Aisey-et-Richecourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richecourt (homonymie).

Aisey-et-Richecourt
Aisey-et-Richecourt
Le lavoir.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Jussey
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts du Val de Saône
Maire
Mandat
Guy Mercier
2014-2020
Code postal 70500
Code commune 70009
Démographie
Population
municipale
105 hab. (2016 en augmentation de 0,96 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 25″ nord, 5° 57′ 18″ est
Altitude Min. 216 m
Max. 317 m
Superficie 7,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Aisey-et-Richecourt

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Aisey-et-Richecourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aisey-et-Richecourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aisey-et-Richecourt

Aisey-et-Richecourt est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe géographiquement à une altitude de 250 mètres environ. Elle est baignée par la Saône.

Elle disposait de la gare d'Aisey - Villars sur l'ancienne ligne de Jussey à Darnieulles - Uxegney, mise en service le .

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bourbévelle, Corre Ranzevelle Rose des vents
Villars-le-Pautel N Ormoy
O    Aisey-et-Richecourt    E
S
Betaucourt

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le eut lieu à Aisey un sabotage de la voie ferrée, organisé par la 8e compagnie des FTPF et (Omnès-Pothier[pas clair]) aboutissant à la coupure temporaire de la ligne de Jussey à Darnieulles - Uxegney et Épinal[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Aisey-et-Richecourt fait partie depuis la Révolution française du canton de Jussey. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, celui-ci s'est étendu, passant de 22 à 65 communes[2].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la petite communauté de communes du Pays jusséen, intercommunalité créée au et qui regroupait environ 4 300 hanitants en 2009.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du [3] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyait d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants.

Dans ce cadre, le schéma départemental de coopération intercommunale a prévu la fusion cette intercommunalité avec d'autres, et l'intégration à la nouvelle structure de communes restées jusqu'alors isolées[4]. Cette fusion, effective le , a permis la création de la communauté de communes des Hauts du val de Saône, à laquelle la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours Guy Mercier LR Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, Aisey-et-Richecourt comptait 105 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
247272298309560376377418421
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
339334361318334330369339297
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
284263222182202203192185174
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
137124114104125141115107104
2016 - - - - - - - -
105--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Julien.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Petit village franc-comtois autrefois fleuri, Aisey est longé par la Saône qui présente un grand intérêt touristique. Il existe dans la commune un Centre de nature et de découverte, véritable « poumon » de dynamisme pour la jeunesse et les écoles du secteur (1 500 à 1 800 enfants séjournent annuellement dans le village au château d'Aisey, qui abrite les pupilles de l’enseignement public (PEP) et comprend un parc de 6 hectares[8],[9]).

À Richecourt, on rénove un four banal proche de la Saône et on peut voir le château actuel (XIXe siècle) et les vestiges du château féodal.

L'église est de style néogothique.

Un sentier pédagogique a été réalisé sur la commune, il y a quelques années, autour des thèmes de découverte de la nature. Il n'est malheureusement plus entretenu, et commence à être envahi par les ronces.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Aisey-et-Richecourt
Blason de Aisey-et-Richecourt Blason Taillé-ondé d’argent au lion issant de sable, armé et lampassé de gueules, couronné d’or, tenant une clé du second, son panneton ajouré en forme de potence et son anneau tréflé ; et de sable au lion renversé et contourné d’argent issant de la partition, armé et lampassé de gueules, couronné d’or et tenant une clé d’argent, son paneton ajouré en forme de potence et son anneau tréflé ; au filet ondé d’or brochant sur la partition.
Devise 
« olim clausi hodie aperio » (autrefois j'ai fermé, aujourd'hui j'ouvre)
Détails
Les deux lions et la partition rappellent les deux villages ayant donné leur nom à la commune, la cotice d'or la Saône. Les clés rappellent la position de la commune, à la porte entre la Franche-Comté et la Champagne.
Armoiries conçues par M. Nicolas VERNOT, adoptées par la municipalité en 2001.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Max François et Christian Rénet, La Haute-Saône, éditions Alan Sutton, coll. Mémoire en Images, 2005 (ISBN 978-2-84910-274-9)
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  4. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 12 août 2016), p. 5.
  5. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône , consultée le 18 juillet 2013
  6. « Guy Mercier, réélu », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Quoi d’autre au centre ? », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  9. « Activités pédagogiques pour tous », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).