Viișoara (Mureș)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Viișoara
ROU MS Viisoara CoA.jpg
ViisoaraMS (10).JPG
Nom local
(ro) ViișoaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Viișoara (Mureș) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
66,87 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Viisoara jud Mures.png
Démographie
Population
1 659 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
24,8 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Ovidiu Dorel Stoica (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
547645Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Viișoara (Csatófalva en hongrois, Hohndorf en allemand, Huinderf en dialecte saxon) est une commune roumaine du județ de Mureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Viișoara est située dans le sud du județ, à la limite avec le județ de Sibiu, dans les collines de Târnava Mică, à 10 km au nord de Dumbrăveni et à 50 km au sud de Târgu Mureș, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des villages suivants (population en 2002)[1] :trois

  • Ormeniș (395) ;
  • Sântioana (539) ;
  • Viișoara (729), siège de la municipalité.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1367 sous le nom de Hondorf.

La commune de Viișoara a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, elle a été rattachée au comitat de Kis-Küküllő (Târnava Mică) dont le chef-lieu était la ville de Târnăveni.

La commune de Viișoara a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Après le Deuxième arbitrage de Vienne, elle a été occupée par la Hongrie de 1940 à 1944. Elle est redevenue roumaine en 1945.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Parti social-démocrate (PSD) 6
Parti national libéral (PNL) 3
Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR) 2

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune avait au début du XXe siècle une majorité absolue de population d'origine germanique (Saxons de Transylvanie) mais les vicissitudes de l'histoire ont réduit cette communauté à n'être plus qu'anecdotique à l'heure actuelle. De 2 310 personnes en 1941, on est passé à 1 615 en 1956 (déportations consécutives à la Seconde Guerre mondiale), puis à 1 013 personnes en 1977 et enfin à 109 personnes après la Révolution de 1989 et l'ouverture des frontières qui a suivi.

En 1910, la commune comptait 1 140 Roumains (34,55 %), 2 012 Allemands et 42 Hongrois (1,27 %)[4].

En 1930, on recensait 1 131 Roumains (31,88 %), 2 140 Allemands (60,32 %), 60 Hongrois (1,69 %) et 204 Tsiganes (5,75 %).

En 2002, 1 151 Roumains (69,21 %) côtoient 47 Hongrois (2,82 %), 39 Allemands (2,34 %) et 424 Tsiganes (25,49 %)[3]. On comptait à cette date 544 ménages et 644 logements[5].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002
2 7802 7473 1173 3003 5483 5462 5741 6361 663
2007 - - - - - - - -
1 702[6]--------

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture et l'élevage.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Viișoara est située sur la route régionale DJ42 Coroisânmărtin-Dumbrăveni, dans le județ de Sibiu.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Viișoara, église luthérienne des XVIe siècle et XVIIe siècle.
  • Ormeniș, église réformée du XVe siècle.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du județ de Mureș

Notes et références[modifier | modifier le code]