Canton de Gignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Gignac
Canton de Gignac
Situation du canton de Gignac dans le département de l'Hérault.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement(s) Lodève
Bureau centralisateur Gignac
Conseillers
départementaux
Nicole Morere
Jean-François Soto
2021-2028
Code canton 34 09
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 3 brumaire an X[3],[4]
(25 octobre 1801)
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 39 499 hab. (2018)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Superficie 481,04 km2
Subdivisions
Communes 28

Le canton de Gignac est une circonscription électorale française située dans le département de l'Hérault, dans l'Arrondissement de Lodève.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Hérault (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 26 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans l'Hérault, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 21 à 28.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Pierre Barral
(1791-1870)
  Avocat à Gignac
1848 1852 Joseph-Jacques Fabre Républicain Médecin
Maire de Gignac
1852 1871 Brutus Cazelles[7] Bonapartiste Ancien aide de camp, propriétaire à Montagnac
Député (1848-1849, 1854-1870)
1871 1875
(décès)[8]
Joseph-Jacques Fabre Républicain Médecin
Maire de Gignac
1875 1883 Alfred Gaspard Rousset Droite monarchiste Entrepreneur (commerce de laine)
maire de Lagamas
1883 1885
(décès)[9]
Gustave Fournier Républicain
radical
Maire du Pouget
1885[10] 1895 Albin Heulz Rad. Maire de Saint-André-de-Sangonis (1876-1888)
1895 1907 Philémon Vidal Républicain Maire de Vendémian, conseiller d'arrondissement
1907 1919 Emile Lardat   Maire de Saint-Pargoire
1919 1938
(décès)
Paul Pelisse Rad. Pharmacien
Maire de Paulhan
Député (1906-1914)
Sénateur (1920-1938)
1938[11] 1940 Vincent Badie Rad. Avocat - Député (1936-1942)
Maire de Paulhan (1938-1941)
Ancien conseiller général du Canton de Montpellier-3
1942 1945 Xavier Lapeyre   Maire de Gignac
Nommé conseiller départemental en 1942[12]
1945 1964 Vincent Badie Rad. Député (1936-1942 et 1945-1958)
Maire de Paulhan (1938-1941 et 1944-1971)
Ministre (1955-1956 et 1958)
1964 1982 Gilbert Sénès SFIO puis PS Secrétaire d'association agricole
Maire de Gignac
Député (1967-1968 et 1973-1986)
1982 2015 Louis Villaret PS puis DVG Enseignant
Maire du Pouget (1977-2020)
Président de la Communauté de communes Vallée de l'Hérault
Vice-président du Conseil général

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Le canton de Gignac avait deux conseillers d'arrondissement.

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833   Jacques Simon Lautier   Juge de paix, Gignac
1833   Jacques Antoine Pons
(1784-1861)
  Notaire royal, maire de Gignac
1889   Pierre-Léonard Remézy Républicain Maire de Gignac
1889 1895 Philémon Vidal Républicain Maire de Vendémian
1919 1928 Paul Visseq
(1882-1950)
SFIO Propriétaire à Saint-André-de-Sangonis
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Nicole Morère   DVG Conseillère municipale d'Aniane, première adjointe depuis 2020
Vice-présidente du Conseil départemental de l'Hérault
2015 2017
(démission)
Louis Villaret   DVG Maire du Pouget (1977-2020)
2017 2021 Jean-François Soto   DVG Maire de Gignac depuis 2014
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Nicole Morere   DVG 1ère adjointe au maire d'Aniane, 10ème Vice-présidente déléguée à l'administration générale et aux moyens
2021 en cours Jean-François Soto   DVG Maire de Gignac

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Monique Guignard et Alexis Pescher (FN, 31,59 %) et Nicole Morere et Louis Villaret (DVG, 31,43 %). Le taux de participation est de 53,86 % (14 890 votants sur 27 644 inscrits)[14] contre 51,87 % au niveau départemental[15] et 50,17 % au niveau national[16].

Au second tour, Nicole Morere et Louis Villaret (DVG) sont élus avec 61,61 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 56,44 % (8 836 voix pour 15 603 votants et 27 646 inscrits)[17].

Le , à l'occasion de ses vœux, Louis Villaret annonce sa démission de son mandat de conseiller départemental au profit de son suppléant, Jean-François Soto, maire de Gignac[18].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[19]. Dans le canton de Gignac, ce taux de participation est de 36,64 % (11 191 votants sur 30 541 inscrits)[20] contre 33,27 % au niveau départemental[21]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Nicole Morere et Jean-François Soto (DVG, 50,8 %) et Martine Herbaut et Loïc Teyssier (RN, 30 %)[20].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[22], 34,7 % dans le département[21] et 36,9 % dans le canton de Gignac[20]. Nicole Morere et Jean-François Soto (DVG) sont élus avec 69,73 % des suffrages exprimés (7 439 voix pour 11 272 votants et 30 546 inscrits)[20],[23],[24].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Gignac dans le département de l'Hérault avant 2015.

