Marcos Pérez Jiménez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perez et Jiménez.


Politique au Venezuela
Image illustrative de l'article Marcos Pérez Jiménez

Marcos Pérez Jiménez () fut président du Venezuela de 1952 à 1958.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcos Pérez Jiménez est né à Michalena, dans l'État de Táchira. Son père était fermier et sa mère institutrice. Pérez Jiménez fréquenta l'école dans sa ville natale et en Colombie ; il entra ensuite à l'Académie Militaire du Venezuela et obtint son diplôme en étant premier de sa promotion en 1934 ; puis il alla étudier dans des collèges militaires au Pérou.

En 1945, il participa à un coup d'État qui contribua à installer le gouvernement démocratique de Rómulo Gallegos (du parti Action Démocratique) et devint Ministre de la Défense. Plus tard en 1948, il mena un autre coup d'État qui chassa Gallegos. De 1948 à 1952, le pays fut gouverné par une junte militaire menée par le lieutenant colonel Carlos Delgado Chalbaud, et qui comprenait Pérez Jiménez et Germán Suárez Flamerich. Le 13 novembre 1950, Delgado Chalbaud fut assassiné. La junte élut Suárez Flamerich au poste de président provisoire, mais le pouvoir réel était détenu par Pérez Jiménez.

La junte appela aux urnes en 1952. Quand les premiers résultats montrèrent que le leader de l'opposition était en tête et pourrait gagner, la junte arrêta les élections et nomma Pérez Jiménez président.

Pérez Jiménez changea le nom du pays, qui était "États Unis du Venezuela" depuis 1864, en "République du Venezuela". Ce nom restera jusqu'à ce que le président Hugo Chávez le modifie en "République Bolivarienne du Venezuela")

Pendant son gouvernement, Pérez Jiménez débuta beaucoup de projets d'infrastructure, pour la plupart des constructions de routes, ponts, édifices du gouvernement, grand complexes de logement public et le très symbolique Hôtel Humboldt. L'économie du Venezuela se développa rapidement pendant son mandat.

Comme beaucoup de dictateurs, Pérez Jiménez n'était pas prêt à tolérer les critiques et son gouvernement poursuivit impitoyablement et anéantit l'opposition.

Pendant que Pérez Jiménez était président du Venezuela, le gouvernement des États-Unis lui décerna la Légion du Mérite américaine.

En décembre 1957, le gouvernement organisa un plébiscite que Pérez Jiménez gagna avec une avance confortable. Peu de personne donnèrent foi aux résultats officiels.

En janvier 1958, il y eut un soulèvement général et à la suite de manifestations dans la rue, Pérez quitta le pays. Il se rendit aux États-Unis où il vécut jusqu'en 1963, moment où il fut extradé vers le Venezuela sur des accusations de détournement de quelque 200 millions de dollars pendant son mandat présidentiel. Il fut envoyé en prison et y resta jusqu'en 1968, où il est libéré. Il partit en exil en Espagne. En 1968 il est élu sénateur mais son élection fut rejetée sur une question de procédure.

Pérez Jiménez eut quatre filles de sa femme et une fille avec Marita Lorenz. Il mourut à Alcobendas, Madrid (Espagne) à 87 ans.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Précédé par Marcos Pérez Jiménez Suivi par
Germán Suárez Flamerich
Coat of arms of Venezuela.svg
Présidents du Venezuela
1952-1958
Wolfgang Larrazábal