Nicolas Ier Joseph Esterházy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esterházy.
Nicolas Ier Joseph Esterházy

Nicolas Ier Joseph Esterházy (hongrois : Esterházy I. Miklós, allemand : Nikolaus I. Joseph Fürst Esterhazy), né le à Vienne et mort le à Vienne, prince hongrois (1762-1790), membre de la famille Esterházy[1], est un Generalfeldmarschall KuK, un homme politique et un mécène hongrois. Il est surnommé « Nicolas le Magnifique »[1] en raison de la construction de son palais (le palais Esterházy), de ses vêtements extravagants et de son amour pour l'opéra et l'art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Colonel pendant de la guerre de Sept Ans, il s'y distingue brillamment lors de la bataille de Kolin (1757) puis est nommé Generalfeldmarschall ; il fut Capitaine de la Garde du corps royale hongroise de 1773 à 1787[2].

Il fut le protecteur du compositeur Joseph Haydn qui composa à son intention 175 pièces pour le baryton[3].

Il était chevalier de l'Ordre de la Toison d'or et commandeur de l'Ordre militaire de Marie-Thérèse. Il était le frère cadet du prince Paul II Anton Esterházy.

Famille[modifier | modifier le code]

Nicolas est le fils de József I (de) (1688-1721), colonel et troisième prince Esterházy, et de la baronne Maria Octavia née von Gilleis (1688-1762). Il épouse Marie Elisabeth von Weissenwolf, sœur du comte du Saint-Empire Ferdinand Ungnad von Weissenwolff, avec laquelle il a trois enfants dont le Generalfeldmarschall Anton Esterházy (en). Il est le grand-père de Nicolas II Esterházy (en), également Generalfeldmarschall de l'empire d'Autriche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse, , 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 485
  2. lexikon.katolikus, Magyar testőrség
  3. Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 1, Les Hommes et leurs œuvres. A-K, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-0401-0721-5), p. 324

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]