John Serry (père)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec son fils John Serry Jr., musicien de jazz, pianiste et compositeur
John Serry Sr.John Serry
Nom de naissance Giovanni Serrapica
Naissance (103 ans)
Brooklyn,Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès
Long Island,Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Compositeur
musicien
Style
Lieux d'activité Étatis-Unis
Années d'activité 1929 - 2002
Collaborations Alfredo Antonini
Shep Fields
Juan Arvizu
Néstor Mesta Cháyres
Los Panchos
Conjoint Julia Trafficante
Site internet John Serry Sr. dans musicbrainz.org (en) et worldcat.org (en)

John Serry père (né Giovanni Serrapica ; BrooklynLong Island) est un accordéoniste de concert virtuose, arrangeur, compositeur, organiste et éducateur américain. Il a joué en direct sur la radio CBS et sur le réseau national américain de télévision CBS. En tant que concertiste et soliste, il contribue à promouvoir l'utilisation de l'accordéon au sein d'ensembles orchestraux professionnels, pendant plus de quarante ans à travers le xxe siècle. En outre, il promeut l'utilisation de l'orgue pendant les services liturgiques interreligieux, durant plus de trois décennies. Il est le père du jazzman John Serry Jr.[1],[2]

icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez écouter John Serry Sr. en train d'effectuer son arrangement de Granada par Agustín Lara en 1958 Ici

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Giovanni Serrapica à Brooklyn, de parents italo-américain, Pasquale Serrapica et Anna Balestrieri originaires de Castellammare di Stabia, Serry, a poursuivi une carrière artistique qui a duré soixante-dix ans. En tant que défenseur de la musique d'Amérique latine et de l'accordéon à basse-libres (free-bass system), il obtient la reconnaissance du direct pour ses interprétations à la radio et à la télévision sur le réseau CBS, diffusé à travers les États-Unis. Il acquiert une reconnaissance supplémentaire en tant que soliste et vedette de l'accordéon-piano à la radio lors d'un programme musical, Viva América, diffusé en direct en Amérique du Sud grâce au Bureau pour les Affaires interaméricaines (OCIAA)[3] du Département d'État, une initiative culturelle (Diplomatie culturelle) pour Voice of America durant la seconde Guerre mondiale[4],[5],[6],[7],[8].

En tant que membre du Pan American Orchestra de CBS (1940-1949), créé par Alfredo Antonini et le Columbia Concert Orchestra (1940-1949), Serry a connu le succès professionnel d'accordéoniste de concert et soliste vedette, aidant à obtenir la reconnaissance de son instrument sur la scène de concert. Plusieurs de ses enregistrements avec l'Orchestre de CBS (1949-1960) sont à la disposition des chercheurs et du grand public dans le cadre de la collecte des archives du Paley Center for Media de New York. Au fil des décennies, Serry a joué avec les chefs d'orchestres de musique classique et d'orchestre de jazz. Citons parmi d'autres : Shep Fields, Erno Rapee, Lester Lanin, Alfredo Antonini, Howard Barlow, Alexander Smallens, Archie Bleyer, André Kostelanetz, Percy Faith, Ben Selvin, Guy Lombardo et Robert Irving. Il poursuit ses études professionnelles avec le compositeur et professeur de musique Robert Strassburg (1915–2003)[9] (élève d'Igor Stravinsky, Walter Piston et Paul Hindemith) et l'organiste de théâtre Arthur Guttow (se produisant sur le clavier de la puissante compagnie Wurlitzer au Radio City Music Hall de New York).

Carnegie Hall à New York
Carnegie-hall-isaac-stern

À travers quarante années de concerts, Serry a joué au sein d'un grande diversité d'ensembles orchestraux, notamment des orchestres de jazz (voir Les années 1930, ci-dessous), des orchestres de musique classique (voir Les années 1940 et les années 1960, ci-dessous), des orchestres de radio et de télévision (voir Les années 1940 et les années 1950, ci-dessous) et des théâtres de Broadway (voir Les années 1950 et 1960, ci-dessous). Il a pu ainsi démontrer la flexibilité de l'accordéon en tant qu'instrument d'orchestre, notamment dans les salles de concert suivantes : le Rainbow Room au Rockefeller Center (1935) ; le Starlight Roof à l'Hôtel Waldorf-Astoria (1936-1937)[10],[11] ; au Radio City Music Hall (1935)[12] ; au Palmer House à Chicago (1938)[13] ; au Biltmore Hotel à Los Angeles (1938) ; à Carnegie Hall avec le chef d'orchestre Alfredo Antonini de la CBS (1946)[14] ; à l'Hôtel Plaza de New York (années 1940) ; à L'hôtel de Ville de la même ville (1941-1942)[15],[16],[17] ; au Ed Sullivan Theater (1959) pour la chaîne de télévision CBS (voir ci-dessous) ; à l'Empire Theater de New York (1953)[18],[19] ; au Théâtre de la 54e Rue (1965)[20] ; au Majestic Theatre (1968)[21] ; au Broadway Theatre (1968)[22] ; au Théâtre Impérial toujours sur Broadway (1968)[23] ; au New York State Theater, du Lincoln Center (1968)[24],[25],[26] et aussi dans les boîtes de nuit noyorkaises telles que El Maroc, El Chico et The Riviera dans les années 1930 (Voir Café society).

