Germán Suárez Flamerich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Germán Suárez Flamerich
Illustration.
Fonctions
Président de la République du Venezuela
Prédécesseur Carlos Delgado Chalbaud
Successeur Marcos Pérez Jiménez
Ministre vénézuélien des Relations extérieures
Président Carlos Delgado Chalbaud
Prédécesseur Luis Emilio Gómez Ruiz
Successeur Luis Emilio Gómez Ruiz
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Caracas (Venezuela)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Caracas (Venezuela)
Nationalité Vénézuélienne
Conjoint Rosario Pérez Carreño
Diplômé de Université centrale du Venezuela
Religion Catholique

Signature de Germán Suárez Flamerich

Germán Suárez Flamerich
Présidents de la République du Venezuela

Germán Suárez Flamerich, né le à Caracas (Venezuela) et mort le au même endroit, est un universitaire, avocat, diplomate et homme d'État vénézuélien. Il est président du Venezuela entre 1950 et 1952.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de J.M. Suárez et Clorinda Flamerich. Il est diplômé de l'école secondaire Liceo Caracas puis de l'université centrale du Venezuela. Alors qu'il est étudiant, il participe aux manifestations contre la dictature de Gómez en février 1928. À cause de cela, il est incarcéré en avril 1928 puis d'octobre à décembre 1929. En 1931, il obtient un doctorat en sciences politiques et en droit. Il devient ensuite professeur de droit civil à l'université centrale du Venezuela (de 1936 à 1941). En 1945, il est nommé doyen de la faculté de droit, servant à ce poste jusqu'en 1947.

Il est président ad honorem de la commission de contrôle des prix entre 1940 et 1941 puis député entre 1941 et 1944. Il est conseiller de la junte militaire (1948), ministre des Relations extérieures (1949-1950) et ambassadeur au Pérou (1950). Le 27 novembre 1950, il est appelé par la junte au pouvoir pour devenir président, après l'assassinat du chef de l'État, le colonel Carlos Delgado Chalbaud. Le 2 décembre 1952, l'armée reprend la présidence et la confie à un autre membre de la junte, Marcos Pérez Jiménez. Germán Suárez Flamerich part en exil pendant de nombreuses années. Il revient ensuite au Venezuela et y travaille comme avocat. Il meurt en 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]