Direction générale de la Prévention des risques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Direction générale de la prévention des risques
Histoire
Fondation
Prédécesseur
France. Direction de la prévention des pollutions et des risques (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Siège
La Défense (92055)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Organisation
Organisation mère
Site web
Identifiants
Annuaire du service public

La direction générale de la Prévention des risques (DGPR) est l'administration française, rattachée au ministère de l'Écologie, qui regroupe l'ensemble des services de l'État chargés d'élaborer et de mettre en œuvre les politiques relatives à la connaissance, l’évaluation, la prévention et la réduction des risques chroniques, accidentels, technologiques et naturels.

Cédric Bourillet, ingénieur général des mines, a été nommé directeur général de la prévention des risques en Conseil des Ministres le . Il succède à Marc Mortureux, qui avait occupé cette fonction jusqu'au [1].

Missions[modifier | modifier le code]

La DGPR conçoit, coordonne et déploie les politiques et mesures, notamment réglementaires, liées[2] :

Organisation[modifier | modifier le code]

En 2021, la DGPR est organisée autour de trois services[3] chargés, en lien avec les services déconcentrés, de la définition des politiques dans leur domaine et de leur déclinaison :

  • le service des Risques technologiques (SRT)[4] ;
    • la sous-direction des risques accidentels (SRA)[5] ;
      • le bureau des risques des industries de l'énergie et de la chimie ;
      • le bureau de la sécurité des équipements à risques et des réseaux (BSERR)[6] ;
      • le bureau de l'analyse des risques et pollutions industriels (BARPI) ;
      • la mission du transport de matières dangereuses ;
    • la sous-direction des risques chroniques et du pilotage ;
    • la mission de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ;
  • le service des Risques sanitaires liés à l'environnement, des déchets et des pollutions diffuses (SRSEDPD) ;
  • le service des Risques naturels et hydrauliques (SRNH).

Elle dispose également de cellules support sur les questions relatives au budget et au personnel, à la tutelle des établissements publics, aux affaires européennes et internationales, à la communication et aux systèmes d'information[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cédric Bourillet, directeur général de la prévention des risques », sur afite.org, (consulté le ).
  2. « Enjeux et principes de la DGPR », sur ecologique-solidaire.gouv.fr, (consulté le ).
  3. a et b « Annuaire des services de la DGPR », sur lannuaire.service-public.fr, (consulté le ).
  4. « Annuaire de DGPR/SRT », sur lannuaire.service-public.fr, (consulté le ).
  5. « Annuaire de DGPR/SRT/SRA », sur lannuaire.service-public.fr, (consulté le )
  6. « Annuaire de DGPR/SRT/SRA/BSERR », sur lannuaire.service-public.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]