Thierry Murat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thierry Murat
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Thierry Murat, né le à Périgueux, est un auteur de bande dessinée et un illustrateur français de livres pour la jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thierry Murat a passé son enfance à Bergerac en Dordogne. Après des études d’arts appliqués à Poitiers, il s'installe à Bordeaux à la fin des années 80 où pendant une dizaine d'années il travaille pour la communication visuelle. Au début des années 2000, il publie quelques albums jeunesse aux Éditions du Rouergue. En 2004, il se lance dans la bande dessinée adulte et publie, associé au scénariste Éric Corbeyran, son premier roman graphique (Éditions Delcourt) intitulé Elle ne pleure pas, elle chante[1] qui est une adaptation du roman autobiographique d'Amélie Sarn. En 2009, il vit et travaille dans un petit village des Landes de Gascogne.

A partir de 2010, il publie essentiellement aux Éditions Futuropolis avec notamment Les larmes de l'assassin (2011), librement adapté du roman éponyme d'Anne-Laure Bondoux[2] puis l'adaptation en bande dessinée du roman Le Vieil Homme et la Mer d'Ernest Hemingway (2014)[3].

En 2016, son roman graphique ÉtuŋwAŋ / Celui-Qui-Regarde, rencontre un écho favorable auprès des médias[4],[5] et remporte plusieurs distinctions, notamment le prix du récit dessiné 2017 décerné par la SCAM[6]. En 2018, il publie Animabilis toujours chez le même éditeur[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Ne reste que l'aube, Futuropolis, 2021.
  • Animabilis, Futuropolis, 2018.
  • ÉtuŋwAŋ / Celui-Qui-Regarde, Futuropolis, 2016.
  • Le Vieil Homme et la Mer, adapté du roman éponyme d'Ernest Hemingway, Futuropolis, 2014.
  • Au vent mauvais, scénario de Rascal, Futuropolis, 2013.
  • Les Larmes de l'assassin, scénario et dessin de Thierry Murat, librement adapté du roman éponyme d'Anne-Laure Bondoux, Éditions Futuropolis, 2011.
  • Le Poisson-chat, scénario d'Arnaud Floc'h, dessin de Thierry Murat, Delcourt, Collection « Mirages », 2008.
  • Woody Guthrie, scénario et dessin de Thierry Murat, Éditions Nocturne, Collection « BD music », 2006.
  • Ysoline “Comme un poisson dans l'eau !”, scénario de Rascal, dessin de Thierry Murat, Delcourt, Collection « Jeunesse », 2006.
  • Elle ne pleure pas, elle chante, scénario d'Éric Corbeyran d'après le roman d'Amélie Sarn, dessin de Thierry Murat, Delcourt, Collection « Mirages », 2004.

Livre pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Pensées en suspension et autres points, texte de Thomas Scotto, illustrations de Thierry Murat, Éditions l'Édune, 2010.
  • Dieux - texte de Thierry Dedieu, illustrations de Thierry Murat, Éditions l'Édune, 2009.
  • La lettre E (collection L'abécédaire), illustrations de Thierry Murat, Éditions l'Édune, 2007.
  • Kontrol 42 - histoire de Régis Lejonc, illustrations de Thierry Murat, Éditions du Rouergue, 2002.
  • Komunikation Zéro - histoire d'Henri Meunier, illustrations de Thierry Murat, Éditions du Rouergue, 2003.
  • Otto Portrait - texte de Karine Mazloumian, illustrations de Thierry Murat, Éditions du Rouergue, 2002.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Prix littéraire des lycéens et apprentis de la Région PACA pour Elle ne pleure pas elle chante[8]
  • 2011 : Prix RTL de la BD du mois (février) pour Les Larmes de l'assassin[9]
  • 2012 : Prix de la meilleure adaptation littéraire aux DBD Awards pour Les Larmes de l'assassin[10]
  • 2012 : Prix littéraire des lycéens et apprentis de la Région Bourgogne pour Les Larmes de l'assassin[11]
  • 2012 : Prix du jury œcuménique de la bande dessinée pour Les Larmes de l'assassin[12],[13]
  • 2016 : Prix Château de Cheverny de la bande dessinée historique pour ÉtuŋwAŋ / Celui-Qui-Regarde[14]
  • 2017 : Prix littéraire de la ville de Valognes pour Le Vieil homme et la mer[15]
  • 2017 : Prix du récit dessiné décerné par la SCAM pour ÉtuŋwAŋ / Celui-Qui-Regarde[6]
  • 2017 : Prix Prem1ère du roman graphique décerné par la RTBF pour ÉtuŋwAŋ / Celui-Qui-Regarde, dans le palmarès des prix Atomium à Bruxelles[16]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laurence Dhô, « Elle ne pleure pas, elle chante (Corbeyran, Murat) – Delcourt », sur BdEncre,
  2. Pascal Ory, « Les larmes de l'assassin, du roman à la BD », sur L'Express, .
  3. Jean-Laurent Truc, « Le Vieil Homme et la mer, Murat a su adapter Hemingway », sur Ligne claire,
  4. Fabrice Piault, « Chez les Indiens », sur Livres hebdo, .
  5. William Foix, « Le Grand Esprit critique », sur Nonfiction, .
  6. a et b Cécilia Lacour, « Thierry Murat reçoit le prix du Récit dessiné 2017 », sur Livres hebdo, .
  7. Philippe Tomblaine, « Animabilis par Thierry Murat », sur BDZoom,
  8. Prix littéraire des lycéens et apprentis de la Région PACA 2006, site Prix litteraire région sud
  9. Monique Younès, « "Les larmes de l'assassin", BD RTL du mois de février », sur RTL, .
  10. Fabrice Piault, « Le palmarès des dBD Awards », sur Livres hebdo, .
  11. Jocelyne Rémy, « Dijon : Nicole Roland et Thierry Murat, lauréats du prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne », sur Le Bien public, .
  12. « Le Prix de la BD œcuménique 2012 aux "Larmes de l’assassin" », Tout en BD,
  13. Flore Mabilleau, « "Les larmes de l'assassin" : une bande dessinée oecuménique récompensée à Angoulême », La Vie,
  14. Cécilia Lacour, « Les Rendez-vous de l'histoire de Blois sacrent six auteurs », sur Livres hebdo, .
  15. Rédaction, « Valognes. Le 13e prix littéraire de la Ville remis à Thierry Murat », sur Ouest-france, .
  16. La Première, « Thierry Murat remporte le Prix Première du roman graphique », sur RTBF, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]