Hellboy (film, 2019)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hellboy
Titre original Hellboy
Réalisation Neil Marshall
Scénario Andrew Cosby
Acteurs principaux
Sociétés de production Campbell Grobman Films
Dark Horse Entertainment
Lawrence Gordon Productions
Millennium Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Drapeau du Canada Canada
Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de la France France
Genre Fantastique
Durée 121 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hellboy est un film fantastique américain réalisé par Neil Marshall, sorti en 2019. Il s'agit du 3e film adapté du personnage de comics Hellboy créé par Mike Mignola, après Hellboy (2004) et Hellboy 2 : Les Légions d'or maudites (2008) réalisés par Guillermo del Toro. Il s'agit d'un reboot, donc il ne prend pas en considération les deux précédents films.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Durant l'Âge sombre, la Reine de Sang Vivian Nimue (autre nom de la fée Viviane) est vaincue par le roi Arthur grâce à Excalibur. Le corps de Nimue est dispersé et chaque membre caché en des lieux différents.

De nos jours, après avoir tenté de sauver un collègue du BPRD à Tijuana, Hellboy se rend à la base du BPRD dans le Colorado. Son père adoptif et supérieur hiérarchique, le professeur Trevor Bruttenholm, l'informe qu'il doit se rendre en Angleterre pour y rencontrer les membres de l'Osiris Club. Ceux-ci lui apprennent que son père était venu le jour de son arrivée sur Terre pour le tuer — parce qu'il était censé déclencher l'apocalypse — mais qu'il a ensuite décidé de l'élever comme son propre fils. Toutefois, les membres de l'Osiris Club tentent de Tuer Hellboy, en vain. Après avoir survécu à la tentative d'assassinat, ce dernier découvre que les forces occultes tentent de ramener la Reine de Sang pour exterminer l'humanité. Hellboy va donc devoir affronter Nimue[1].

Synopsis détaillé[modifier | modifier le code]

En l'an 517, Vivienne Nimue, une reine démoniaque, lance le chaos sur la Grande-Bretagne. Le roi Arthur et Ganeida démembrent Vivienne Nimue et éparpillent ses morceaux à travers le pays.

Au présent dans le Mexique, Hellboy élimine par accident Esteban Ruiz, qui a été changé en vampire dans un tournoi de Catch.

Hellboy arrive au BPRD dans le Colorado et il reçoit son affectation du professeur Trevor Bruttenholm, qui est son père adoptif, afin d'aider le club Osiris à éliminer un trio de géants en Grande-Bretagne.

Lady Hatton révèle que le professeur Trevor Bruttenholm était censé tuer Hellboy lors de sa venue au monde pendant la confrontation des nazis et des alliés durant la 2nde Guerre Mondiale, mais qu'il décida de changer d'avis et d'élever Hellboy comme son propre fils.

Cependant une fée qui est un cochon anthropomorphe nommé Gruagach est chargé par la sorcière Baba Yaga de retrouver les morceaux de Vivienne Nimue pour qu'il puisse enfin assouvir sa vengeance contre Hellboy.

Pendant ce temps Hellboy est trahi par les chasseurs qui l'envoient aux géants et Hellboy affronte les géants jusqu'à l'intervention d'une jeune femme Alice Monaghan.

Hellboy reprend conscience dans l'appartement de Alice Monaghan qui est une médium qui a été sauvée par Hellboy alors qu'elle était bébé et une équipe spéciale est envoyée pour récupèrer Hellboy et le professeur Trevor Bruttenholm a présenté Hellboy à l'agent M11 Ben Daimio au sujet des morceaux de Nimue qui sont stockés dans le club Osiris.

En remarquant le club Osiris tué, Alice détecte l'esprit de Hatton et apprend que Nimue recherche Hellboy pour déclencher l'apocalypse.

Le bras de Nimue est pris par Gruagach et l'esprit de Nimue lance un diversion a Hellboy pour lui dresser ses frustrations et Gruagach s'échappe.

Hellboy découvre que Gruagach est un changeling (une créature métamorphe à l'apparence d'un cochon) qui avait pris la place d'Alice encore bébé et démasque son imposture avec du fer et Hellboy oblige Gruagach de rendre Alice a ses parents et Gruagach a depuis ce jour, juré la perte d'Hellboy

Daimio qui est au siège du M11 organise secrètement une balle spéciale pour tuer Hellboy et entre en altercation avec le professeur Trevor Bruttenholm au sujet de l'adoption de Hellboy.

Hellboy s'enfuit et se fait transporter a la demeure de Baba Yaga.

Hellboy apprend qu'il a tirer dans l'oeil de Baba Yaga et il est ordonné d'en donner à la sorcière en échange d'un des morceaux de Nimue.

Hellboy renonce sur cet accord et Baba Yaga lui annonce que ces actions coûteront la vie d'un être cher à Hellboy.

Au chemin de l'endroit de Nimue à Pendleton, Daimio dévoile à Alice qu'il était le seul survivant dans l'attaque d'un jaguar démoniaque, similaire à la tristement célèbre créature : le Chupacabra

Nimue se restaure complètement et assassine son clan, mais en épargnant sain et sauf Ganeida.

Hellboy a essayer de la stopper, mais c'est trop tard. Nimue réussit sans effort à vaincre Alice, en la laissant toutefois en vie et prend la fuite, c'est ainsi que Ganeida guide Hellboy a l'endroit de repos de Merlin pour secourir Alice.

Une fois que Merlin avait soigner Alice et la ramène envers Damio, il dévoile à Hellboy que son véritable identité est Anung un Rama, descendant du Roi Arthur grâce a sa mère et qui a été la promise d'un puissant démon qui n'est autre que le père d'Hellboy.

On essaie de lui proposer l'épée d'Excalibur et Hellboy refuse lorsqu'il voit une vision de sa forme démon qui déclenche l'apocalypse et Merlin, dont la magie s'épuise disparaît.

Cependant Nimue attaque M11 et enlève le professeur Trevor Bruttenholm alors que le groupe se lance à sa poursuite jusqu'à la cathédrale St Paul.

Hellboy affronte Gruagach qui est devenu puissant et Daimio porte assistance a Hellboy avec sa forme de jaguar.

Pendant ce temps, Nimue trahit Gruagach en le tuant et expulse Hellboy dans la tombe secrète d'Arthur qui contient l'épée Excalibur.

Nimue tue le professeur Trevor Bruttenholm et Hellboy entre en rage et utilise l'épée d'Excalibur, ce qui permet aux démons de sortir des enfers.

Alice dirige l'esprit du professeur Trevor Bruttenholm afin de lancer l'appel à l'humanité de Hellboy, afin de lui permettre de trancher la tête de Nimue et de jeter sa tête dans les enfers après l'expulsion des démons.

Hellboy et le professeur Trevor Bruttenholm font leurs adieux mais avant cela, Trevor dit à quel point il est fier d'avoir Hellboy comme son fils, devant Hellboy qui affiche un petit sourire devant le fantôme de son père adoptif et Daimio décide de rejeter la balle spéciale.

Six mois après , Hellboy, Daimio et Alice lancent l'attaque sur l'organisation de Oannes et ils découvrent le réservoir d'eau avec Abe Sapien à l'intérieur.

Pendant le générique, Hellboy est réconforté sur la tombe du professeur Trevor Bruttenholm par le fantôme de Lobster Johnson, son héros d'enfance.

A la fin du générique, Baba Yaga rentre en contact avec une force invisible pour qu'elle recherche Hellboy et lui ramène son œil, en échange de la promesse qu'elle lui permettra enfin de connaître le repos éternel.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende: Version française (VF) sur AlloDoublage[4] Version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[5]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Après les deux longs métrages Hellboy (2004) et Hellboy 2 : Les Légions d'or maudites (2008) de Guillermo del Toro, un troisième film avait été plusieurs fois évoqué. En , Guillermo del Toro déclare cependant sur Twitter « Je suis désolé de l'annoncer mais pour avoir parlé avec toutes les parties, je peux dire qu'il y a 100 % de chances pour que la suite ne voit pas le jour. Et ce sera le dernier mot à ce sujet. »[6]. En , il est finalement annoncé qu'un reboot est en développement[7]. Le créateur du comics d'origine Mike Mignola l'annonce personnellement sur son compte Facebook et confirme Neil Marshall au poste de réalisateur. Il ajoute que le film sera classé R - Restricted[8]. La sortie est alors prévue pour 2018[9], avant d'être repoussée à début 2019.

Mike Mignola décrit le style de ce film comme plus horrifique :

« Dès le premier jour, le film a choisi de prendre une direction horrifique plutôt que fantastique à la manière de del Toro. Quand Neil est arrivé, on a décidé de faire un film R pour qu'il n'ait pas les mains liées, qu'il puisse faire quelque chose d'aussi sombre et dur qu'il le souhaiterait. J'étais un de ses fans, et quand il est monté à bord du projet, je savais que ça allait être génial : on pourrait vraiment faire un film d'action horrifique. (...) Je crois que Deadpool et Logan nous ont aidés à faire un film R et le ton sera proche de Logan d'ailleurs, sombre et dur mais pas quelque chose qui cherche à faire étalage de membres coupés[10]. »

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

David Harbour, Daniel Dae Kim et Mike Mignola pour le panel du film à New York en 2018.

L'acteur américain David Harbour est officialisé dans le rôle-titre le et succède ainsi à Ron Perlman[11]. Ce dernier a d'ailleurs bien accueilli le choix de l'acteur[12].

En aout 2017, l'acteur britannique Ian McShane obtient le rôle de Trevor Bruttenholm, incarné par John Hurt (qui est décédé le ) dans les précédents films de Guillermo del Toro[13]. Milla Jovovich est ensuite officialisée dans le rôle de l'antagoniste principale, Nimue[14]. Dans la foulée, l'acteur britannique Ed Skrein est choisi pour incarner Ben Daimio. Dès lors, de nombreuses protestations émergent sur Internet en raison du non-respect des origines japonaises du personnage dans les comics. Alors que la polémique se propage, l'acteur décide de quitter le projet. Il est plus tard remplacé par l'acteur sud-coréen Daniel Dae Kim[15].

En , Sophie Okonedo, Brian Gleeson et Alistair Petrie rejoignent la distribution[16].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [17]. Il se déroule entre l'Angleterre (notamment Londres et sa Cathédrale Saint-Paul) et la Bulgarie (Nu Boyana Film Studios)[1],[18].

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film devait initialement sortir aux États-Unis le et le en France. Finalement, en , il est annoncé que la sortie américaine est décalée au [19].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Hellboy
Score cumulé
SiteNote
Allociné1.8 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Première1.0 étoiles sur 5
Les Inrockuptibles1.0 étoiles sur 5

Dès sa sortie, Hellboy reçoit des critiques globalement négatives de la presse. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, Hellboy ne récolte que 15 % d'opinions favorables pour 183 critiques et une note moyenne 3,5310[20]. Sur Metacritic, le film obtient une note moyenne de 31100, pour 43 critiques[21].

En France, les critiques sont également mitigées. Sur le site Allociné, qui recense 16 titres de presse, il ne décroche qu'une moyenne de 1,85[22]. Dans Le Dauphiné libéré, Jean Serroy le décrit comme « un reboot qui s’essaie à retrouver le souffle de l’action et du fantastique des originaux, mais qui a bien du mal à y parvenir ». Robin Cannone du Figaro pense que « ce remake de Hellboy n’est, au mieux, rien de plus qu’une succession de scènes régressives sur une musique passée de mode et, au pire, un nanar de l’enfer ». Pour Le Journal du geek « Hellboy est une tentative ratée de faire revenir le démon rouge sur le devant de la scène ». Dans Le Point, Philippe Guedj écrit que « le résultat est une catastrophe ». Dans Les Inrockuptibles, Jacky Goldberg écrit lui aussi que le film est « un ratage intégral, dont il est difficile de sauver une seule idée tant la laideur – visuelle, morale – y règne sans partage ». Marius Chapuis de Libération écrit quant à lui « insipide et sans relief, le reboot du héros BD de Mike Mignola par Neil Marshall cumule inanité du scénario et omniprésence des images de synthèse ». Nicolas Didier de Télérama écrit notamment « desservie par des effets spéciaux trop faibles, son adaptation est moins inventive que les deux versions livrées par Guillermo del Toro dans les années 2000 »[22].

Certains journalistes écrivent cependant une critique positive du film, comme Alexandre Poncet de Mad Movies : « Si le cocktail horrifico-serialesque du film est déjà une réussite en soi, la prestation de Harbour s'impose de façon presque miraculeuse, quand on sait à quel point l'ombre de Ron Perlman plane encore sur le personnage ». Dans Le Parisien, Michel Valentin écrit quant à lui « onze après sa dernière apparition au grand écran, le super-héros issu de l’enfer revient dans un remake à la fois plus amusant, mais aussi bien plus gore ». Dans Rolling Stone, le film est décrit comme « un grand n’importe quoi général, tout sauf déplaisant, avec un David Harbour faisant de son mieux pour ne pas faire regretter Ron Perlman – un peu en vain –, offrant à quelques personnages clés un nouveau tour de piste »[22].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
21 903 748 $[23] 5
Drapeau de la France France 230 998 entrées[24] 5

Monde Total mondial 44 664 690 $[23] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Razzie Awards 2020 : nomination dans les catégories pire acteur pour David Harbour, pire préquelle / remake / plagiat ou suite, pire réalisateur pour Neil Marshall, pire scénario pour Andrew Cosby et prix spécial du mépris inconscient pour la vie humaine et les biens publics.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Hellboy : un synopsis et des lieux de tournage pour le reboot », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  2. a et b (en) « Hellboy », sur Box Office Mojo (consulté le 26 avril 2019)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. « Fiche du doublage français du film », consulté le 18 mai 2019
  5. « Fiche du doublage québécois du film », consulté le 18 mars 2019
  6. « Hellboy 3 n'aura pas lieu : Guillermo del Toro enterre le projet », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  7. « Un reboot d’Hellboy en préparation avec un tout nouveau casting », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  8. (en) « 'Hellboy' Reboot In the Works With 'Stranger Things' Star David Harbour »
  9. (en-US) John Squires, « We’ve Got ‘Hellboy: Rise of the Blood Queen’ Sales Art Out of Cannes! », sur Bloody Disgusting (consulté le 17 mai 2017)
  10. « Hellboy : le créateur du personnage évoque le reboot », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  11. « David Harbour est le nouveau Hellboy... et il fait déjà des essais maquillage ! », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  12. (en) « Original Hellboy Ron Perlman Has "Detente" Dinner With New Hellboy David Harbour », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 14 septembre 2017)
  13. « Hellboy : Milla Jovovich sera la méchante du reboot ! », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  14. « Hellboy : Milla Jovovich sera la méchante du reboot ! », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  15. « Reboot d'Hellboy : un ancien de Lost pour remplacer Ed Skrein ? », sur Allociné, (consulté le 14 septembre 2017)
  16. « Trois nouveaux ajouts au casting du reboot d'Hellboy », sur Comicsblog, (consulté le 27 octobre 2017)
  17. (en) « Daniel Dae Kim Set To Replace Ed Skrein In ‘Hellboy’ Reboot », sur Deadline, (consulté le 14 septembre 2017)
  18. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  19. « Hellboy : la date de sortie est repoussée, mais une première affiche aide à patienter », sur Allociné, (consulté le 2 octobre 2018)
  20. (en) « Hellboy (2019) », sur Rotten Tomatoes, Fandango (consulté le 9 mai 2019)
  21. (en) « Hellboy (2019) reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 9 mai 2019)
  22. a b et c « Critiques presse Hellboy », sur Allociné (consulté le 9 mai 2019)
  23. a et b (en) « Hellboy », sur The Numbers (consulté le 17 mai 2019)
  24. « Hellboy », sur JP's Box-office (consulté le 9 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]