Avant le redécoupage cantonal de 2014, l'ancien canton de Gignac regroupait vingt et une communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Gignac
(chef-lieu)
34114 34150 29,85 5 654 (2012) 189


Arboras 34011 34150 6,73 107 (2012) 16
Aumelas 34016 34230 58,26 504 (2012) 8,7
Bélarga 34029 34230 4,13 452 (2012) 109
Campagnan 34047 34230 3,75 609 (2012) 162
Jonquières 34122 34725 2,05 393 (2012) 192
Lagamas 34125 34150 4,52 110 (2012) 24
Le Pouget 34210 34230 13,91 1 823 (2012) 131
Montpeyroux 34173 34150 22,42 1 274 (2012) 57
Plaissan 34204 34230 5,79 961 (2012) 166
Popian 34208 34230 5,86 351 (2012) 60
Pouzols 34215 34230 2,96 867 (2012) 293
Puilacher 34222 34230 2,68 427 (2012) 159
Saint-André-de-Sangonis 34239 34725 19,60 5 586 (2012) 285
Saint-Bauzille-de-la-Sylve 34241 34230 8,63 837 (2012) 97
Saint-Guiraud 34262 34725 6,07 210 (2012) 35
Saint-Jean-de-Fos 34267 34150 14,19 1 567 (2012) 110
Saint-Pargoire 34281 34230 23,77 2 147 (2012) 90
Saint-Saturnin-de-Lucian 34287 34725 9,83 310 (2012) 32
Tressan 34313 34230 3,92 572 (2012) 146
Vendémian 34328 34230 16,89 1 076 (2012) 64

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Gignac est composé de vingt-huit communes entières[2].

Liste des 28 communes du canton de Gignac au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Gignac
(bureau centralisateur)
34114 CC Vallée de l'Hérault 29,85 6 340 (2018) 212 modifier les donnéesmodifier les données
Aniane 34010 CC Vallée de l'Hérault 30,34 2 915 (2018) 96 modifier les donnéesmodifier les données
Arboras 34011 CC Vallée de l'Hérault 6,73 116 (2018) 17 modifier les donnéesmodifier les données
Argelliers 34012 CC Vallée de l'Hérault 50,29 993 (2018) 20 modifier les donnéesmodifier les données
Aumelas 34016 CC Vallée de l'Hérault 58,26 529 (2018) 9,1 modifier les donnéesmodifier les données
Bélarga 34029 CC Vallée de l'Hérault 4,13 658 (2018) 159 modifier les donnéesmodifier les données
Campagnan 34047 CC Vallée de l'Hérault 3,75 689 (2018) 184 modifier les donnéesmodifier les données
Jonquières 34122 CC Vallée de l'Hérault 2,05 503 (2018) 245 modifier les donnéesmodifier les données
La Boissière 34035 CC Vallée de l'Hérault 24,45 1 021 (2018) 42 modifier les donnéesmodifier les données
Lagamas 34125 CC Vallée de l'Hérault 4,52 111 (2018) 25 modifier les donnéesmodifier les données
Le Pouget 34210 CC Vallée de l'Hérault 13,91 2 068 (2018) 149 modifier les donnéesmodifier les données
Montarnaud 34163 CC Vallée de l'Hérault 27,53 3 904 (2018) 142 modifier les donnéesmodifier les données
Montpeyroux 34173 CC Vallée de l'Hérault 22,42 1 347 (2018) 60 modifier les donnéesmodifier les données
Plaissan 34204 CC Vallée de l'Hérault 5,79 1 284 (2018) 222 modifier les donnéesmodifier les données
Popian 34208 CC Vallée de l'Hérault 5,86 351 (2018) 60 modifier les donnéesmodifier les données
Pouzols 34215 CC Vallée de l'Hérault 2,96 963 (2018) 325 modifier les donnéesmodifier les données
Puéchabon 34221 CC Vallée de l'Hérault 31,26 492 (2018) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Puilacher 34222 CC Vallée de l'Hérault 2,68 597 (2018) 223 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-André-de-Sangonis 34239 CC Vallée de l'Hérault 19,60 6 063 (2018) 309 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Bauzille-de-la-Sylve 34241 CC Vallée de l'Hérault 8,63 842 (2018) 98 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Guilhem-le-Désert 34261 CC Vallée de l'Hérault 38,64 249 (2018) 6,4 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Guiraud 34262 CC Vallée de l'Hérault 6,07 236 (2018) 39 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Jean-de-Fos 34267 CC Vallée de l'Hérault 14,19 1 721 (2018) 121 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Pargoire 34281 CC Vallée de l'Hérault 23,77 2 294 (2018) 97 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Paul-et-Valmalle 34282 CC Vallée de l'Hérault 12,72 1 185 (2018) 93 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Saturnin-de-Lucian 34287 CC Vallée de l'Hérault 9,83 271 (2018) 28 modifier les donnéesmodifier les données
Tressan 34313 CC Vallée de l'Hérault 3,92 668 (2018) 170 modifier les donnéesmodifier les données
Vendémian 34328 CC Vallée de l'Hérault 16,89 1 089 (2018) 64 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Gignac 3409 481,04 39 499 (2018) 82 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
13 87714 24213 29513 98916 01718 25422 62025 31825 837
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[25] puis population municipale à partir de 2006[26])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 39 499 habitants[Note 2], en augmentation de 11,06 % par rapport à 2013 (Hérault : +6,12 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
35 56639 499
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[27].)

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[13].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 334
  2. a b et c Décret no 2014-258 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Hérault.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Gignac », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 798.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le )
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH036/PG/FRDAFAN83_OL0458035v001.htm
  8. « Journal officiel de la République française » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  9. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  11. « Le Temps » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 31 décembre 1942, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9771784v/f4.item.r=canton.zoom.lire en ligne]).
  13. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  14. « Résultats du premier tour pour le canton de Gignac », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  15. « Résultats du premier tour pour le département de l'Hérault », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  16. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  17. « Résultats du second tour pour le canton de Gignac », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  18. Thierry Dubourg, « Hérault : Louis Villaret démissionne de son mandat départemental », MidiLibre.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  20. a b c et d « Résultats pour le canton de Gignac », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  21. a et b « Résultats pour le département de l'Hérault », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  22. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  23. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Gignac. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  24. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Gignac. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  25. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  26. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  27. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]