Beica de Jos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Beica de Jos
Biserica de lemn Nadasa04.jpg
Noms locaux
(ro) Beica de Jos, (hu) AlsóbölkényVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Beica de Jos (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
45,69 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Beica de Jos jud Mures.png
Démographie
Population
2 305 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
50,4 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Maria Moldovan (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Beica de Jos (d), Beica de Sus (d), Căcuciu (d), Nadășa (d), Sânmihai de Pădure (d), Șerbeni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Site web

Beica de Jos (Alsóbökény en hongrois, Ungarisch-Birk en allemand) est une commune roumaine du județ de Mureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Beica de Jos est située dans le nord-est du județ, sur la Beica, affluent du Mureș, dans la zone subcarpatique transylvaine, à 8 km à l'est de Reghin et à 40 km au nord-est de Târgu Mureș, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des six villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Beica de Jos (851), siège de la municipalité ;
  • Beica de Sus (270) ;
  • Căcuciu (190) ;
  • Nadășa (282) ;
  • Sânmihai de Pădure (280) ;
  • Șerbeni (370).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1453.

La commune de Beica de Jos a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, elle a été rattachée au comitat de Maros-Torda.

La commune de Beica de Jos a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Elle a été de nouveau occupée par la Hongrie de 1940 à 1944, période durant laquelle sa petite communauté juive fut exterminée par les Nazis. Elle est redevenue roumaine en 1945.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal de Beica de Jos compte 11 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Maria Moldovan (PSD) a été élu maire de la commune[2].

Élections municipales de 2008[3]
Parti Nombre de conseillers
Parti social-démocrate (PSD) 3
Parti national libéral (PNL) 3
Parti de la Nouvelle Génération - Chrétien-démocrate (PNG) 2
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 1
Parti démocrate-libéral (PD-L) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[4] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1900, la commune comptait 2 597 Roumains (72,85 %), 784 Hongrois (21,99 %) et 175 Tsiganes (4,91 %)[5].

En 1930, on recensait 2 671 Roumains (74,32 %), 694 Hongrois (19,31 %), 32 Juifs (0,89 %) et 189 Tsiganes (5,26 %).

En 2002, 1 422 Roumains (63,39 %) côtoient 270 Hongrois (12,03 %) et 551 Tsiganes (24,56 %)[4]. On comptait à cette date 901 ménages et 919 logements[6].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002
2 4322 5423 3243 5653 5943 7502 8522 3432 243
2007 - - - - - - - -
2 237[7]--------

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l’agriculture, l'élevage, l'exploitation des forêts et le tourisme.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Le village peut être atteint par la route régionale DJ153.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Beica de Jos, église en bois des Sts Archanges (Sf. Arhangeli Mihail și Gavrili) de 1810.
  • Nadășa, église en bois St Nicolas (Sf. Nicolae) de 1717.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]