Cemboing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cemboing
Église de l'Assomption.
Église de l'Assomption.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Jussey
Intercommunalité CC des Hauts du val de Saône
Maire
Mandat
Yvain Dargent
2014-2020
Code postal 70500
Code commune 70112
Démographie
Population
municipale
197 hab. (2014 en diminution de 5,74 % par rapport à 2009)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 34″ nord, 5° 51′ 25″ est
Altitude Min. 217 m
Max. 312 m
Superficie 10,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Cemboing

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Cemboing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cemboing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cemboing

Cemboing est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rosières-sur-Mance Barges Blondefontaine Rose des vents
Saint-Marcel N Raincourt
O    Cemboing    E
S
Jussey

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Cemboing fait partie depuis la Révolution française du canton de Jussey. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, celui-ci s'est étendu, passant de 22 à 65 communes[1].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la petite communauté de communes du Pays jusséen, intercommunalité créée au et qui regroupait environ 4 300 hanitants en 2009.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010[2] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyait d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants.

Dans ce cadre, le schéma départemental de coopération intercommunale a prévu la fusion cette intercommunalité avec d'autres, et l'intégration à la nouvelle structure de communes restées jusqu'alors isolées[3]. Cette fusion, effective le , a permis la création de la communauté de communes des Hauts du val de Saône, à laquelle la commune est désormais membre.

Politique locale[modifier | modifier le code]

Le mandat municipal 2014-2020 a été marqué par des débuts difficiles, Jean-Pierre Bussing, le maire élu en mars 2014 ayant démissionné en juillet 2014 pour raisons personnelles et ayant été remplacé par Yvain Dargent.

Cinq conseillers municipaux ayant démissionné, des élections municipales partielles ont été organisées en septembre 2015, au terme desquelles Yvain Dargent a été réélu[4],[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2014[7] Marie-Claude Rouiller    
mars 2014[8] juillet 2014 Jean-Pierre Bussing   Démissionnaire
juillet 2014[9] en cours
(au 26 juin 2016)
Yvain Dargent    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Cemboing comptait 197 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
765 807 790 773 726 704 724 745 734
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
670 749 730 723 714 725 700 652 608
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
590 550 546 412 400 388 356 337 320
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
284 271 244 218 242 217 207 209 197
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le professeur de médecine Claude-François Athalin,nommé à la Faculté de Besançon en 1736 est né à Cemboing le 10 mars 1701. Il a été l'auteur de nombreuses publications[11] et le président de plusieurs thèses dont celle du Dr France qui fut son successeur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  3. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 12 août 2016), p. 5.
  4. « On vote dimanche », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  5. « Cinq conseillers municipaux élus dès le premier tour », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  6. « Les maires de Cemboing », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 11 septembre 2016).
  7. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  8. « Liste des maires de la Haute-Saône » [PDF], Liste des maires de la Haute-Saône et des présidents de communautés de communes, Préfecture de la Haute-Saône, (consulté le 9 septembre 2016).
  9. « Yvain Dargent, nouveau maire », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  11. « Claude-François Atthalin (1701-1782) », sur http://data.bnf.fr (consulté le 11 septembre 2016).