Serry complète son travail à l'accordéon, en tant qu'organiste, plus tard dans sa vie. Il occupe un poste pendant trente-cinq ans en tant qu'organiste indépendant de la Chapelle inter-religieuse de l'Université de Long Island à Brookville (New York), où il se spécialise en tant que musicien et compositeur de musique interreligieuse et de musique classique.

Influences musicales[modifier | modifier le code]

John est le quatrième d'une fratrie de treize enfants, élevés par Pasquale et Anna Serrapica à Brooklyn. Sa première rencontre avec la musique classique se produit sous l'influence de son père, lorsque celui-ci, divertit ses enfants en jouant de la mandoline et du piano. John présente un talent naturel au piano dès ses cinq ans et est encouragé par son père pour l'accompagner au clavier et pour exécuter avec des enregistrements phonographiques de musique classique des grands compositeurs : Verdi, Puccini, Rossini, Beethoven, von Suppé et Mozart.

Reconnaissant le talent naturel de son fils, Pasquale encourage John à poursuivre ses études à l'accordéon, après qu'une maladie presque mortelle, interrompe son travail au piano. Serry poursuit ses études au lycée technique de Brooklyn, préparant une carrière dans l'architecture. Son père l'encourage à continuer sa formation musicale de 1926 à 1929, avec l'accordéoniste Joseph Rossi, à l'école Pietro Deiro de New York. Il effectue à l'âge de 14 ans, des spectacles en direct sur la station de radio italienne WCDA. Il entreprend des études de piano et d'harmonie, avec Albert Rizzi, de 1929 à 1932 et en 1933 et 1934 d'harmonie et de contrepoint avec Gène Von Hallberg (fondateur de l'Association américaine des accordéonistes[27]). Une longue amitié avec l'accordéoniste Louise Del Monte s’établit de ses études. Del Monte éveille l'intérêt de Serry pour la musique d'Amérique latine. Sous les conseils de Del Monte, il fait des apparitions avec l'orchestre de tango de Ralph Gomez à la Salle arc-en-ciel du bâtiment RCA située au Rockefeller Center et le lancement de la carrière professionnelle de Serry[28].

Après les succès des années 1930, Serry se marie avec Julia dans les années 1940, et emménage dans le Comté de Nassau, New York, à Long Island, pour y élever une famille de quatre enfants, dont l'un notamment est compositeur de pianiste de jazz, mais également compositeur de musique classique contemporaine et percussionniste, John Serry junior[29]. Il prend des cours particuliers de piano avec Joscha Zade (1945–1946), d'orgue avec Arthur Guttow (1946) et avec Robert Strassburg, il étudie l'orchestration et l'harmonie avancée (1948–1950), tout en se spécialisant dans les compositions des musiques de Gershwin, Debussy et Ravel[30].

Années 1930 : l'ère du big band[modifier | modifier le code]

La première carrière musicale de Serry a pris forme au cours des années 1930, lorsqu'il collabore et joue avec différents chefs d'orchestre et arrangeurs. Pendant l'ère du Big band à New York, Erno Rapee – chef de l'orchestre de Radio City Music Hall, avec Serry comme premier soliste à l'accordéon (1933) ; Ralph Gomez – chef d'orchestre cubain, pour un engagement prolongé à la Rainbow Room du Rockefeller Center (1935) ; l'orchestre de Tango de Hugo Mariani, à l'Hôtel Waldorf Astoria (années 1930)[31],[32],[3] ; Alfred Brito – chef d'orchestre cubain à New York (1936) et parfois Misha Borr, chef de l'orchestre maison de l'Hôtel Waldorf Astoria, au début des années 1930[3]. Il s'est également produit en tant que soliste pour d'autres formations ponctuelles, à l'Hôtel Waldorf Astoria (Waldorf Towers) et son intime Starlight Roof, avec l'orchestre de Lester Lanin. En outre, il se produit régulièrement dans des clubs comme : El Maroc, la Rainbow Room, El Chico et The Riviera, à New York.

