Papiu Ilarian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Papiu Ilarian
RO MS Papiu Ilarian (15).JPG
Nom local
(ro) Papiu IlarianVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Papiu Ilarian (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
26,09 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Papiu Ilarian jud Mures.png
Démographie
Population
963 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
36,9 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Levente Varo (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Site web

Papiu Ilarian (autrefois Buduil de Câmpie) ou Mezőbodon en hongrois (Boden en allemand) est une commune roumaine du județ de Mureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Papiu Ilarian est située dans le nord-ouest du județ, sur le cours supérieur de la rivière Lechința, affluent de la rive droite du Mureș, dans les collines de Combod, à 12 km au nord-est de Luduș et à 28 km à l'ouest de Târgu Mureș, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des cinq villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Dobra (48) ;
  • Merișoru (124) ;
  • Papiu Ilarian (718), siège de la municipalité ;
  • Șandru (0) ;
  • Ursoaia (123).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1332 sous le nom de Budun.

La commune de Papiu Ilarian a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, elle a été rattachée au comitat de Torda-Aranyos dont le chef-lieu était la ville de Torda.

La commune de Papiu Ilarian a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Après le Deuxième arbitrage de Vienne, elle a été occupée par la Hongrie de 1940 à 1944, période durant laquelle sa petite communauté juive fut exterminée par les Nazis. Elle est redevenue roumaine en 1945.

Elle a changé de nom pour honorer l'historien et révolutionnaire roumain Alexandru Papiu-Ilarian (1827-1877), originaire du village.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 4
Parti social-démocrate (PSD) 2
Parti national libéral (PNL) 1
Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR) 1
Parti populaire hongrois de Transylvanie (PPMT) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 718 Roumains (46,26 %), 791 Hongrois (50,97 %) et 42 Tsiganes (2,71 %)[4].

En 1930, on recensait 706 Roumains (43,34 %), 853 Hongrois (52,36 %), 20 Juifs (1,23 %) et 42 Tsiganes (2,58 %).

En 2002, 434 Roumains (42,84 %) côtoient 569 Hongrois (56,16 %) et 10 Tsiganes (0,98 %)[3]. On comptait à cette date 363 ménages et 368 logements[5].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002
1 2091 2411 3691 5521 6292 1931 4341 0241 013
2007 - - - - - - - -
999[6]--------

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture et l'élevage.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Papiu Ilarian, église réformée du XIVe siècle.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du județ de Mureș

Notes et références[modifier | modifier le code]