Esquay-sur-Seulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esquay (homonymie) et Seulles (homonymie).
Esquay-sur-Seulles
La mairie et l'église Saint-Pantaléon.
La mairie et l'église Saint-Pantaléon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Bayeux
Intercommunalité Communauté de communes Bayeux Intercom
Maire
Mandat
Bruno Russeil
2014-2020
Code postal 14400
Code commune 14250
Démographie
Population
municipale
321 hab. (2012)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 21″ N 0° 37′ 22″ O / 49.2725, -0.62277849° 16′ 21″ Nord 0° 37′ 22″ Ouest / 49.2725, -0.622778
Altitude Min. 19 m – Max. 80 m
Superficie 2,90 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Esquay-sur-Seulles

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Esquay-sur-Seulles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Esquay-sur-Seulles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Esquay-sur-Seulles

Esquay-sur-Seulles est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 321 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans le Bessin, à six kilomètres de Bayeux et de Creully, dans la vallée de la Seulles.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le XIXe siècle, on exploite dans les carrières d'Esquay le sable dit de Bayeux.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Esquay-sur-Seulles

Les armes de la commune d'Esquay-sur-Seulles se blasonnent ainsi :
De gueules à la fasce d'or accompagnée, en chef, de deux croissants d'argent et, en pointe, d'un lion léopardé du même[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Lionel Petitpas    
mars 2001 juillet 2007 Jean-Claude Leclerc    
juillet 2007[2] mars 2008 Hubert Jeanne SE  
mars 2008 mars 2014 Marie-France Gonçalves Roque SE Infirmière (retraitée)
mars 2014[3] en cours Bruno Russeil SE Cadre commercial
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 321 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Esquay-sur-Seulles[4]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
360 310 376 255 332 353 353 361 386
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
387 353 340 305 296 299 305 266 253
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
248 223 230 226 184 177 173 206 228
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
242 258 260 278 303 339 345 346 321
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église du XIIIe siècle, dédiée à saint Pantaléon et placée, avant la Révolution, sous le patronage d'un chanoine de Bayeux qui fait l'objet d'un recensement à l'inventaire général du patrimoine culturel[7].
  • Château d'Esquay-sur-Seulles du XVIIe siècle, ancienne demeure de la famille d'Esquay, passée à celle de Pierrepont vers 1529 qui fait l’objet d’une inscription classement au titre des monuments historiques depuis le 2 juillet 1927[8].
  • Ferme-théâtre de Varembert.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]