Jean-Jacques Chagnaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chagnaud.
Jean-Jacques Chagnaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
Nationalité
Activité

Jean-Jacques Chagnaud, né le 7 mars 1953, est un coloriste de bande dessinée français, il débute au journal Pif Gadget en 1973.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine charentaise, Jean-Jacques Chagnaud accomplit ses obligations militaires puis, en 1972, se rend à Paris où il occupe un emploi alimentaire de chef de quai de nuit aux halles de Rungis[1]. Il rencontre le dessinateur Philippe Luguy, qui l'embauche à la rédaction de Pif Gadget à partir de 1973, puis à de nombreux autres magazines. Son premier essai porte sur le personnage de Sylvio Grillon[1]. Il travaille alors de manière classique, à la main[2]. Par la suite, il utilise sans réticence les outils informatiques[3]. Il collabore avec des auteurs comme Rodolphe, Julio Ribera, Paul Gillon, Fred[1]...

Il s'installe à Lizio en 1996, avec son épouse et leurs enfants. En 2003, il fait partie des invités d'honneur au festival BD en Bordelais[1]. En 2012, l'association Art & Renaissance organise une rétrospective de sa carrière à Guéhenno[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Claude Garnier, « L'homme qui en fait voir de toutes les couleurs », Sud Ouest,‎
  2. a et b La rédaction, « Le coloriste Jean-Jacques Chagnaud au manoir du Grand-Lemay », Ouest-France,‎
  3. La rédaction, « Jean-Jacques Chagnaud, un illustrateur aguerri », Ouest-France,‎
  4. Actua BD, « Grand Prix RTL 2004 pour Où le regard ne porte pas... », sur Actua BD,
  5. La Rédaction, « Les prix Saint-Michel », Le Soir,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]