C/2011 W3 (Lovejoy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lovejoy.
C/2011 W3 (Lovejoy)
Description de l'image Lovejoy-hi1a srem dec12 14.gif.
Caractéristiques orbitales
Époque JJ 2455900,5
(5 décembre 2011)
Demi-grand axe 46,2139 ua
Excentricité 0,999881
Périhélie 0,005490 ua
Aphélie 92,4224 ua
Période 314,17 a
Inclinaison 134,785°
Dernier périhélie 16 décembre 2011
Prochain périhélie date inconnue
Caractéristiques physiques
Découverte
Découvreurs Terry Lovejoy
Date 27 novembre 2011
Désignations C/2011 W3 (Lovejoy)
Comète Lovejoy filmée par STEREO

C/2011 W3 (Lovejoy) est une comète périodique rasante du groupe de Kreutz. Elle a été découverte le par l'astronome amateur australien Terry Lovejoy[1].

La comète Lovejoy vue depuis la Terre

Le périhélie de la comète a eu lieu derrière la couronne solaire le à 00h35 UTC, à une distance d'environ 820 000 km du centre du Soleil[2], soit 140 000 km de la surface du Soleil[3] . Il était prévu que, sous l’effet de la chaleur intense du Soleil, cette boule de neige sale de 200 m de diamètre ne survivrait pas à ce passage en rase-motte et se disloquerait, se transformant alors en un nuage diffus de vapeur et de poussières[3], mais l'Observatoire de la dynamique solaire (SDO) ainsi que le satellite belge PROBA2 ont observé la comète émerger de la couronne solaire[4],[5].

La comète fut tout d'abord vue par le satellite STEREO-A le 3 décembre, puis apparut dans le champ de l’instrument LASCO C3 de SOHO dans la nuit du 13 au . Avant que la comète passe à son périhélie, elle a été le sujet de campagnes d'observations de la part de dix-huit instruments sur cinq satellites : STEREO, SOHO, SDO, Hinode et PROBA-2[6],[7].

Photographie de la comète prise depuis la Station spatiale internationale.
La comète photographiée depuis la Station spatiale internationale, 21 décembre 2011.

Le elle est photographiée par l'équipage de la Station spatiale internationale[8]. Après cette date, la comète devient visible à l’œil nu, à l'aube, pour les observateurs de l'hémisphère sud[9]. Lors de sa réapparition inattendue, la comète est devenue exceptionnellement brillante dans le ciel d'Australie, mais son noyau s'est transformé en nuage de poussière à la forme de cigare. Le noyau s'est disloqué quelques heures après la traversée de la couronne solaire et cet éclat aurait augmenté considérablement la luminosité de la queue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « C/2011 W3 (Lovejoy) » (voir la liste des auteurs).

  1. Kelly Beatty, « Comet Lovejoy's Date With Destiny », Sky & Telescope,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « C/2011 W3 (Lovejoy) », JPL Small-Body Database Browser, NASA.gov, (consulté le 15 décembre 2011)
  3. a et b (fr) CNES, « La course de la comète Lovejoy suivie par le satellite SOHO », (consulté le 15 décembre 2011)
  4. Mike Wall, « Satellites to Watch Comet's Death Plunge Through Sun Today », Space.com,‎ (lire en ligne)
  5. Mike Wall, « Comet Lovejoy Survives Fiery Plunge Through Sun, NASA Says », Space.com,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « The Great "Birthday Comet" of 2011 », SOHO, NASA.gov, (consulté le 15 décembre 2011)
  7. (en) Karl Battams, « The Great "Birthday Comet" of 2011 », Sungrazing Comets, Navy.mil, (consulté le 15 décembre 2011)
  8. (en)« Station Commander Captures Unprecedented View of Comet », nasa.gov, (consulté le 29 décembre 2011)
  9. « La comète Lovejoy se lève sur la cordillère des Andes », cieletespace.fr, (consulté le 29 décembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]