Bispiritualité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dance to the Berdache, de George Catlin.
We'wha (en), berdache zuñi.

La bispiritualité, aussi connue sous le nom de berdache, bardache, être aux deux esprits[1] ou two spirit abrégé en 2S (agokwa, « comme une femme », en ojibwé[2]), est un terme générique utilisé pour décrire des individus non conformes aux normes de genre communément admises dans les sociétés occidentales : femmes ou hommes.

Ainsi, certaines nations autochtones d'Amérique du Nord considèrent qu'il existe au moins quatre genres :

  • hommes masculins,
  • femmes féminines,
  • hommes féminins,
  • femmes masculines.

Cette catégorisation ne peut se comprendre que dans le contexte culturel des sociétés autochtones traditionnelles d'Amérique du nord[réf. nécessaire]. Elle n'a pas nécessairement de rapport avec la sexualité et ne correspond pas aux catégories occidentales LGBT.

Les incarnations du troisième et du quatrième genre par les bispirituels incluent l'exécution de travaux et le port de vêtements associés à la fois aux femmes et aux hommes. La présence de bispirituels « était une institution parmi la plupart des peuples autochtones[3]. » Selon Will Roscoe (en), l'existence des bispirituels a été documentée dans plus de 130 peuples d'Amérique du Nord, dans toutes les régions du sous-continent[4].

Terminologie[modifier | modifier le code]

Certains autochtones se nommèrent eux-mêmes[Qui ?] Two-Spirit au début des années 1990[5]. Ils rejetèrent le nom « bardache » dont l'étymologie remonte au mot persan bardaj, se référant à un homosexuel passif, ayant pris le sens moderne de catamite[6].
Les langues des peuples autochtones nord-américaines disposent de leurs propres termes, par exemple wíŋkte en lakota, nádleehé en navajo[7] et hwame en mojave[8].

Définition et rôle social[modifier | modifier le code]

Certaines sociétés amérindiennes acceptent le principe d'un troisième genre social. Les personnes bispirituelles peuvent participer à des activités masculines ou féminines indépendamment de leur genre[réf. nécessaire].

Parfois il leur est attribué des rôles particuliers dans la tribu, entre autres[réf. nécessaire] :

  • transmettre l'histoire orale ;
  • voir l'avenir ;
  • donner les prénoms ;
  • créer la poterie ;
  • organiser les mariages ;
  • créer les coiffes de plumes ;
  • conseiller matrimonial (car il connaît le cœur des deux genres et sait les reconcilier).

Deux-Esprits historiques[modifier | modifier le code]

Deux-Esprits modernes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Réseau canadien autochtone du SIDA, « L'Espoir », sur www.caan.ca/french, (consulté le 19 mai 2009).
  2. Désy 1978, p. 57.
  3. Gilley 2006, p. 8.
  4. Roscoe 1991, p. 5.
  5. (en) Kylan Mattias de Vries, Encyclopedia of gender and society, Los Angeles, SAGE, , 976 p. (ISBN 978-1-4129-0916-7, lire en ligne), « Berdache (Two-Spirit) », p. 64.
  6. Sue-Ellen Jacobs , Wesley Thomas et Sabine Lang 1997, p. 2-3, 221.
  7. Birginia Burrus et Catherine Keller 2007, p. 73.
  8. Randy P. Conner , David Hatfield Sparks et Mariya Sparks 1997.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

En anglais[modifier | modifier le code]

  • (en) Michelle Cameron, « Two-spirited Aboriginal people : continuing cultural appropriation by non-Aboriginal society », Canadian Woman Studies, vol. 24, nos 2-3,‎ , p. 123-127 (lire en ligne).
  • Conley, Craig. Oracle of the two-fold deities.
  • (en) Brian Joseph Gilley, Becoming two-spirit : gay identity and social acceptance in Indian country, Lincoln, University of Nebraska Press, , 213 p. (ISBN 978-0-8032-7126-5, OCLC 64486687, lire en ligne). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Sue-Ellen Jacobs, Wesley Thomas et Sabine Lang, Two-spirit people : Native American gender identity, sexuality, and spirituality, Urbana, University of Illinois Press, , 331 p. (ISBN 978-0-252-02344-6, OCLC 36001402, lire en ligne).
  • (en) Will Roscoe, The Zuni man-woman, Albuquerque, University of New Mexico Press, , 302 p. (ISBN 978-0-8263-1253-2, OCLC 22662786, lire en ligne). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Walter L. Williams, The spirit and the flesh : sexual diversity in American Indian culture, Boston, Beacon Press, , 344 p. (ISBN 978-0-8070-4602-9, OCLC 13643469).

En français[modifier | modifier le code]

  • Pierrette Désy, « L'homme-femme. (Les berdaches en Amérique du Nord) », Libre — politique, anthropologie, philosophie, vol. 78, no 3,‎ , p. 57-102 (DOI doi:10.1522/30010556). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Franc Johnson Newcomb, Hosteen Klah : homme-médecine et peintre sur sable Navaho, Aix-en-Provence, Le Mail, , 257 p. (ISBN 978-2-903951-32-0, OCLC 410736992).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]