Magny-en-Bessin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Magny-en-Bessin
L'église Saint-Malo.
L'église Saint-Malo.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Bayeux
Intercommunalité Communauté de communes de Bayeux Intercom
Maire
Mandat
André Blet
2014-2020
Code postal 14400
Code commune 14385
Démographie
Gentilé Magnusiens
Population
municipale
161 hab. (2014)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 22″ nord, 0° 39′ 51″ ouest
Altitude Min. 27 m – Max. 76 m
Superficie 4,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Magny-en-Bessin

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Magny-en-Bessin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Magny-en-Bessin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Magny-en-Bessin

Magny-en-Bessin est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 161 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au cœur du Bessin. Son bourg est à 4 km à l'ouest de Ryes, à 5,5 km au nord-est de Bayeux et à 6 km au sud-ouest d'Arromanches-les-Bains[1].

Communes limitrophes de Magny-en-Bessin[2]
Longues-sur-Mer Longues-sur-Mer, Manvieux Tracy-sur-Mer
Longues-sur-Mer,
Saint-Vigor-le-Grand
Magny-en-Bessin[2] Ryes
Saint-Vigor-le-Grand Saint-Vigor-le-Grand Sommervieu

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Magnei en 1035 et 1037[3]. Il serait issu de l'anthroponyme roman Magnius[4],[5] (latin selon Charles Rostaing et Albert Dauzat[3]).

Le locatif en-Bessin est ajouté en 1971[6].

Le gentilé est Magnusiens.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la création des cantons, Magny est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Catherine Cappe    
mars 2001 mars 2008 Marie-Madeleine Thomas SE Cadre comptable
mars 2008 mars 2014 Roland Le Monnier SE  
mars 2014[8] en cours André Blet SE Magasinier
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 161 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Magny-en-Bessin[10]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Au premier recensement républicain, en 1793, Magny comptait 192 habitants, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
192 145 150 164 163 174 162 171 163
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
165 179 178 154 150 170 153 141 162
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
133 122 97 90 101 100 97 88 94
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
63 69 63 103 126 109 142 159 161
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château du XVIIe siècle : le château de Magny-en-Bessin, fut élevé en 1693 (signature du charpentier encore visible sur une poutre maitresse) par Foucault, intendant de la Princesse Palatine, belle-sœur de Louis XIV. Sa façade principale fut orientée pour être dans l'axe exact de la flèche de la cathédrale de Bayeux. Ses cuisines, logées dans un élégant pavillon, sont séparées du corps de logis central, et communiquent avec lui par un souterrain. Le comte de Bonvouloir le vendit en 1946 à un antiquaire qui le dépouilla de tout son décor intérieur. Cet antiquaire le revendit à un industriel belge qui y installa une filature, ce qui acheva sa déchéance. Il est pourtant inscrit au titre des monuments historiques depuis le 13 mai 1946[12]. Il est depuis les années 1950 dans un état d'abandon. Il est partiellement détruit à la suite de deux incendies survenus en 2016[13].
  • Église Saint-Malo du XIIIe siècle très remaniée au XIXe siècle. A cette époque furent installés un autel et une chaire en pierre.
  • Fontaine Saint-Lô, édifiée sur la source de la Gronde.

Activité et manifestation[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 566
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 164
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Magny-en-Bessin », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 5 décembre 2010)
  8. « André Blet succède à Roland Le Monnier à la mairie », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 août 2014)
  9. « Magny-en-Bessin (14400) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 avril 2014)
  10. Date du prochain recensement à Magny-en-Bessin, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Château et son parc », notice no PA00111515, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. Un nouvel incendie au château de Magny-en-Bessin

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :