François Lelord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Lelord
Portrait de François Lelord
François Lelord
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Écrivain, médecin psychiatre

François Lelord, né le à Paris, est un psychiatre et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Lelord a fait des études de médecine et de psychiatrie. Après avoir obtenu son doctorat en 1985 de l'Université François Rabelais à Tours, il part pour un an à Los Angeles en tant que chercheur post-doctoral à l'université de Californie. De 1986 à 1988, il y est chef de clinique et assistant des hôpitaux à l'hôpital Necker université Paris Descartes.

Conjointement avec son activité de psychiatre libéral, il travaille à partir de 1990 comme consultant dans les domaines de la gestion du stress et du bien-être au travail avec ses collègues Patrick Légeron et Christophe André, et intervient dans de grandes entreprises publiques et privée.

Son premier livre Les contes d'un psychiatre ordinaire paraît en février 1993 aux Éditions Odile Jacob, suivis par trois essais avec Christophe André chez le même éditeur. ( Comment gérer les personnalités difficiles, L'estime de Soi, La force des émotions)

En août 2002, il publie son plus grand succès : Le voyage d'Hector ou la recherche du bonheur, publié à plus de deux millions d'exemplaires dans le monde.

En 2014, ce livre a été adapté au cinéma : Hector and the search for happiness, par Peter Chelsom, avec Simon Pegg, Rosamund Pike, Jean Reno, Stellan Skarsgård, Toni Colette[1].

À partir de 2003 François Lelord a vécu au Vietnam, à Hanoï puis à Saïgon, où il a travaillé comme psychiatre pour la fondation Alain Carpentier.

Inspiré par ces années, il a publié un roman : La petite Marchande de souvenirs, aux éditions JC Lattès, en 2013.

Entre 2008 et 2016, il donné des conférences sur le thème du bonheur dans les Alliances Françaises et Instut culturels Français de Chine, de Corée, d'Allemagne, de Thaïlande.

Son style[modifier | modifier le code]

François Lelord a d'abord écrit des essais qui traitent des thèmes de la psychologie, pour le grand public et les professionnels des ressources humaines, puis des contes, dans la tradition du conte philosophique ou du roman d'apprentissage, comme en particulier les ouvrages de la série des Hector, dans lesquels des critiques ont trouvé l'influence du Candide de Voltaire.

Un exemple[modifier | modifier le code]

Dans Le Voyage d'Hector à la recherche du bonheur, Hector découvre un pays Africain très pauvre, en particulier dans la capitale où la misère est visible, et où les gens ne sourient pas . En visite dans la campagne, il constate que les gens sourient plus volontiers et se débrouillent mieux an cultivant leurs légumes, avec quelques poules, autour de leur petite maison et en étant solidaires de leurs voisins qu'ils connaissent.

Il note donc dans son carnet sa Leçon de bonheur n°11 " Le bonheur c'est d'avoir une maison et un jardin" , ce qui est vrai au premier degré dans un pays où beaucoup de gens en manquent. Mais la notion de bonheur atteint grâce aux plaisirs modestes du jardin ou plutôt du potager fait aussi référence au bonheur selon Épicure, qui prône une vie frugale à la campagne en se nourrissant des produits de son jardin.

Mais plus tard, après avoir échappé de peu à la mort, et retrouvant des amis qui célèbrent son retour, Hector notera une leçon n°16 fort différente: "le bonheur, c'est de faire la fête !" valorisant cette fois les bonheurs en pic : boire, danser, avoir une aventure, à l'opposé du bonheurs en flux prôné par Épicure, où l'on doit réduire ses plaisirs aux seuls nécessaires en évitant de se créer de nouveaux besoins.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Chelsom, « Hector et la recherche du bonheur », Koba Films (consulté le 9 janvier 2018)