Cosne-d'Allier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cosne-d'Allier
Intérieur de l'église de Cosne-d'Allier.
Intérieur de l'église de Cosne-d'Allier.
Blason de Cosne-d'Allier
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Montluçon
Canton Huriel
Intercommunalité Commentry Montmarault Néris Communauté
Maire
Mandat
Martial Sanlias
2014-2020
Code postal 03430
Code commune 03084
Démographie
Gentilé Cosnois, Cosnoises[1]
Population
municipale
2 098 hab. (2014)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 34″ nord, 2° 49′ 56″ est
Altitude Min. 217 m – Max. 312 m
Superficie 25,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Cosne-d'Allier

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Cosne-d'Allier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cosne-d'Allier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cosne-d'Allier

Cosne-d'Allier est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Ses communes limitrophes sont[2] :

Communes limitrophes de Cosne-d'Allier
Louroux-Bourbonnais Vieure
Venas Cosne-d'Allier
Sauvagny Tortezais

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par deux axes majeurs de communication : la liaison MontluçonMoulins assurée par les routes départementales 94 vers Montluçon, au sud-ouest, et Moulins, vers le nord-est, ainsi que par la route départementale 16, en direction de Cérilly au nord et Montmarault au sud[2].

Les autres axes de communication sont la route départementale 11 (vers Hérisson et Vallon-en-Sully), 22 (vers Le Montet et Saint-Pourçain-sur-Sioule), 94 (vers Ygrande et Bourbon-l'Archambault) et 552[2].

Gare de Cosne-d'Allier : de 1886 à 1950, la Société générale des chemins de fer économiques (SE) qui exploitait les réseaux à voie métrique du Cher et de de l'Allier, composant le réseau du Centre, fit de Cosne son centre névralgique. Un important atelier de réparation fut édifié. Les bâtiments sont toujours en place sur le site de l'ancienne gare de la SE.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville s'appelait à l'origine Cosne-en-Bourbonnais. Du 6 au 8 avril 1566, le jeune Roi de France Charles IX et sa mère Catherine de Médicis y ont séjourné au lieu-dit Les Brets (aujourd'hui situé sur la commune de Villefranche-d'Allier), lors de leur Grand tour de France.

À la création des départements en 1789, la commune est renommée Cosne d'Allier.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, à la fin de l'année 1940, le régime de Vichy installe brièvement le 147e groupement de travailleurs étrangers à Cosne-d'Allier[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Cosne-d'Allier (03).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : Tiercé en pairle, au premier de gueules à la coquille d'or; au deuxième d'azur au caducée aussi d'or; au troisième aussi d'azur à l'épée de Saint Martin renversée aussi d'or; au pairle d'argent brochant sur la partition.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1791 Jean Baptiste Fauvre    
1791 1791 P. Devillard    
1791 1812 Jean Baptiste Fauvre    
1812 1815 Antoine Grenier    
1815 1815 Jean Baptiste Fauvre    
1815 1820 Lebel de Bellechassagne ?    
1821 1825 Antoine Grenier    
1825 1829 Gilbert Deschet    
1829 1838 Henri Madet    
1838 1840 Claude Collinet    
1840 1843 Jean Pierre Meige    
1843 1845 Gaspard Jardet    
1845 1848 Lucien Devaux    
1848 1848 Jean Baptiste Deschet    
1848 1851 Frédéric Lamoureux    
1851 1854 Lucien Devaux    
1854 1870 Claude Collinet    
1870 1874 Amédé Bonnichon    
1874 1876 Lucien Devaux    
1876 1888 Amédé Bonnichon    
1888 1919 Gabriel Bonnichon    
1919 1920 Charles Déret    
1920 1923 Francis Chanudet    
1923 1926 Jean Baudonnet    
1926 1926 Charles Montiller    
1926 1927 Gilbert Larvaron    
1927 1929 Gustave Bardet    
1929 1941 Raoul Baudonnet    
1941 1944 Édouard Cadoret   (délégation spéciale)
1944 1947 Raoul Baudonnet    
1947 mars 1977 André Bernard    
mars 1977 novembre 2012 Daniel Roussat PCF Conseiller général du canton de Hérisson (1998-2015)
novembre 2012 mars 2014 Séverine Fenouillet PCF Conseillère départementale du Canton d'Huriel depuis 2015
mars 2014 en cours
(au 27 septembre 2014)
Martial Sanlias[4] SE Agriculteur retraité

Jumelages[modifier | modifier le code]

Cosne-d'Allier est jumelée avec Amtzell, petite ville du sud de l'Allemagne, près du lac de Constance. En 2007 eut lieu un échange entre les collégiens des deux villes[5].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 098 habitants, en diminution de -4,81 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
996 881 803 988 1 075 1 178 1 201 1 262 1 276
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 284 1 256 1 305 1 514 1 723 1 940 1 953 2 180 2 185
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 097 2 150 2 231 2 127 2 127 2 148 2 106 2 263 2 239
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
2 300 2 197 2 288 2 454 2 453 2 407 2 232 2 213 2 098
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Usine de fabrication de cintres et d'articles ménagers depuis 1968, numéro 1 du cintre en Europe.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château et parc de Petit-Bois
Article détaillé : Château de Petit-Bois.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Gabriel Bonnichon, notaire, maire de Cosne-d'Allier de 1888 à 1919, a participé au rayonnement de la ville.
  • Charles Favardin a participé au rayonnement de la ville.
  • Le député Félix Mathé y naquit en 1808. Il combattit en faveur des droits de l'homme et contre la Restauration et la monarchie de Juillet. Il dut s'exiler en Belgique lors du coup d'État de 1852.
  • Pierre Triboulet, né à Cosne-d'Allier, comédien et auteur de nombreux sketchs à l'humour surréaliste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants de Cosne-d'Allier sur le site habitants.fr de la société commerciale Patagos.
  2. a, b et c Géoportail (consulté le 26 avril 2017).
  3. Didier Arnold, Les réfugiés de la Guerre d'Espagne dans le Cher. 1936-1946, documents disponibles aux Archives départementales du Cher, Archives départementales du Cher, mis à jour en mars 2013, consulté le 25 mars 2013, p 2
  4. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 27 septembre 2014).
  5. http://amtzell2007.blogspot.com/
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .