Commes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Commes
La tour du manoir de Commes.
La tour du manoir de Commes.
Blason de Commes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Bayeux
Intercommunalité Communauté de communes Bayeux Intercom
Maire
Mandat
Fernand Poret
2014-2020
Code postal 14520
Code commune 14172
Démographie
Gentilé Commésien
Population
municipale
383 hab. (2014)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 16″ nord, 0° 44′ 10″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 77 m
Superficie 6,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Commes

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Commes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Commes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Commes

Commes est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 383 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commes est située sur la butte d'Escures, à deux kilomètres de Port-en-Bessin et à huit kilomètres au nord de Bayeux.

Carte de la commune.
Communes limitrophes de Commes[1]
Port-en-Bessin-Huppain Mer de la Manche Mer de la Manche,
Longues-sur-Mer
Port-en-Bessin-Huppain Commes[1] Longues-sur-Mer
Maisons Maisons Longues-sur-Mer,
Vaux-sur-Aure

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté déjà sous la forme actuelle en 1270[2]. L'origine de ce toponyme est incertaine. Il peut être issu d'un anthroponyme gaulois, tel que Commos[3] ou Commus[2], ou latin tel que Comus[3]. Il peut aussi être hérité du latin communis, « commun », faisant référence à des terrains de la commune (dans son sens féodal)[4].

Le gentilé est Commésien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles archéologiques réalisées à partir de 2007 ont mis au jour une présence humaine dès le Néolithique ou l'âge du bronze au camp du mont Cavalier de la butte d'Escures[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Commes

Les armes de la commune de Commes se blasonnent ainsi :
bandé d'azur et d'argent, au mont de sinople sommé d'un cavalier chevauchant contourné aussi d'argent, le tout brochant[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie-école.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[7] mars 2014 Michel de Gouville SE Expert judiciaire
mars 2014[8] en cours Fernand Poret SE Cadre commercial en retraite
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 383 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Commes[10]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Au premier recensement républicain, en 1793, Commes comptait 571 habitants, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
571 432 268 408 448 450 509 473 485
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
460 479 482 460 463 435 413 414 394
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
385 371 352 334 357 335 286 323 348
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
350 324 278 360 382 397 411 391 383
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château du Bosq, du XVIIIe siècle.
  • Église Notre-Dame du XIe siècle reconstruite en 1897. Elle fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 22 octobre 1926[13].
  • Manoir de Commes : reconstruit entre 1869 et 1873 par l'architecte Jean-Louis Pascal, Prix de Rome en 1866.
  • Château d'Escures, du XVIIIe siècle.
  • Grange aux dîmes et ferme de l'église, porche de 1616.
  • Les falaises du Bouffay.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football Club de Commes est un club de football amateur (association loi 1901) agréé par l'État et reconnu par la direction départementale des sports. Officiellement créé en novembre 2013, le Football Club de Commes fait évoluer deux équipes de football en 3e division de district[14].

Le FC Commes termine à la 3e place de son championnat de quatrième division en 2014-2015, derrière l'ES Isigny et l'AS Saint-Vigor-le-Grand. Le club bénéficie du soutien du joueur professionnel de football Aurélien Montaroup, ancien pro du Stade Malherbe Caen Calvados Basse-Normandie évoluant aujourd'hui à l'Union sportive Créteil-Lusitanos[réf. nécessaire].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 231
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 141
  5. Pierre Giraud, « Les sites fortifiés de hauteur de La Tène finale en Basse-Normandie » [PDF], sur Academia.edu (consulté le 12 juin 2015), page 82
  6. « GASO, la banque du blason - Commes Calvados » (consulté le 20 septembre 2011)
  7. « Le maire Michel de Gouville brigue un 4e mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 août 2014)
  8. « Fernand Poret est le nouveau maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 août 2014)
  9. « Commes (14520) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 juin 2015)
  10. Date du prochain recensement à Commes, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « Église Notre-Dame », notice no PA00111238, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « F. C. Commes », sur Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie (consulté le 1er septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :