Hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (expression qui peut s'abréger en « HSH[1] ») désignent dans le domaine médical les hommes s'engageant ou s'étant déjà engagé dans des relations sexuelles avec d'autres hommes, et ce, quelle que soit la définition qu'ils ont de leur orientation sexuelle[2]. En effet, pour de multiples raisons, nombre de ces hommes peuvent ne pas se définir comme homosexuels, pansexuels ou bisexuels, certains se qualifiant même d'« hétérosexuels »[3],[4] : les pratiques sexuelles peuvent ainsi diverger de l'identité dont on se réclame[5],[6].

Orientation sexuelle[modifier | modifier le code]

Plusieurs études ont cherché à déterminer si, parmi les hommes s'engageant dans des relations avec d'autres hommes, les relations étaient exclusives (homosexualité) ou bien s'ils maintenaient également des relations avec des femmes (bisexualité, pansexualité). Les résultats varient grandement selon les régions et les cultures. En Europe et aux États-Unis, les bisexuels sont largement majoritaires, tout comme dans certains pays africains comme le Sénégal (un des rares pays africains à collecter des données sur ce sujet), si l'on s'intéresse aux comportements sexuels sur plusieurs années. Lorsque la durée de la période étudiée est plus limitée (par exemple les douze derniers mois), la part de comportements bisexuels tend à baisser, alors qu'augmente celle des comportements homosexuels[5]. En Chine, seuls la moitié des HSH reconnaissent une relation hétérosexuelle[2]. D'après des enquêtes menées dans certains lieux de rencontre homosexuels d'Europe de l'Est, seuls un tiers des sondés déclarent avoir déjà maintenu une relation sexuelle hétérosexuelle[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « HSH : définition », sur action-traitement.fr.
  2. a b et c (en) « HIV and sex between men » [PDF], sur unaids.org.
  3. (en) Merl Storr, Bisexuality : a critical reader, Routledge, (ISBN 0415166594, 9780415166591 et 0415166608, OCLC 39733396, lire en ligne)
  4. (en) « Living la vida loca », The Economist,‎ (ISSN 0013-0613, lire en ligne, consulté le 1er septembre 2019)
  5. a et b Joseph Larmarange, Annabel Desgrées du Loû, Catherine Enel et Abdoulaye Wade, « Homosexualité et bisexualité au Sénégal : une réalité multiforme », Population, vol. 64, no 4,‎ , p. 723 (ISSN 0032-4663 et 1957-7966, DOI 10.3917/popu.904.0723, lire en ligne, consulté le 1er septembre 2019)
  6. (en) David Spiegelhalter, « Is 10% of the population really gay? », The Guardian,‎ 5 avril 2015 -url=https://www.theguardian.com/society/2015/apr/05/10-per-cent-population-gay-alfred-kinsey-statistics.

Voir aussi[modifier | modifier le code]