Saint-Bauzille-de-la-Sylve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Saint-Bauzille-de-Montmel ou Saint-Bauzille-de-Putois.

Saint-Bauzille-de-la-Sylve
Saint-Bauzille-de-la-Sylve
Porte du village
Blason de Saint-Bauzille-de-la-Sylve
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève
Canton Gignac
Intercommunalité Communauté de communes Vallée de l'Hérault
Maire
Mandat
Grégory Bro
2014-2020
Code postal 34230
Code commune 34241
Démographie
Gentilé Saint-Bauzillois
Population
municipale
818 hab. (2016 en diminution de 1,68 % par rapport à 2011)
Densité 95 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 37′ 05″ nord, 3° 32′ 49″ est
Altitude Min. 68 m
Max. 247 m
Superficie 8,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Saint-Bauzille-de-la-Sylve

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Saint-Bauzille-de-la-Sylve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bauzille-de-la-Sylve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bauzille-de-la-Sylve

Saint-Bauzille-de-la-Sylve (en occitan Sant Bausèli de la Seuva) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Saint-Bauzillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

830 habitants, 863 hectares, 68 à 247 m d'altitude, 33 km à l’ouest de Montpellier, à égale distance de la mer et de la montagne, ce village, situé dans le canton de Gignac, non loin des rives de l’Hérault, est dominée à l’est par la masse imposante des ruines du château d’Aumelas.

Une ancienne tour du télégraphe Chappe, récemment restaurée par la communauté de communes de la Vallée de l’Hérault est située en haut du plateau dominant le village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 avril 1996 Bernard Resseguier SE  
avril 1996 2009 Jean-Louis Touret SE  
2009 2014 Michel Coustol SE  
2014 En cours Grégory Bro SE Agriculteur


Usuel du compoix de 1592.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2016, la commune comptait 818 habitants[Note 1], en diminution de 1,68 % par rapport à 2011 (Hérault : +6,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
444445568551580558537524560
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
577543541601614472460479520
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
524512546564591550586576612
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
618605529527602720799830821
2016 - - - - - - - -
818--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle de Saint-Antoine
  • Colline Saint-Antoine
  • Notre-Dame-du-Dimanche
  • Tour Chappe, sur la colline Saint-Antoine au lieu-dit Pied Cocut.
  • Monument aux morts de la Première Guerre mondiale.
    Monument aux morts

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Saint-Bauzille-de-la-Sylve (Hérault).svg

Les armoiries de Saint-Bauzille-de-la-Sylve se blasonnent ainsi :

De vair au sautoir losangé d'argent et de sable.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • En 2017 Marcel Nuss , essayiste, s'installe dans la commune avec sa compagne[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Constant Blaquier, Histoire de Notre-Dame du dimanche de Saint-Bauzille de la Sylve. (1937) (3e éd. 1941, 4e éd. 1943, 5e éd. 1950);

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notre-Dame du Dimanche à Saint-Bauzille de la Sylve (Hérault), Montpellier, Impr. de la Charité, [s.d.], 39 p.
  • Constant Blaquière, Les apparitions de Notre-Dame du Dimanche à Saint-Bauzille de la Sylve (Hérault), Montpellier, Impr. de la Charité, , 36 p.
  • Constant Blaquière, Histoire de Notre-Dame du Dimanche de Saint-Bauzille de la Sylve, Hérault, Béziers, Impr. Jeanne-d'Arc, , 91 p.
  • Constant Blaquière, Histoire des sanctuaires dédiés à la Vierge dans le diocèse de Montpellier, Montpellier, éd. Pierre-Rouge, , 314 p.
  • Alphonse Delouvrier, Histoire de la vicomté d'Aumelas et de la baronnie du Pouget, Montpellier, L. Grollier, , 350 p. (lire en ligne)
  • Léopold Vaur, Apparitions de la Sainte Vierge à Auguste Arnaud de Saint-Bauzille-de-la-Sylve (Hérault), Montpellier, L. Cristin et Cie, , 24 p.

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :