Tracy-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tracy.

Tracy-sur-Mer
Tracy-sur-Mer
La mairie.
Blason de Tracy-sur-Mer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Bayeux
Intercommunalité Communauté de communes Bayeux Intercom
Maire
Mandat
Christophe Breigeat
2017-2020
Code postal 14117
Code commune 14709
Démographie
Gentilé Tracyens
Population
municipale
345 hab. (2015 en diminution de 3,36 % par rapport à 2010)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 00″ nord, 0° 38′ 13″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 74 m
Superficie 3,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Tracy-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Tracy-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tracy-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tracy-sur-Mer

Tracy-sur-Mer est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 345 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Tracy-sur-Mer est un village côtier du Calvados situé sur une côte rocheuse du littoral de la Manche. La commune appartient au Bessin et à la communauté de communes Bayeux Intercom. Elle se situe à 1,5 kilomètre d'Arromanches-les-Bains et 8 kilomètres de Bayeux.

Communes limitrophes de Tracy-sur-Mer[1]
Manvieux Mer de la Manche Mer de la Manche
Manvieux Tracy-sur-Mer[1] Arromanches-les-Bains
Magny-en-Bessin Magny-en-Bessin, Ryes Ryes

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Traceum au XIIe siècle[2], Tracy en 1793, Tracy-sur-Mer depuis 1930.

Le toponyme Tracy serait issu d'un anthroponyme gaulois Draccius[2] ou latin[2]/roman[3] Thracius.

On cite aussi de mémoire collective[évasif] l'hypothèse normande : la colline aurait été un lieu consacré au culte du dieu Thor qui se serait ensuite déformé en Thorcy puis Tracy. Cette source parait vraisemblable car on retrouve de nombreux toponymes Tracy en Angleterre dans le sillage anglo-normand, sans lien avec l'un des compagnons de Guillaume Le Conquérant, Guillaume de Tracy.[réf. nécessaire]

Le gentilé est Tracyen.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'existence de Tracy-sur-Mer remonte au moins au début du XIIIe siècle puisque son église est mentionnée en 1243 dans le cartulaire de l'église de Bayeux comme étant sous le patronage du chanoine de Cully[4]. Il ne reste que peu de traces de cette époque dans l'église même [5]. Quelques bâtiments de ferme remontent aux XVIe et XVIIe siècles[6]. Mais l'essor du village semble s'être fait au XVIIIe dans les hameaux au sud du noyau entourant l'église puis au XIXe au hameau de la Brèche avec la construction de villas de bord de mer[6]. La proximité de ce quartier avec Arromanches lui a valu des demandes d'annexion. Dans Arromanches, Raoul de Najac montre des passants exprimer leur étonnement sur l'appartenance territoriale des Bas-Tracyens.

Le village était situé sur le flanc ouest de la 50e division d'infanterie britannique (Northumbrian) lors du débarquement allié en Normandie, tout près d'Arromanches-les-Bains et dont le nom de code était « Gold Beach ».

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Tracy-sur-Mer Blason D'azur à la falaise d'argent sommée de sinople, dominant des pontons d'argent, soutenue d'une épée et d'une crosse passées en sautoir, le tout du même ; au chef d'argent chargé d'un léopard de gueules[7].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1850 ? Moisson de Vaux[8]    
v.1875   Eugène Jouvain    
v.1892   Jean-Baptiste Carabeuse    
v.1913   Jean Moulin    
1925[9] mars 1950 Louis de Bourgoing   Agriculteur
mars 1950[9] février 2007 Philippe de Bourgoing RI Agriculteur, sénateur et conseiller général, fils du précédent
avril 2007[10] mars 2008 Éric Le Gagneur SE Cadre Ifremer
mars 2008[11] août 2013[12] Michel de Floris SE Agent administratif
septembre 2013[13] novembre 2017 Jean Bedez SE Retraité
novembre 2017[14] en cours Christophe Breigeat SE Avocat

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[15].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17].

En 2015, la commune comptait 345 habitants[Note 2], en diminution de 3,36 % par rapport à 2010 (Calvados : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Au premier recensement républicain, en 1793, Tracy comptait 540 habitants, population jamais atteinte depuis.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
540398500485430483440465459
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
443424384381415384371356322
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
318306279279191197197226229
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
237225207217252240298350347
2015 - - - - - - - -
345--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de la Noë édifié au XVIIIe siècle, en grande partie inscrit au titre des monuments historiques depuis le 11 mai 1994. Le salon Frémiet est classé depuis le 20 octobre 1995[20].
  • Église Saint-Martin dont l'existence remonte au XIIIe siècle mais largement reconstruite au XIXe. Le clocher date de 1957. Les vitraux du chœur, exécutés par Adeline Hébert Stevens, représentent des épisodes de la vie de saint Martin et en partie basse des scènes du débarquement allié de 1944.
  • Le quartier de la Brèche tout près d'Arromanches avec ses villas balnéaires. Parmi elles, la Villa Saint-Joseph accueille à la Belle Epoque des "enfants délicats", auxquels, par son "grand confort", elle promet une "éducation idéale à la mer". L'été, les participants aux colonies de vacances y remplacent les pensionnaires. La maison est la première des villages d'Arromanches et Tracy à disposer du téléphone.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Durant l'été, la commune de Tracy-sur-Mer accueille le festival des Embruns de Musique, dont les concerts ont principalement lieu en l'église Saint-Martin, avec le soutien de l'Association de développement territorial local du Bessin[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Émile Chasles (1827 - 1908 à Tracy-sur-Mer), philologue, historien et écrivain.
  • Philippe de Bourgoing (1921 - 2007 à Tracy-sur-Mer), sénateur et maire de Tracy-sur-Mer de 1950 à 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a b et c Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 258
  4. http://visualiseur.bnf.fr/CadresFenetre?O=NUMM-31502&I=571&M=tdm
  5. http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR25/IA00122100/INDEX.HTM
  6. a et b Inventaire général du Patrimoine culturel de Basse-Normandie, Réf. Mérimée IA00122099
  7. « L'Armorial des villes et villages de France - Tracy-sur-Mer » (consulté le 1er janvier 2014)
  8. Annuaire du calvados, année 1850, p.366.
  9. a et b « Philippe de Bourgoing », sur senat.fr (consulté le 6 juin 2015)
  10. « Éric Le Gagneur, maire sortant, se représente », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juin 2015)
  11. « Michel de Floris est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juin 2015)
  12. « Tracy-sur-Mer. Le maire Michel de Floris a présenté sa démission au préfet », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 avril 2014)
  13. « Jean Bedez, ex-premier adjoint, est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 avril 2014)
  14. « Tracy-sur-Mer. Christophe Breigeat élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 janvier 2018)
  15. « Tracy-sur-Mer (14117) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 avril 2014)
  16. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  20. « Château de la Noë », notice no PA00135502, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « La 4e édition du festival « Embruns de musique » prend ses marques à Creully et Tracy-sur-Mer », sur actu.fr, La Renaissance - Le Bessin (consulté le 30 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :