Vanzy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vanzy
Vue du chef-lieu de Vanzy.
Vue du chef-lieu de Vanzy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Saint-Julien-en-Genevois
Canton Saint-Julien-en-Genevois
Intercommunalité CC de la Semine
Maire
Mandat
Jean-Yves Machard
2014-2020
Code postal 74270
Code commune 74291
Démographie
Gentilé Vanziens
Population
municipale
317 hab. (2014 en augmentation de 7,82 % par rapport à 2009)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 35″ nord, 5° 53′ 08″ est
Altitude Min. 287 m
Max. 537 m
Superficie 5,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Vanzy

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Vanzy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vanzy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vanzy

Vanzy est un village du département de Haute-Savoie dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Tourné vers la vallée des Usses, le village est situé en bordure du plateau de la Semine, qui domine le défilé de l'Écluse au nord et le barrage de Génissiat sur le Rhône à l'ouest. À l'est, la montagne de Vuache une chaîne dorsale de 13 km de long sur 1,5 km de large d'altitude 700 à 1 101 m (mont Vuache), délimite l'extrême sud-ouest du bassin genevois.

Rose des vents Clarafond-Arcine Rose des vents
Chêne-en-Semine N Chessenaz
O    Vanzy    E
S
Usinens Desingy

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type montagnard.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est située 31 km au nord-est d'Annecy, à 6 km après Frangy, et à 11 km avant Bellegarde-sur-Valserine. Elle est desservie par :

  • la RN 508 section Annecy - Bellegarde-sur-Valserine ;
  • l'autoroute A40, sortie « Éloise » (3 km) ;
  • le TGV ou TER dans les gares de Bellegarde-sur-Valserine (11 km), Seyssel (12 km), Culoz (25 km) ;
  • l'aéroport international de Genève-Cointrin (35 km) ou l'aéroport régional d'Annecy (30 km).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Vanzi (graphie de Conflans) ou Vanzi (ORB)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

On sait qu'il y eut une présence préhistorique et protohistorique sur l'actuelle commune de Vanzy en raison de l'existence de cinq sites archéologiques.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

Régionales 2004 1er tour

Inscrits 188
Votants 130 69,15 %
Exprimés 124 95,38 %
LCR/LO 3 2,42 %
PS/PCF/PRG 16 12,90 %
Verts 22 17,74 %
DVD 2 1,61 %
UDF/UMP 45 36,29 %
FN 32 25,81 %
MNR 4 3,23 %

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Roger Vionnet ... Conseiller général du canton de 1979 à 2004
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2014, la commune comptait 317 habitants[Note 1], en augmentation de 7,82 % par rapport à 2009 (Haute-Savoie : +7,9 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
259 294 300 330 379 478 464 489 511
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
564 567 531 477 405 387 395 382 348
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
343 309 288 284 256 255 219 225 193
1982 1990 1999 2005 2010 2014 - - -
192 222 242 265 303 317 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • École élémentaire publique.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

La commune possède un terrain de moto de trial sauvage et de ouvert toute l'année. Le quad se pratique aussı dans la commune. De nombreux adeptes de jeux de simulatıon de guerre dit soft air s'y retrouvent pendant la belle saison.

Médias[modifier | modifier le code]

  • Télévision locale : TV8 Mont-Blanc.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

La taxe d'habitation pour l'année 2003 fut de 10,66 %. La taxe foncière bâtie fut quant à elle de 17,41 % et la taxe professionnelle de 36,58 %.

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 331-335 « Le canton de Frangy », p. 366 « Vanzy ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 16
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  6. « Tours de Mons et éléments archéologiques qui s'y rattachent », notice no PA00118470, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. a, b et c Histoire des communes savoyardes 1981, p. 366.