Serry, reçoit une exposition nationale aux États-Unis, suite à ses collaborations avec le chef d'orchestre de jazz, Shep Fields[33], avec les spectacles l'orchestre de Shep Fields et son rythme ondulant. Ces exécutions comprennent notamment une tournée aux États-Unis, avec des émissions de radio en direct à l'hôtel Palmer House de Chicago et au Biltmore Hotel de Los Angeles, sur le réseau NBC (1937–1938). Ces radio-diffusions de Big band (Big band remote) utilisaient la nouvelle technologie de diffusion de Zenith Electronics Corporation. Des représentations de Serry en tant que membre de l'orchestre et soliste sont documentées dans une partie d'une anthologie de Paramount Pictures, The Big Broadcast of 1938 (This Little Ripple Had Rhythm et Thanks for the Memory - qui a remporté l'Oscar de la meilleure chanson originale en 1939 [34]). En outre, il a enregistré plusieurs chansons populaires de l'époque pour Bluebird Records, notamment: Avec un sourire et une chanson (Frank Churchill/Larry Morey), Whistle While You Work (Frank Churchill/Larry Morey), et Maintenant, il peut être dit (Irving Berlin)[35].

En plus de ses concerts, Serry se lance dans une carrière d'éducateur et sert en tant que vice-doyen d’Accordéon et Harmonie au Centre d'accordéon Biviano, à Manhattan (1939)[36],[37]. Il donne ses conseils aux étudiants d'accordéon partageant son intérêt pour l'orchestre de jazz jusqu'en 1942[38],[39].

Années 1940 : l'âge d'or de la radio[modifier | modifier le code]

L'expérience avec Shep Fields des directs à la radio de Serry, dans les années 1930, s'est avérée être utile lors de « l'âge d'or de la radio » dans les années 1940. Désireux d'entrer dans le domaine des concerts de musique classique, Serry se produit sur le réseau radio de CBS, en collaboration avec plusieurs concertistes familiers du public new-yorkais, notamment : Marianne Oswald – alias Marianne Lorraine[40],[41], une chanteuse française – dans l'interprétation d'œuvres du poète américain Carl Sandburg, à Town Hall (1942), Alfredo Antonini – chef du Pan American Orchestra sur le réseau CBS (1940-1949)[42],[43] et le chef d'orchestre le Viva América[44] programme sur CBS pour le Département d'État – Office pour les affaires interaméricaines (OCIAA)[45],[46]. Sa performance avec Marianne Oswald a été saluée dans le journal The Players Magazine - Journal National de la Dramaturgie Éducative comme une expérience fraîche, unique et intrigante[47]. Il joue également dans l'orchestre du Night of the Americas Concert d'Antonini, gala organisé au Carnegie Hall en 1946. Membre du personnel de la CBS, Serry, est présenté sur plusieurs émissions populaires du réseau, notamment : Le Show Star of Stars de Gordon MacRae, diffusée en direct à partir de la CBS Starline Roof (1946) avec Serry comme artiste soliste et le chef d'orchestre Archie Bleyer ; Le Danny O'Neil Show, mettant en vedette Serry, artiste invité (1946) ; Le Coca-Cola Hour (alias La pause qui rafraîchit) sur le réseau CBS, avec l'orchestre de Percy Faith, dirigé par Percy Faith (1948) ; Le Jack Smith Show (1947) ; Le Jean Sablon Show (1947) ; et Studio One avec le violoncelliste Bernard Greenhouse, un protégé de Pablo Casals (1947)[48],[49],[50].

Town Hall à New York
Ny-town-hall

Son intérêt pour la musique classique s'est également étendu au domaine de l'opéra. Il joue à Town Hall, sous la baguette d'Alexander Smallens dans des représentations de Four Saints in Three Acts (1941) de Virgil Thomson. Le chef de chœur Leonard De Paur, collabore également avec Serry dans la version oratorio produite de l'opéra.

Des collaborations avec des concertistes internationaux établis, sont également développées au cours de cette période, notamment avec Terig Tucci[51] – compositeur argentin et arrangeur/réalisateur pour la CBS Pan American Orchestra diffuse sur CBS et en Amérique du Sud sur La Cadena De Las Americas (« Réseau des Amériques »)[52] et de directeur musical pour macy's Foire Latino-Américaine de 1942 diffusé sur CBS[53],[54],[55] ; Juan Arvizu – le Mexicain « Ténor avec la voix de soie » et le danseur de « boléro » sur le réseau CBS (années 1940)[56] ; Néstor Mesta Cháyres – un ténor mexicain, surnommé « El Gitano De Mexico », sur le réseau CBS (1942 et 1945)[57] ; Eva Garza – la chanteuse vedette mexicaine sur Viva América pour la radio CBS/ABC [58] ; Miquel Sandoval – pianiste sur le réseau CBS (années 1940) ; et Marlene Dietrich[59] – dans une interprétation de Lili Marleen sur radio CBS, John Serry père accompagnateur (1945).

