Ibănești (Mureș)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ibănești.
Ibănești
RO MS Lapusna 13.jpg
Nom local
(ro) IbăneștiVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Ibănești (Mureș) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
313,14 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Ibanesti jud Mures.jpg
Démographie
Population
4 357 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
13,9 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Vasile Dumitru Dan (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Ibănești (Mureș) (d), Blidireasa (d), Brădețelu (d), Dulcea (d), Ibănești-Pădure (d), Lăpușna (d), Pârâu Mare (d), Tireu (d), Tisieu (d), Zimți (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
547325Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Ibănești (Libánfalva en hongrois) est une commune roumaine du județ de Mureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune d'Ibănești est située dans le nord-est du județ, dans la vallée du Gurghiu, affluent du Mureș. Son territoire très vaste, limitrophe du județ de Harghita comprend une grande partie des Monts Gurghiu et notamment son point culminant, le Mont Saca (Varful Saca) à 1 777 m d'altitude. Ibănești se trouve à 19 km à l'est de Reghin et à 53 km au nord-est de Târgu Mureș, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des dix villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Blidireasa (210) ;
  • Brădețelu (267) ;
  • Dulcea (372) ;
  • Ibănești (2 273), siège de la municipalité ;
  • Ibănești Pădure (435) ;
  • Lăpușna (1) ;
  • Pâräu Mare (158) ;
  • Tireu (444) ;
  • Tisieu (288) ;
  • Zimți (63).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1453.

La commune d'Ibănești a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, elle a été rattachée au comitat de Maros-Torda.

La commune d'Ibănești a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Après le Deuxième arbitrage de Vienne, elle a été occupée par la Hongrie de 1940 à 1944, période durant laquelle la petite communauté juive fut exterminée par les Nazis. Elle est redevenue roumaine en 1945.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Parti social-démocrate (PSD) 8
Parti national libéral (PNL) 3
Parti Mouvement populaire (PMP) 2

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 3 320 Roumains (93,44 %) et 163 Hongrois (4,59 %)[4].

En 1930, on recensait 4 072 Roumains (95,74 %), 41 Hongrois (0,96 %), 49 Juifs (1,15 %) et 80 Tsiganes (1,88 %).

En 2002, 4 495 Roumains (99,64 %) côtoient 15 Hongrois (0,33 %)[3]. On comptait à cette date 1 719 ménages et 1 837 logements[5].

La commune d'Ibănești a connu sa population maximale en 1966 avec 5 986 habitants.

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002
1 4462 2062 9663 5534 2534 7185 2184 7284 511
2007 - - - - - - - -
4 441[6]--------

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'élevage, l'exploitation des forêts et la transformation du bois. Le tourisme occupe une place importante dans l'économie locale, enraison des nombreuses possibilités de randonnée dans les mOnts Gurghiu.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Ibănești fait partie du Charter of European Rural Communities[7] qui comprend une entité par État membre de l’Union européenne, soit 27 autres communes[8],[9] :

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la route régionale qui relie Reghin avec Lăpușna.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Lăpușna, monastère orthodoxe St Nicolas (Sfântul Nicolae) et église en bois St Nicolas de 1719.
  • Nombreux sommets des Monts Gurghiu : le mont Fâncel (1 684 m), le mont Bătrâna (1 634 m), le mont Tătarca (1 688 m ) et le Mont Saca (1 777 m).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du județ de Mureș

Notes et références[modifier | modifier le code]