Espé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ESPE.
Espé
Description de cette image, également commentée ci-après
Espé au Salon du livre de Paris en 2012
Nom de naissance Sébastien Portet
Naissance (43 ans)
Drapeau de la France Mazamet
Nationalité Drapeau de France Français
Profession
dessinateur de bande dessinée
Autres activités
Formation

Espé, de son vrai nom Sébastien Portet[1], est un dessinateur français de bande dessinée né le à Mazamet (Tarn). Il habite à Pamiers, dans l’Ariège[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Espé est né dans le Tarn. Tout petit déjà, il s’essaie au 9e art en s'inspirant de personnages de Comics, de Pif Gadget ou de Gotlib. Au début des années 90, il intègre l'Ecole des beaux-arts de Toulouse. Là, il crée le fanzine Broute, et fait des interviews dessinées avec Larcenet, Guillaume Bouzard et l’équipe des Requins Marteaux. Il participe aussi aux fanzines « Roussette » chez les Requins Marteaux avec notamment Winshluss, ainsi qu’aux fanzines Le Martien, La Légende d’Ed Kurs, Porophores avec Besseron, Matthias Lehmann, Caritte, Vanyda, etc.

Il dessine ensuite pour les éditions Petit à Petit avec lesquelles il collabore à trois collectifs puis à Paroles de Taule, Paroles de Taulards et Paroles de Sourds avec Corbeyran. La suite ? L’association aussi audacieuse que réussie des peintures d'Ugarte et des dessins d'Espé pour « Le Territoire ». Toujours avec son compère Corbeyran, il enchaîne avec un diptyque mêlant culture urbaine et polar dans les rues de Bordeaux, Le 3ème Œil, et collabore avec les éditions Glénat pour un tome de Destins avec Frank Giroud et, surtout, la saga familiale dans le vignoble bordelais : Châteaux Bordeaux, qui est vite devenue un incontournable du genre. Il a aussi dessiné L’Ile des Justes sur un scénario inspiré d’une histoire vraie écrit par Stéphane Piatzszek. Il participe aussi, en tant que dessinateur de presse, au journal numérique Le Coq des Bruyères et au bimestriel Zélium avec, notamment, Thibaut Soulcié, Aurel, Coco, Ranson et Babouse.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Espé a reçu le prix de la meilleure œuvre fantastique au festival de bande dessinée de Colomiers en 2010 pour la série Le Territoire ainsi que celui de la meilleure série au salon BD de L'Alpe d'Huez en 2014 pour Châteaux Bordeaux, qui s’est déjà vendue à plus de 350 000 exemplaires.

Le Prix Méditerranée lui est décerné au Festa di a BD corsa d'Ajaccio en 2015 pour l’album L’Île des Justes paru aux éditions Glénat.

Son œuvre, Le Perroquet, a reçu le Prix Paroles de patients 2017 décerné par le LEEM.

Le Perroquet a reçu le prix Région Centre-Val de Loire- pour sa portée citoyenne au salon BD Boum 2017.Rpbi

Œuvres en bande dessinée[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Manuel Picaud, « happy BéDay Espé ! », sur Paperblog.fr
  2. Jean Martinet, « Espé, auteur à succès en bandes dessinées », sur La Dépêche du Midi,