Saint-Sulpice-sur-Risle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Sulpice.
image illustrant une commune de l’Orne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Orne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Saint-Sulpice-sur-Risle
La mairie, l'église et l'ancien prieuré.
La mairie, l'église et l'ancien prieuré.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton L'Aigle
Intercommunalité communauté de communes des Pays de L'Aigle
Maire
Mandat
Jean Sellier
2014-2020
Code postal 61300
Code commune 61456
Démographie
Gentilé Saint-Sulpiciens
Population
municipale
1 690 hab. (2014)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 53″ nord, 0° 39′ 27″ est
Altitude Min. 187 m – Max. 258 m
Superficie 28,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Sulpice-sur-Risle

Saint-Sulpice-sur-Risle est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 1 690 habitants[Note 1] (les Saint-Sulpiciens[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

Couvrant 2 845 hectares, le territoire de Saint-Sulpice-sur-Risle est le plus étendu du canton de L'Aigle-Est

Communes limitrophes de Saint-Sulpice-sur-Risle[2]
Saint-Nicolas-de-Sommaire,
Saint-Symphorien-des-Bruyères
Saint-Martin-d'Écublei Chéronvilliers (Eure)
L'Aigle Saint-Sulpice-sur-Risle[2] Chéronvilliers (Eure),
Chaise-Dieu-du-Theil (Eure)
L'Aigle Saint-Michel-Tubœuf Chandai

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté les noms de Sulpice-la-Montagne et de Vendémiaire[3].
  • L'affaire criminelle Guillon a lieu en 1908 dans une ferme de la localité, jugée par les assises de l'Orne[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[5].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
18… 18… Fleury    
juin 1995 en cours Jean Sellier[5] MoDem Vétérinaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 1 690 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Saint-Sulpice-sur-Risle[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
1 064 963 1 186 1 216 1 334 1 388 1 211 1 230 1 164
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 054 1 150 1 123 1 090 1 069 1 076 1 105 1 190 1 235
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 257 1 335 1 425 1 448 1 431 1 437 1 332 1 376 1 375
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
1 393 1 280 1 287 1 483 1 522 1 638 1 668 1 690 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le prieuré et l'église.
  • Église de l'ancien prieuré de Saint-Sulpice[8] inscrite au titre des Monuments historiques[9]. Elle abrite quelques œuvres classées à titre d'objets[10].
  • Monument aux morts place André Blanchard.
  • Un dolmen classé Monument historique, situé au lieu-dit Jarrier[11].
  • Le château du Fontenil (XVe siècle) dont la chapelle et le pressoir sont inscrits[12].
    Château Renaissance, construit en 1544 par la famille Du Buc, alias Du Buc-Richard, blasonnant « d'or à la bande d'azur », sur les fondations d'un château féodal qui aurait appartenu au baron de Semblançay, ministre des Finances de François Ier. Les constructeurs de cette bâtisse imposante (Jehan -ou Jean- du Buc du Fontenil et son épouse Antoinette de Bouquetot) reposent en leur caveau seigneurial du beffroi de l'église de Saint-Symphorien-des-Bruyères. En 1681, les Du Buc, dont une branche (voir Louis-François Dubuc) s'était installée à la Martinique, vendirent le château à la famille D'Érard de Rai. Site de la météorite de L'Aigle en 1803.
  • La forêt de L'Aigle occupe la quasi-totalité de la moitié est du territoire.
  • Sauvé de la ruine par M. J. Suet en 1939, après des années d'abandon, le manoir de La Brunetière (XVIe-XVIIe siècles) est un brillant exemple d'architecture Louis XIII, avec son décor de briques rouges à croisillons bleus et son haut toit pentu, caractéristique des demeures aristocratiques du XVIIe siècle. Agrémenté d'un jardin à la française, le manoir appartient toujours à la famille Deramoudt-Suet.
L'entrée de la manufacture.
  • Musée contemporain de La Manufacture Bohin[13], entreprise créée en 1833 par Benjamin Bohin, seul fabricant français d'aiguilles et d'épingles[14].
Article détaillé : La Manufacture Bohin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Benjamin Bohin, créateur de la manufacture d'épingles et d'aiguilles qui porte son nom.

Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[15].
  1. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-Sulpice-sur-Risle » (consulté le 5 juillet 2010)
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Jean-François Miniac (préf. Alain Lambert), Les Grandes Affaires criminelles de l'Orne, Paris, Éditions de Borée, coll. « Les Grandes Affaires criminelles », , 336 p. (ISBN 978-2-84494-814-4)
  5. a et b Réélection 2014 : « Saint-Sulpice-sur-Risle (61300) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 juin 2014)
  6. Date du prochain recensement à Saint-Sulpice-sur-Risle, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Frédéric Épaud, De la charpente romane à la charpente gothique en Normandie, CRAHM, 2007 (ISBN 978-2-902685-39-4) p. 283-289
  9. « Église », notice no PA00110937, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Œuvres mobilières à Saint-Sulpice-sur-Risle », base Palissy, ministère français de la Culture.
  11. « Dolmen », notice no PA00110936, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Domaine du Fontenil », notice no PA00110979, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. Le musée ouvre ses portes : reportage sur France 3
  14. Musée de la manufacture Bohin
  15. « Saint-Sulpice-sur-Risle sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)