Chaise-Dieu-du-Theil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaise-Dieu.

Chaise-Dieu-du-Theil
Chaise-Dieu-du-Theil
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Breteuil
Intercommunalité Communauté de communes Normandie Sud Eure
Maire
Mandat
Dominique René
2014-2020
Code postal 27580
Code commune 27137
Démographie
Gentilé Casadéen
Population
municipale
237 hab. (2014)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 08″ nord, 0° 45′ 43″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 219 m
Superficie 5,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Chaise-Dieu-du-Theil

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Chaise-Dieu-du-Theil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaise-Dieu-du-Theil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaise-Dieu-du-Theil
Liens
Site web http://chaisedieudutheil.fr

Chaise-Dieu-du-Theil est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Ses habitants sont appelés Casadéens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Chaise-Dieu-du-Theil est une commune du Sud du département de l'Eure. Elle se situe à l'extrémité sud de la région naturelle du pays d'Ouche[1] et confine au département de l'Orne. Chaise-Dieu-du-Theil présente un paysage très largement consacré à la culture, mais constamment fermé par d'importantes parties boisées typiques du pays d'Ouche et par des résidus de haies bocagères. À vol d'oiseau, la commune est à 10 km à l'est de L'Aigle[2], à 12,5 km à l'ouest de Verneuil-sur-Avre[3], à 40,5 km au sud-ouest d'Évreux[4] et à 78 km au sud-ouest de Rouen[5].

Communes limitrophes de Chaise-Dieu-du-Theil[6]
Saint-Sulpice-sur-Risle (Orne) Chéronvilliers
Chandai (Orne) Chaise-Dieu-du-Theil[6] Bourth
Gournay-le-Guérin

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Casa Dei en 1130[7].

Chaise : Le terme de langue oil cheze se retrouve en toponymie dans certaines régions sous les formes chaise, chaize du latin casa « hutte, maison puis exploitation rurale et probablement aussi domaine »[8].

De l'oïl central chiesedeu « maison religieuse »[7].

Appellation étrangère à la Normandie, empruntée à un prieuré de religieuse de l'ordre de Fontevrault[9].

Le vieux français theil ou thil, du latin tilius, avait le sens de tilleul[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Chaise-Dieu-du-Theil a été créée à la suite de la réunification des villages de Chaise-Dieu, situé sur la rive gauche de l'Iton, et Theil, situé sur la rive droite. Cette réunification s'est concrétisée le 4 mars 1836.

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Chaise-du-Theil[11].

Chaise-Dieu[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XIIe siècle, le site se nommait le Désert. Il y existait un ermitage.

L'édification d'une chapelle nommée Chaise-Dieu commence à donner vie au site. Lorsque fut fondée une abbaye en 1132, la chapelle prit le nom de Vieille-Chaise-Dieu. Vers 1140 le nom de « casa dei » est approuvé. Ce nom signifie « maison de Dieu ». Le prieuré de l'ordre de Fontevraud investit l'ancienne abbaye qui devient prieuré de Fontevrault de Chaise-Dieu, où vivaient des religieuses. Cette partie du village contient encore des architectures du XIIe siècle :

  • la maison de la prieure à l'intérieur du couvent ;
  • la chapelle Saint-Jean destinée aux serviteurs des religieuses (cependant, seule la façade en briques, grès et damier de silex du couvent se trouve dans son état d'origine) ;
  • le lavoir restauré avec des tabliers à moulinets adaptables selon la hauteur de l'eau ;
  • le four à pain collectif.

Le Theil[modifier | modifier le code]

L'autre partie du village comprend également quelques vestiges historiques :

  • le presbytère dit « le Prieuré du Theil » fut fondé en 1475. Cet édifice accueillait des religieux qui vivaient en pratique autarcie tout comme les religieuses de l'abbaye de Chaise Dieu. Ce presbytère fut entièrement restauré dans les années 1980, tout en respectant l'architecture religieuse du XVe siècle. Le Prieuré du Theil accueillait autrefois sur ses terres le moulin et son étang au pied de l'Iton, aujourd'hui indépendant et reconverti en parcours de pêche à la mouche.
  • l'église située derrière le prieuré du Theil comporte des statues et un clocher datant de 1575. L'ensemble du site est classé.
  • un manoir datant du XIXe siècle comprenant deux tourelles.
  • le haras du château de Courteilles, restauré vers le XVIIIe siècle, qui comprend un parc arboré.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1989 Albert de Selle de Beauchamp[12]    
1989 2001 Gérard Dapremont    
2001 en cours Dominique René    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[14].

En 2015, la commune comptait 238 habitants[Note 1], en augmentation de 4,85 % par rapport à 2010 (Eure : +2,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
525451343473535161559540554
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
542512477421389359385350340
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
345304291262289263274341286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
304295273252241245234233231
2013 2015 - - - - - - -
238238-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Chaise-Dieu-du-Theil est une commune de 245 habitants permanents (recensement de 1999). Le nombre total d'habitants (avec les résidents secondaires) s'élève à 260[réf. nécessaire].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chaise-Dieu-du-Theil compte un édifice inscrit au titre des monuments historiques :

Autres édifices :

  • Le haras du château de Courteilles : gîte et chasse famille de Beauchamps ;
  • Le moulin de la Chaise-Dieu-du-Theil : parcours de pêche à la mouche ;
  • Le prieuré du Theil (bâtiment privé) ;
  • Le manoir (bâtiment privé) ;
  • L'église Notre-Dame ;
  • La chapelle Saint-Jean (bâtiment communal).

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Site inscrit[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Mineray, L'Abbaye de Chaise-Dieu, 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le pays d'Ouche », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 9 novembre 2016).
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Chaise-Dieu-du-Theil et L'Aigle », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2016)
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Chaise-Dieu-du-Theil et Verneuil-sur-Avre », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2016)
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Chaise-Dieu-du-Theil et Évreux », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2016)
  5. « Distance à vol d'oiseau entre Chaise-Dieu-du-Theil et Rouen », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2016).
  6. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  7. a et b Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Formations dialectales (suite) et françaises, page 1522.
  8. Auguste VINCENT, Toponymie de la France, [réf. incomplète].
  9. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 86
  10. François de Beaurepaire - 1981 - Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure - Page 195.
  11. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Il donne son nom à la place devant la mairie.
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  16. « Ancienne abbaye (incorrection) », notice no PA00099369, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Jean-Marie Pérouse Montclos (de), Le patrimoine en Normandie, Éditions Place des victoires, , 495 p. (ISBN 978-2-8099-1056-8), p. 140.
  18. « Le prieuré », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 6 août 2018).