier | modifier le code]

Plusieurs articles de XXI ont eu un impact médiatique important. Citons par exemple :

Hors-série - Histoire de livres[modifier | modifier le code]

Un hors-série de XXI titré Histoires de livres a été réalisé par l'équipe de la revue à l'occasion de l'édition 2009 de la journée Un livre, une rose, créée à l'initiative de l'association Verbes comme une transposition, en France, de la fête catalane de Sant Jordi.

Ce hors-série de 68 pages regroupe des pages d'actualité, trois récits, La bible de Gutenberg au pays des Soviets par Yves Stavridès, Le commissaire se cache au Mozambique de Patrick Raynal et La valise de mon papa signé par Orhan Pamuk, écrivain turc prix Nobel de littérature en 2006, ainsi qu'un portfolio de Stéphanie Lacombe intitulé Chut ! Je lis.

Dix mille exemplaires en ont été distribués, hors commerce, le 25 avril 2009, par les libraires indépendants participant à l'opération. Le reste du tirage a été mis en vente, à partir du 7 mai 2009, au prix de 5 euros l'unité, les bénéfices ayant été reversés à l'Association pour le développement de la librairie de création.

Autour de la revue[modifier | modifier le code]

  • Le nom de la revue, XXI, fait référence au XXIe siècle.
  • En 2011, Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry lancent 6 mois, un semestriel de photojournalisme, avec la même politique d'indépendance financière et de distribution en librairie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Entre le magazine et le livre, « XXI » a ouvert une voie », sur La tribune, (consulté le 12 août 2014)
  2. Anne Chaon, « Avec XXI, le grand reportage a retrouvé ses fans », AFP,‎
  3. Julien Goetz, « Des histoires du coin de la rue du bout du monde », sur OWNI, (consulté le 12 août 2014)
  4. Courrier des lecteurs, XXI n° 29, Hiver 2015.
  5. Sophie Bouillon, « Bienvenue chez Mugabe », XXI, no 4,‎ (lire en ligne)
  6. « Le prix Albert Londres décerné à la jeune pigiste Sophie Bouillon », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  7. Hedi Aouidj, Mathieu Palain, « Le nazi de Damas », XXI, no 37,‎ (lire en ligne)
  8. « Le nazi Aloïs Brunner serait mort dans un cachot à Damas », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  9. Patrick de Saint-Exupéry, « Réarmez-les », XXI, no 39,‎ (lire en ligne)
  10. « XXI met en cause l'Elysée dans le réarmement des génocidaires au Rwanda », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]