Francisco de Miranda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miranda et Francisco de Miranda (homonymie).
Francisco de Miranda
François Miranda, général de division à l'armée du Nord en 1792 (1756-1816), Georges Rouget, huile sur toile, 1835, Musée de l'Histoire de France (Versailles)[1].
François Miranda, général de division à l'armée du Nord en 1792 (1756-1816), Georges Rouget, huile sur toile, 1835, Musée de l'Histoire de France (Versailles)[1].

Surnom El Precursor
El Gran Americano Universal
Naissance
Caracas, Empire espagnol
Décès (à 66 ans)
Cadix, Royaume d'Espagne
Allégeance Flag of Venezuela (1811).svg Venezuela
Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Espagne
Arme Infanterie
cavalerie
Grade Lieutenant-général
Années de service 1777-1812
Conflits Guerre d'indépendance des États-Unis
Guerres de la Révolution française
Guerre d'indépendance du Venezuela
Guerres d'indépendance en Amérique du Sud
Hommages Nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile, 4e colonne.
Autres fonctions Président des États du Venezuela du au

Francisco de Miranda, né le et mort le , est un militaire vénézuélien, héros de l'indépendance de son pays. Il fut nommé généralissime et dictateur absolu de la première république vénézuélienne, le 2 mai 1811, jusqu'à la fin du régime, le 24 juillet 1811. Il fait partie des généraux de la Révolution française, et à ce titre, a son nom inscrit sur l'Arc de triomphe de l'Étoile à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dessin et gravure représentant Francisco de Miranda
Représentation de Francisco de Miranda, dans le périodique colombien Papel Periódico Ilustrado (1881-1887).

Né à Caracas d'une famille aisée, il y fait des études classiques et suit un cours d'art militaire. À 21 ans, il décide de partir en Espagne pour y poursuivre une carrière dans l'armée. Malgré son esprit d'indépendance peu apprécié de ses supérieurs, il y révèle vite des capacités de commandement qui lui valent un avancement rapide. Capitaine, il débarque à Cuba avec les troupes espagnoles pour combattre les Anglais, le roi d'Espagne Charles III ayant décidé d'aider les insurgés d'Amérique du Nord pendant la Guerre d'indépendance des États-Unis ; il se signale non seulement pour sa bravoure, mais également pour des qualités diplomatiques qui lui valent de jouer un rôle important : il négocie avec les Anglais, vaincus, la rétrocession des îles Bahamas à l'Espagne, et est chargé d'établir le contact avec l'amiral français de Grasse, pour lequel il organise le ravitaillement de la flotte, action grâce à laquelle de Grasse pourra rejoindre la baie de Chesapeake et contribuer à la victoire de George Washington à Yorktown.

En 1783, âge de 33 ans, promu au rang de lieutenant-colonel dans l'armée espagnole, mais enthousiasmé par l'exemple des insurgés américains, il décide de quitter l'armée avec deux objectifs principaux liés à son désir de combattre pour l'indépendance des colonies espagnoles d'Amérique du Sud : assurer sa formation de révolutionnaire et rechercher une puissance européenne susceptible de l'aider dans cette entreprise.

Il passera donc six ans entre les États-Unis, l'Angleterre et le continent européen. Après un an aux États-Unis, où il rencontre George Washington et visite tous les champs de bataille de la guerre d'indépendance, il passe en Angleterre, puis sillonne l'Europe : la Russie - où il devint probablement l'amant de l'impératrice Catherine II[réf. nécessaire], qui lui accorda un grade de colonel de l'armée russe - l'Allemagne, où il se familiarise avec l'imprimerie, la Suède, où il visite des digues et des installations portuaires, le Danemark, dont il étudie le système pénitentiaire, Prague, Rome, et enfin la France.

À Paris, où son esprit brillant et sa forte personnalité lui ouvrent les salons les mieux fréquentés - et le cœur de nombreuses belles - ami de Brissot et de Jérôme Pétion de Villeneuve, il est quelque temps général dans l'armée de Dumouriez en 1792 (maréchal de camp le 25 août 1792) et participe à la bataille de Valmy. Sa conduite est récompensée par sa promotion au grade de lieutenant-général le 3 octobre 1792.

Arrêté plusieurs fois parce que lié aux Girondins, il risque la déportation après le Coup d'État du 18 fructidor an V (4 septembre 1797) et doit se réfugier en Angleterre. À Londres, il présente à William Pitt le Jeune, premier ministre, un plan de libération du continent sud-américain (occupation militaire britannique des principales villes du continent), mais Pitt, très préoccupé par les évènements en France, notamment l'ascension de Bonaparte, lui oppose une fin de non-recevoir.

De retour au Venezuela, il participe aux soulèvements de 1806 et 1810, mais après la contre-attaque des Espagnols en 1812, il signe finalement un armistice, ce que Simón Bolívar considérera comme un acte de trahison. Ce dernier, de retour au Venezuela, le fait arrêter et le livre aux Espagnols qui le gardent en prison à Cadiz jusqu'à sa mort.

De Miranda est le fondateur de la Logia de los Caballeros Racionales à Cadiz, qui comptera parmi ses membres d'autres blancs nés en Amérique Latine comme Carlos María de Alvear, fondateur en 1814 de la loge du même nom à Montevideo à l'époque où il est à la tête de la loge Lautaro à Buenos Aires.

Statue en bronze de Francisco Miranda érigée dans le Square de l'Amérique-Latine à Paris, 17e arrondissement

Il apparaît sur les billets de 2 bolivar vénézuélien et 500 bolivar vénézuélien.

Il est enterré au Panthéon national du Venezuela.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Correspondance du général Miranda, avec le général Dumourier, les ministres de la guerre, Pache & Beurnonville, depuis janvier, ordres du général Dumourier au général Miranda, pour la bataille de Nerwinden, & la retraite qui en a été la suite, [Reprod.], 2 microfiches, Édition : [S.l.] : Maxwell , cop. 1991, Auteur du texte : Pierre Riel de Beurnonville (1752-1821), Charles-François Dumouriez (1739-1823), Francisco de Miranda (1750-1816), Jean-Nicolas Pache (1746-1823)
  • Extrait du procès-verbal des délibérations du Comité de la Guerre, séance du lundi 8 avril, huit heures du soir, 33 p., Note : Publié par le Gal Miranda d'après une note de la p. 1. - On lit page 32 : "Les interrogats ont été clos aujourd'hui 10 avril 1793, à minuit.", Édition : [Paris] : Barrois l'aîné , [1793], Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Miranda à ses concitoyens, 24 p., Édition : [Paris] : Barrois l'aîné , [s.d.], Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Miranda à ses concitoyens, 24 p., Édition : [Paris] : Barrois l'aîné , [s.d.], Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Miranda à ses concitoyens, 24 p., Édition : [Paris] : Barrois l'aîné , [1793], Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Opinion du général Miranda sur la situation actuelle de la France, et sur les remèdes convenables à ses maux, 23 p., Édition : Paris : Impr. de la rue de Vaugirard , an III, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • A la Représentation nationale, In-8° , 16 p., Note : Même ouvrage que le précédent, suivi d'une lettre de Miranda à la Convention nationale, Édition : Paris : Barrois l'aîné , (an III), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • América espera, XLIII-462 p., Édition : Caracas : Fundación Biblioteca Ayacucho , 1982, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : José Luis Salcedo-Bastardo
  • Archivo del general Miranda I-XIV, 14 vol., Édition : Caracas : Léon Hermanos , 1929-1933, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Archivo del general Miranda 15-24, 10 vol., Édition : Caracas : L. Hermanos [después] ; La Habana : Editorial Lex , 1938-1950, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Academia nacional de la historia. Vénézuela
  • Colombeia, vol., Note : Contient l' Archive du général Francisco de Miranda. - La numérotation des vol. est continue à travers les differentes sections, Édition : Caracas : Ed. de la Presidencia de la República , 1978-, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Colombeia Primera sección. - Tomo I-II, Miranda súbdito español, 2 vol., Édition : Caracas : Ed. de la Presidencia de la República , 1978-1979, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Josefina Rodríguez de Alonso
  • Colombeia Tercera sección. - Tomo IX-X, Revolución francesa, vol., Édition : Caracas : Ed. de la Presidencia de la República , 1988-, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Josefina Rodríguez de Alonso
  • Colombeia Segunda sección. - Tomo III-VIII, El viajero ilustrado, 6 vol, Édition : Caracas : Ed. de la Presidencia de la República , 1980-1988, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Josefina Rodríguez de Alonso
  • Convention nationale. Lettres des généraux Miranda, d'Arçon et Valence au ministre de la Guerre..., In-8° , 8 p., Note : Au sujet de la levée du siège de Maestricht, Édition : (Paris) : Impr. nationale , (s. d.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : France. Convention nationale
  • Correspondance du général Miranda avec le général Dumourier ["sic"], les ministres de la Guerre Pache et Beurnonville, depuis janvier 1793. Ordre du général Dumourier au général Miranda, pour la bataille de Nerwinden, et la retraite qui en a été la suite, In-8° , IV-87 p., Édition : Paris : Barrois l'aîné , (s. d.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Correspondance du général Miranda avec le général Dumourier ["sic"], les ministres de la Guerre Pache et Beurnonville, depuis janvier 1793. Ordre du général Dumourier au général Miranda, pour la bataille de Nerwinden, et la retraite qui en a été la suite, In-8° IV-132 p., Édition : Paris : Barrois l'aîné , (s. d.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Diario de Moscú y San Petersburgo, 227 p., Note : Notes bibliogr., Édition : Caracas (Venezuela) : Biblioteca Ayacucho , 1993, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Óscar Rodríguez Ortíz
  • Diario de viajes y escritos políticos, 389 p., Note : Notes bibliogr., Édition : Madrid : Éd. nacional , 1977, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Mario Hernández Sánchez-Barba
  • The Diary of Francisco de Miranda, tour of the United States, 1783-1784, the Spanish text edited... by William Spence Robertson,..., In-4° , XXXVI-206 p., pl., portr., fac-sim., carte, Édition : New York : the Hispanic Society , 1928, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Francisco de Miranda y la modernidad en América, 223 p., Note : Contient des textes en espagnol, français et portugais. - Bibliogr. p. 217-223, Édition : Madrid : Fundación Mapfre Tavera ; Aranjuez : Doce Calles , 2004, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Michael Zeuske
  • [Lettre-circulaire du général Miranda à tous les commandants temporaires en Belgique, leur ordonnant de procurer au citoyen Chépy, agent de la République française, sûreté et protection.], In-fol. plano, Note : En flamand et en français, Édition : Brugge : Weduwe van J. Van Praet , (s. d.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Lettre du général Miranda, au quartier général d'Anvers, le 4 décembre 1792, l'an premier de la République française. - Brief van den generael Miranda..., In-fol. plano, En français et en flamand. Même ouvrage que le précédent. Suivi d'une lettre du général Ruault au citoyen Ferrand, commandant temporaire à Gand, où il lui transmet les félicitations du général Miranda sur sa conduite, Édition : (S. l. n. d.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Lettres... au quartier général d'Anvers..., In-fol., Édition : (S. l. , 1792.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Convention nationale. Lettres des généraux Miranda, d'Arçon et Valence au ministre de la guerre... (4-6 mars 1793.), In-8 °. Pièce, Édition : (Paris,) : Impr. nationale , (s. d.,), Auteur du texte : Jean-Claude-Éléonore Michaud d'Arçon (1733-1800), Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : France. Convention nationale
  • Miranda à ses concitoyens : discours que je me proposais de prononcer à la Convention nationale, le 29 mars dernier, le lendemain de mon arrivée à Paris, In-8° , 24 p., Édition : (Paris,) : Barrois l'aîné , (s. d.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Miranda aux représentants du peuple français, In-8° , 8 p., Note : Protestation contre sa détention illégale, Édition : (S. l. n. d.), Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Miranda dans la Révolution française. Recueil de documents authentiques relatifs à l'histoire du général Francisco de Miranda, pendant son séjour en France de 1792 à 1798. Édition officielle, comparée avec l'édition primitive de 1810, publiée à Londres par ordre du général Miranda ; arrangée d'après un plan méthodique et chronologique ; augmentée de documents omis dans l'édition de 1810 ; enrichie d'un appendice, dans lequel se trouent des appréciations d'historiens français, anciens et modernes, sur Miranda ; et précédée d'une préface par Arístide Rojas,... Édition française, In-8° , XXII-391 p., portrait, Édition : Caracas : Impr. du Gouvernement national , 1889, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Mirandam i Sverige och Norge 1787 general Francisco de Mirandas dagbok från hans resa september - december 1787, 422 p., Note : Extr. trad. de : Archivo del general Miranda, III. - P. 347-401, lettres en anglais, français et suédois. - Notes bibliogr. Index. Résumé en espagnol, Édition : Stockholm : Nordiska museet , 1950, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816), Éditeur scientifique : Academia nacional de la historia. Vénézuela, Nordiska museet. Stockholm, Stig Rydén (1908-1965)
  • Le Siècle des Lumières conté par Francisco de Miranda, [Textes choisis]. - [1], 664 p.-[16] p. de pl., Note : Contient un choix de textes de F. de Miranda. - Bibliogr. p. 657-660, Édition : Paris : Éditions France-Empire , cop. 1974, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)
  • Francisco de Miranda. Textos sobre la independencia, In-8° (22 cm), 178 p. [Ech. int. 5831-60], Note : Biblioteca de la Academia nacional de la historia. 13. - Sesquicentenario de la independencia, Édition : Caracas , 1959, Auteur du texte : Francisco de Miranda (1750-1816)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :