Éric Corbeyran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eric Corbeyran)
Éric Corbeyran
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Éric Corbeyran est un scénariste de bande dessinée, né à Marseille le . Il a signé plus de 400 albums au cours de sa carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Corbeyran exerce d'abord dans plusieurs domaines comme la photographie, l'illustration, les contes et la publicité avant de signer des scénarios de bande dessinée : la série Les Griffes du marais (dessin de Patrick Amblevert) paraît à partir de 1990, d'abord publiée chez Vents d'Ouest puis chez Hélyode[1]. Corbeyran exerce ensuite, pour Soleil et collabore avec des auteurs comme Rémi Chayé, Stéphane Tanneur, Laurent Sinoussi, Nicolas Guénet, Christophe Bec, Patrice Garcia[1]. En parallèle, il travaille pour Dargaud avec des bédéastes comme Olivier Berlion, Denis Falque, Richard Guérineau[1]. D'autres ouvrages sont publiés chez Ciel Ether, Casterman, Delcourt, les Humanoïdes associés, collaborant avec Alfred, Skiav (Éric Schiavinato), Andrei Arinouchkine, Cécil[1]. Il coordonne les collectifs Paroles de taulards, Paroles de taule, Paroles de parloirs et Paroles de sourds[1]. Pour Delcourt, il écrit des séries comme Abraxas, Petit Verglas, Kid Korrigan, Le Phalanstère du bout du monde ainsi que des séries dans l'univers du Chant des Stryges[1].

En 2015, il adapte en BD le roman de David Foenkinos consacré à John Lennon, Lennon, paru en 2010 avec Horne Perreard au dessin[2],[3]. En 2019, il co-scénarise avec François de Closets une bande dessinée, servie par le dessin d'Éric Chabbert : Les Guerres d'Albert Einstein, prévue en deux volumes[4],[5].

En 2020, après 30 ans de carrière, Corbeyran signe son 400e album avec L’Homme-Bouc, dessiné par Aurélien Morinière[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

One shots[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

L’univers des Stryges[modifier | modifier le code]

L’univers d’Asphodèle[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Gaumer 2010.
  2. Nicolas Ancion, « La vie de John Lennon en BD : un insatiable besoin d'amour », sur ActuaLitté, .
  3. Jean-Laurent Truc, « Lennon, biographie-confession sur le divan », sur Ligne claire,
  4. Florent D., « De Closets, Corbeyran et Chabbert plongent dans “Les guerres d'Einstein” », sur ActuaLitté, .
  5. Akialam, « Critique de la BD "Les guerres d'Albert Einstein" Tome 1/2 », sur Historiagames, .
  6. « Corbeyran fête son 400e album », sur Tout en BD,
  7. Arnaud Gueur, « Le Saigneur de Tiffauges (Corbeyran, Horne, Césano) », sur BD Encre,
  8. Jean-Laurent Truc, « Alto Plano, couleur café », sur Ligne claire,
  9. Philippe Audoin, « Ils barbent ! », BoDoï, no 6,‎ , p. 39.
  10. a et b « Le Prix Tournesol », sur Sens critique, février 2020 (dernière mod.).
  11. (en) « The 3rd International MANGA Award », sur Ministère japonais des Affaires étrangères (consulté le 26 décembre 2009)
  12. Clément Solym, « Le Tournesol 2010 de la bande-dessinée décerné à la série Climax », sur ActuaLitté, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Corbeyran et Frédéric Bosser, « Corbeyran, la trilogie... », dBD, no 20,‎ , p. 86-91.
  • Frédéric Bosser (dir.) et Corbeyran (interviewé), DBD no 21 (cahier no 2) : Corbeyran, , 72 p..
  • Patrick Gaumer, « Corbeyran, Éric », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 202-203.
  • Éric Corbeyran (interviewé) et Frédéric Bosser, « Corbeyran, bon anniversaire », dBD, no 33,‎ , p. 18-20.
  • Marie Moinard, « Une balle dans la tête, t. 1 : guerre d'Irlande », dBD, no 33,‎ , p. 72.
  • Henri Filippini, « Une balle dans la tête, t. 2 : histoires sanglantes », dBD, no 42,‎ , p. 72.
  • Éric Corbeyran (interviewé), « De la danse à la BD, 3 questions à Corbeyran », dBD, no 44,‎ , p. 14-15.
  • Baudouin Eschapasse, « Corbeyran, le plus rock (et touche-à-tout) des scénaristes de BD », sur lepoint.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]