Ramón José Velásquez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vélasquez (homonymie).
Ramón José Velásquez
Ramón José Velásquez en 2009.
Ramón José Velásquez en 2009.
Fonctions
Président de la République du Venezuela

(7 mois et 28 jours)
Élection
Prédécesseur Octavio Lepage Barreto (intérim)
Carlos Andrés Pérez
Successeur Rafael Caldera
Biographie
Nom de naissance Ramón José Velásquez
Date de naissance
Lieu de naissance San Juan de Colón (Táchira)
Drapeau du Venezuela Venezuela
Date de décès (à 97 ans)
Lieu de décès Caracas
Drapeau du Venezuela Venezuela
Nationalité Vénézuélienne
Parti politique Démocrate
Conjoint Ligia Betancourt Mariño
Diplômé de Université centrale du Venezuela
Profession Écrivain
Religion Catholicisme
Résidence Caracas

Signature de Ramón José Velásquez

Ramón José Velásquez
Présidents de la République du Venezuela

Ramón José Velásquez (né le à San Juan de Colón et mort le [1]) est un historien, journaliste, écrivain, avocat et homme d'État vénézuélien, il fut président du Venezuela du 5 juin 1993 au 2 février 1994.

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Velásquez naît à San Juan de Colón au Venezuela en 1916. Son père, Ramon Velasquez Ordoñez, était un journaliste et correcteur et sa mère, Regina Mujica, était éducatrice. Il alla à l'école Simón Bolívar à San Cristóbal, et en 1935, prolongea ses études au Lycée Andrés Bello, à Caracas. En 1942, il obtint un doctorat en sciences sociales et politiques à l'Université centrale du Venezuela et devint avocat en 1943.

Journaliste et historien[modifier | modifier le code]

En 1941, il devient journaliste pour le journal vénézuélien Últimas Noticias et devint par la suite, président du journal El Nacional de 1964 à 1968 et de 1979 à 1981. Il écrivit en 1972, son premier livre : La caída del Liberalismo Amarillo: tiempo y drama de Antonio Paredes et Confidencias imaginarias de Juan Vicente Gómez en 1979.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Pendant la dictature de Marcos Pérez Jiménez au Venezuela, Velasquez fut emprisonné pendant un an.

Lors des élections présidentielles de 1958, il fut élu au Sénat pour représenter l'État de Táchira et au Congrès de la République pour représenter l'état de Miranda pendant le mandat du président Rómulo Betancourt. De 1984 à 1987, il fut président de la Comisión para la Reforma del Estado (COPRE).

En 1993, à la suite de la destitution du président Carlos Andrés Pérez, le Congrès nomma Velasquez, président par intérim jusqu'au 2 février 1994. Son gouvernement est critiqué pour son inaction devant le développement de la violence et de la criminalité. En janvier 1994, une émeute fait 103 morts dans la prison de Maracaibo et 354 personnes sont assassinées en prison durant l'année, notamment en raison de la forte surpopulation carcérale[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]