Divers artistes ont également participé avec lui, y compris : Victoria Cordova chanteur et Alfredo Antonini, chef d'orchestre pour une session d'enregistrement sur Muzak (1949) ; de la division transcription de RCA Victor, des enregistrements de plus de trente compositions de Serry et l'ensemble de la BelCordions (quatre accordéons soutenus par des cordes graves et guitare) pour la diffusion sur le réseau NBC (1946) ; et le Biviano Sextette, dans une interprétation pour une série d'enregistrements sur microsillon (1946). Ses enregistrements avec Victoria Cordova ont présenté plusieurs chansons d'Amérique latine, y compris: Verde Luna (Vincente Gomez), Amor (Gabriel Ruiz), Siboney (Ernesto Lecuona), You Belong to My Heart (Agustín Lara), Edelma - Pasillo (Terig Tucci) et What a Difference a Day Made (Maria Grever)[60],[61],[62],[63]. Ses enregistrements avec le Viva America Orchestra dirigé par Alfredo Antonini pour Alpha Records (catalogues # 12205A, 12205B, 12206A, 12206B) en 1946 ont présenté plusieurs favoris latino-américains, y compris: Tres Palabras (Osvaldo Farrés), Caminito de Tu Casa (Julio Alberto Hernandez), Chapinita (Miguel Sandoval) et Noche De Ronda (Agustín Lara)[64],[65]. Critique critique des albums dans les Nouveaux Dossiers a salué la performance de l'orchestre et a salué la collection parmi les meilleurs nouveaux albums de musique latino-américaine[66].

Pendant son mandat avec l'Orchestre Panaméricain de la CBS, il a également enregistré plusieurs chansons mexicaines pour Columbia Records (catalogue #6201-X) avec le chanteur mexicain Luis G. Roldan. Ils comprenaient: Tres Palabras (Osvaldo Farres) et Esta Noche Ha Pasado (M. Sabre Maroquin)[67],[68],[69]. En tant que membre du Viva America Orchestra, il a travaillé avec le trio latin Los Panchos pour enregistrer La Palma (une cueca du Chili) et Rosa Negra (une conga) pour Piltone Records (catalogue #5067)[70]. En outre, la chanson populaire de Agustín Lara Granada a été enregistrée avec le ténor mexicain Nestor Mesta Chayres et Alfredo Antonini pour Decca Records (# 23770A) en 1946 [71]

Dans le domaine des émissions de radios internationales en concert, Serry a également joué pour le public d'Amérique du Nord et d'Amérique du Sud, sur le réseau de radio CBS. Plusieurs spectacles ont même été appréciés par Eleanor Roosevelt et autres gens de l’élite d'Amérique du Sud, des diplomates lors de la cérémonie d'ouverture de Macy's Foire Latino-Américaine de 1942, à New York[53]. En Europe, les membres des forces armées américaines ont également apprécié son interprétation du programme Viva America pendant la Seconde Guerre mondiale au sein du réseau des forces armées [72].

En tant que membre du célèbre Biviano Accordion & Rhythm Sextette, Serry a également enregistré sa composition « Leone Sauter » pour Sonora Rercords, en 1945[73]. L'original de cette composition Swing, est par la suite publiée seule, par Sonora Records et tourne dans les juke-box à l'échelle nationale. En 1947, il participe avec Joe Biviano et Tony Mottola une fois de plus, à la sortie de l'album Accordéon Câpres par Sonora Records, aqvec l'exécution de plusieurs morceaux favoris de jazz[74],[75]. En 1949, l'accordéoniste Joe Biviano et l'Orchestre d'Accordéon de RCA Victor enregistrent la composition de Serry Manhattan Hop pour RCA Victor (Catalogue # 10-3388) [76]

Serry fonde et exploite un studio de musique à Manhattan et Long Island, à New York, pendant plus de trente ans (de 1945 aux années 1980) pour enseigner l'accordéon, le piano et l'orgue[77]. Il est également invité à contribuer à la série annuelle des classes de maître de l'accordéon (Master Accordion Classes) et des séminaires organisés par l'association des accordéonistes américains (American Accordionists Association) de New York (août 2000)[78]. Au fil des ans, parmi ses élèves, notons : Anthony Ettore, président de l'American Accordionists Association (1987-1988)[79] et Robert Davine, un accordéoniste virtuose et professeur à l'École de musique Lamont, de l'Université de Denver[80].

Par l'établissement de cette école de musique privée, Serry a pu poursuivre ses efforts au concert, tout en publiant plusieurs des méthodes pour les élèves de niveaux élémentaire, intermédiaire et avancé (1945-1983)[3].

Comme beaucoup d'autres virtuose accordéonistes de cette époque, Serry a pris note des limitations imposées par le systhème de basse Stradella, lors de ses productions de musique classique. Dans un effort pour contourner ces limitations et jeter les bases pour des interprétation supérieures de la musique classique et l'avenir de l'instrument, il conçoit et développe un modèle de jeu, le système basse-libres (accordéon à système de basse-libres (en)) pour l'accordéon, au cours de cette décennie. Il intègre un double clavier pour la main gauche soliste, tout en intégrant deux jeux d'anches qui sont réglés à l'octave. Le soliste acquiert l'accès à une gamme de tons qui dépasse trois octaves et demi. La conception à double clavier des années 1940, est illustrée ci-dessous[81],[82].

   Clavier #2 __F#_G#_A#____C#_D#____F#_G#_A#____C#_D#____F#_G#_A#____C#_
   Clavier #2 _F__G__A__B__C__D__E__F__G__A__B__C__D__E__F__G__A__B__C__D_
   Clavier #1 __F#_G#_A#____C#_D#____F#_G#_A#____C#_D#____F#_G#_A#____C#__
   Clavier #1__F__G__A__B__C__D__E__F__G__A__B__C__D__E__F__G__A__B__C__D_

Années 1950 : TV en direct[modifier | modifier le code]

Comme la domination de la radio a tracé la voie pour le concert télévisé, Serry a adapté ses talents pour embrasser le nouveau média. Pendant les premiers jours du réseau de télévision, dans les années 1950, Serry se produit à CBS en tant que membre de l'orchestre CBS (1949-1960) et accompagne lors de plusieurs programmes en direct, notamment : The Jackie Gleason Montrer (1953) ; The Ed Sullivan Show (1959) ; The Frank Sinatra Show de CBS (série TV) (années 1950) et avec l'organiste Billy Nalle[83], sur le drame en première partie de soirée, I Remember Mama, mettant en vedette Peggy Wood (1953)[84].

Serry a également collaboré avec Mitch Miller pour Columbia Records, à la production d'un album de démonstration en 1951. Julius Baker (premier flûtiste du Columbia Broadcasting Symphony Orchestra de CBS et de l'orchestre philharmonique de New York) l'a rejoint pour un autre enregistrement de démonstration de ses compositions « Desert Rumba » et « La Culebra » (1950)[85]. Il a ensuite dédié les partitions musicales à son proche collaborateur Julius Baker[86],[87]. Lorsque la technologie de la télévision s'est améliorée, il s'est produit avec le chef d'orchestre André Kostelanetz, de l'émission Eastman Kodak Kinéscope (1951).

Théâtre Shubert à New York
Shubert Theatre NYC

Lorsque la télédiffusion était encore à ses balbutiements, Serry a continué ses prestations à la radio. En tant que membre du Magnante Accordion Quartet, il apparaissait dans des séries telles que The Lucky Strike Hour, Waltz Time et American Melody Hour. Occasionnellement, il lui arrive de remplacer le fondateur du quatuor, Charles Magnante[3].

L'accordéon poursuivant sa prospérité, Serry s'est également lancé sur la scène de Broadway, rejoignant Shirley Booth, Dino Diluca (un acteur romantique italien), l'actrice Lydia Saint-Clair et le directeur Harold Clurman[88], dans une production d'Arthur Laurents la pièce The Time of the Cuckoo[18],[89],[90],[91]. Serry, est soliste et directeur musical à l'Empire Theatre sur Broadway, à partir de 1952-1953[92],[93].

Suite à son succès à l'Empire de Théâtre, il collabore également avec l'orchestre, dans le succès de la première de Can-can au Shubert Theatre en 1953.

Basé sur la popularité de ces efforts, il a composé, arrangé et interprété plusieurs compositions pour la Dot Records (ref. DLP3024) avec Al Caiola[94] sur son album Squeeze Play[95],[96] (1956). La production a reçu une critique critique comme un nouvel album populaire dans The Billboard en 1956 et a été citée pour établir une belle humeur apaisante[97],[98]. L'album a également été critiqué dans le magazine Cash Box plus tard cette année. Serry a été applaudi pour avoir créé une grande variété d'humeurs musicales tout en soulignant un style de performance décontracté[99]. En 1958, plusieurs chansons de l'album ont été publiées en France par Versaille Records comme Chicago Musette - John Serry et son Accordéon (1958, Versailles 90 M 178) [100],[101],[102]. Il a également enregistré pour Decca Records durant cette période et a collaboré avec Ben Selvin, chez RCA Victor, afin de produire un deuxième album intitulé RCA Thesaurus (1954). À noter également dans le genre populaire son enregistrement de sa composition Leona Sauter, avec Tony Mottola à la guitare et Angelo Delleria à l'accordéon pour Sonora Records en 1946[103]. Ces activités ont contribué à l'apparition de Serry dans le « Who Is Who In Music International », en 1958.

Sa composition très élaborée pour accordéon, American Rhapsody, est achevée et publiée en 1955. Par ces compositions destinées à un instrument souvent négligé ou « instrument d'orchestre orphelin », il contribue d'une façon remarquable à l'avancement, aussi bien dans le domaine de la musique classique du XXe siècle que du jazz symphonique. (Voir Compositions élaborarées ci-dessous). Un supplément de cours complet d'instruction a également été réalisé pour les étudiants de l'accordéon à l'École de musique américaine, au début de cette décennie[104].

Années 1960 : théâtres de Broadway[modifier | modifier le code]

Les années 1960 ont ouvert une nouvelle ère de divertissement populaire, adaptée au grand public. Au cours de cet âge d'or de la comédie musicale, Serry collabore au programme de télévision NBC, Voice of Firestone, avec le chef de Howard Barlow[105] (chef d'orchestre invité de la chaîne de Télévision NBC, en 1961[106]) et sur The Revlon Revue en 1960, pour la chaîne de télévision CBS.

Alors que le théâtre de Broadway continue à prospérer, il apparaît dans diverses productions, notamment : Cabaret (comédie musicale) à l'Imperial Theatre (1968) ; Sacré Printemps mettant en vedette Robert Goulet au Broadway Theatre (1968, Tony Award), et Un violon sur le Toit mettant en vedette Zero Mostel au Majestic Theatre (1968).

Des prestations pour le grand public sont présentées à la Foire mondiale de New York en 1964, dans le Seven-Up International Gardens Pavilion. En tant que participant dans le Seven-Up Continental Band, il présente une sélection de pièces musicales provenant du monde entier, pour le grand plaisir des amateurs dans l'intime dôme du pavillon en fibre de verre, sous la Tour Seven-Up[107],[108],[109],[110],[111],[112],[113].

Toujours désireux de partager son expertise avec les artistes émergents, Serry réalise en 1965 une production Off-Broadway, La Grosse Valise de Gérard Calvi, au Théâtre de la 54e Rue, mettant en vedette Ronald Fraser et Victor Spinetti (1965), sur une musique de Gérard Calvi, des paroles de Harold Rome, et sous la direction musicale de Lehman Engel[20].

Plus tard dans la décennie, il apparaît à une reprise de South Pacific de Oscar Hammerstein II, par le chef d'orchestre Guy Lombardo au Théâtre de Jones Beach State Park, sur Long Island (1968)[114],[115]. La production, mettant en vedette Jerome Hines et Kathleen Nolan, dans les rôles principaux, est réalisée par Oscar Hammerstein II, le fils de William Hammerstein.

De retour à la salle de concert classique, Serry sert comme premier accordéoniste dans les spectacles mis en scène par le New Ballet sur la musique de Tchaïkovski (Suite n° 2) au New York State Theater (1969)[116],[117],[118]. La production est réalisée dans le cadre de l' anniversaire de la 20e saison du New York City Ballet. Les spectacles présentent à la fois la chorégraphie de Jacques d'Amboise, dans la première adaptation de la Suite de Tchaïkovski et l'art des musiciens New York City Ballet ; l'orchestre étant sous la direction de Robert Irving[119]. Les principaux danseurs du corps de ballet, comprenaient, Francisco Moncion, Gerard Ebitz et Nina Fedorova[120],[121],[122],[123],[124].

Sa composition très élaborée, Concerto pour accordéon à basse-libres est interprétée en 1966. Par cette œuvre, il dédie un ouvrage décisif pour accordéon, qui embrasse à la fois le genre musical de la musique classique et le jazz symphonique, dans le langage propre aux États-Unis.

Années 1970 à 2002 : l'organiste[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970, Serry, poursuit son travail d'accordéoniste, dans quelques nouvelles productions d’Un violon sur le Toit avec Zero Mostel au Westbury Music Fair, sur Long Island à New York[125]. Au cours des années 1970, cependant, l'intérêt du public pour l'accordéon a commencé à diminuer. C'est avec cet état d'esprit que Serry s'est consacré de plus en plus à jouer en tant qu'organiste concertiste.

C.W. Post College, Brookville, Long Island. LOC gsc.5a29157

Au cours des trente-cinq années suivantes, il apparaît comme organiste indépendant de la Chapelle Inter-religieuse de Long Island University C W Post Campus[126],[127] à Brookville (New York) (1968-2002). En plus de la musique liturgique et des cérémonies de mariage interreligieux, il compose une « Procession pour Orgue » (marche nuptiale), qui est présentée pendant la cérémonie d'inauguration de la chapelle. Travaillant en collaboration avec Peg Larson (directeur adjoint de la Chapelle), le Rabbin Nathaniel Schwartz (Aumônier Indépendant) et les ecclésiastiques de l'Église Catholique, Serry arrange et interprète des programmes musicaux pour des centaines de fêtes de mariage et leurs invités. Ses concerts mettent en vedette l'orgue Hammond la Chapelle Inter-religieuse, en utilisant un haut-parleur Leslie, ainsi qu'un orgue Allen baroque, au son plus intime[128],[129],[130],[131].

Conformément au idéaux œcuméniques et liturgiques pour les cérémonies interreligieuses, Serry réalise de la musique sacrée, reflétant une variété de traditions religieuses, notamment : le Catholicisme, le Protestantisme, le Judaïsme, et Orthodoxe d'Orient. Ses brefs concerts sont présentés avant chaque cérémonie de mariage interreligieux à l'orgue et au piano. L'accompagnement musical convie souvent les voix solistes ainsi que des chantres. Le programme met en avant le répertoire classique et contemporain, avec des œuvres de compositeurs tels que : Bach, Beethoven, Leonard Bernstein, John Denver, Mendelssohn, Jean-Joseph Mouret, Mozart, Purcell, Tchaïkovski, Satie, Vivaldi, Wagner, Charles Widor et Andrew Lloyd Webber. Par ces réalisations, il donne expression à l'idée que le langage de la musique est unique dans sa capacité à transcender toutes les limites afin d'unir l'humanité dans la paix.

Décès[modifier | modifier le code]

Long Island
Manhasset Bay Panorama 1

En 2003, à l'âge de 88 ans, Serry meurt à Long Island, après une brève maladie[132]. L'un de ses fils, est John Serry junior, pianiste de jazz, compositeur, chef d'orchestre et arrangeur[133],[134],[135].

Style[modifier | modifier le code]

Dans l'interprétation, Serry maintient des normes musicales élevées et un mépris pour ces techniques de jeu pouvant, en Amérique, entraver l'avancement de l'accordéon du domaine du divertissement populaire, à la scène de concert. C'était sa conviction que l'accordéon pourrait transcender son rôle limité dans le passé de l'Amérique, comme un instrument populaire par le biais de concert avec des ensembles orchestraux reconnus. Tout au long de sa carrière, il souhaitait démontrer à des chefs d'orchestres, ses amis musiciens et le public en général, la polyvalence et la potentialité de son instrument. En raison d'une variété de facteurs qui prévalait aux États-Unis à cette époque, c'était un formidable défi[97],[98] : la rareté des compositions mettant l'accordéon au premier plan, à l'intérieur d'un ensemble de musique classique, la réticence des chefs d'orchestre américains et des musiciens sur la capacité de l'instrument à se distinguer dans un orchestre et l'utilisation prédominante de l'instrument pour l'exécution de musique ethnique, selon le public américain.

Ceci à l'esprit, Serry adopte une philosophie d'exécution qui met l'accent sur un équilibre délicat, entre le son de l'orchestre et l'accordéon de concert, et une robuste technique dans ses interprétations en solo[136]. Comme les quelques membres de l'orchestre recevant une copie complète de la partition d'orchestre, Serry est souvent requis par ses chef d'orchestre, pour « doubler » ou accompagner les différentes sections de l'orchestre, notamment : les violons, altos, violoncelles, hautbois, clarinette et flûte. Ceci, à la fois par prudence et nécessité pour utiliser la douceur des sonorités générées par les hanches des Cassotto (ou chambre de tonalité) ainsi que l'utilisation judicieuse des registres de l'accordéon pour compléter les différents timbres trouvés à travers tout l'orchestre. En outre, Serry évite l'utilisation prolongée du soufflet tremblant ou les grands glissandi, dans un effort avec succès pour intégrer son instrument, tout en offrant également harmonique et soutien tonal à l'ensemble de l'orchestre[137]. Les critiques ont noté que Serry a créé une grande variété d'ambiances musicales avec grâce, tout en mettant l'accent sur un style de performance décontracté[99]. En conséquence, ses interprétations avec l'accordéon au système de basses Stradella et l'accordéon Bassetti à basse-libres, gagne une large reconnaissance et le respect de son instrument parmi ses amis musiciens de New York, dès 1940 jusqu'à 1970.

La musicalité de Serry se reflète également dans ses compositions musicales publiées, qui représentent plusieurs genres musicaux américains, dont le jazz et la musique classique[138]. Ses publications musicales comprennent une série complète de méthode d'instruction à l'accordéon, pour les élèves, ainsi que plusieurs transcriptions de musique classique et populaire pour quatuor d'accordéon. Ses compositions reflètent un intérêt pour les œuvres de George Gershwin, Maurice Ravel et les rythmes de percussion souvent associés aux compositions d'Amérique du Sud. À l'orgue, ses interprétations sont réalisées dans le style d'orgue de cinéma popularisé en Amérique durant les années 1930 et 1940.

Affiliations professionnelles[modifier | modifier le code]

Serry, a été un membre actif de la BMI, la SESAC, les Musiciens Locaux de #802 (1933-2003)[139] et de L'American Guild of Organists. Pendant une brève période, il a servi en tant que membre fondateur de l'Association américaine des accordéonistes (1938). Il a poursuivi des études musicales professionnelles avec : Joseph Rossi (accordéon, 1926-1929); Albert Rizzi (piano et d'harmonie, 1929-1932) ; Gène Von Hallberg, l'un des fondateurs de l'American Association des Accordéonistes[140] (contrepoint et harmonie, entre 1933 et 1934) ; Jascha Zade (piano, 1945-1946) ; Arthur Guttow (orgue, 1946) et Robert Strassburg (piano, harmonie avancée et orchestration, 1948-1950)[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Compositions et arrangements publiés[modifier | modifier le code]

Sources[141],[142].

icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez écouter John Serry Sr interpréter sa composition « Leone Jump » avec Tony Mottola et le Joe Biviano Accordion Rhythm Sextette en 1947 Ici (en)
  • Desert Rumba (pour accordéon, 1939 ; éditeur Antobal Music, 1951)
  • Glissando (pour accordéon ; éditeur Biviano Music, 1942) (OCLC 945114662) ,[143]
  • Tarantella (pour accordéon, 1942 ; éditeur Alpha Music, 1955) (OCLC 945114625)
  • Valse (Piotr Ilitch Tchaïkovski, arr. pour accordéon ; éditeur Viccas Music, 1946)[144]
  • Fantaisie en fa (pour accordéon ; éditeur Viccas Music, 1946)[145] (OCLC 945114698) , [146]
  • Consolation Waltz (pour accordéon ; éditeur O. Pagani & Bro., 1948)[147]
  • Polka d'Oncle Charlie (pour accordéon ; éditeur O. Pagani Bro., 1948)[148]
  • Polka du clairon (pour accordéon ; éditeur O. Pagani Bro., 1948)[149]
  • Leone Jump (pour accordéon ; éditeur Pietro Deiro, 1956)[150],[151]
  • La Culebra (pour accordéon, 1950 ; arr. pour accordéon et flûte ; 1950, arr. pour flûte seule, 1991 ; éditeur Antobal Music, 1951)[152]
  • Boléro africain (pour accordéon, 1950 ; arr. pour accordéon et flûte, 1950 ; arr. flûte seule, 1991 ; éditeur Antobal Music, 1951)[153]
  • The Syncopated Accordionist (pour accordéon ; éditeur Charles Colin, 1952)(LCCN unk84158102),[154]
  • Les dix premières leçons d'accordéon (pour accordéon ; éditeur Alpha sic, 1952)
  • Méthode d'Accordéon, Livres I, II, III, IV (pour accordéon, éditeur de Alpha Music, 1953)
  • Rhythm-Airs For Accordion (rédacteur en chef John Serry, l'éditeur Charles Colin & Bugs de Verdure, 1953)[155]
  • La Cinquantaine (m. Gabriel Marie, arr. accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1954)
  • Allegro (m. Joseph Hayden, arr. accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1954)
  • Top Ten Accordéon Solos – Facile à jouer (éditeur: John Serrapica, éditeur Alpha Music, 1954)(LCCN unk84127828),[156]
  • Junior Accordion Band Series (arr. accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1955)
  • Tango Verde (m. Romero, arr. accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1955)
  • Vacances a Rio (m. Terig Tucci, arr. accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1955)
  • En Tu Reja (m. Romero, arr. accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1955)
  • Le Tango de l'Amour (pour accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1955) [157]
  • Manolas (m. Escobar, arr. accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1955)
  • Petite Tango (pour accordéon quatuor, éditeur Alpha Music, 1955)[158]
  • Jardin à Monaco (pour accordéon, éditeur Alpha Music, 1956)[159]
  • Rockin' The Anvil (pour accordéon, éditeur Alpha Music, 1956)[160]
  • Selected Accordion Solos (arr. de l'accordéon, éditeur Alpha Music, 1956)
  • Spooky Polka (pour accordéon, éditeur Alpha Music, 1957)
  • Les anches Dans Un Rush (pour accordéon, éditeur Alpha Music, 1957)
  • American Rhapsody (pour accordéon, éditeur Alpha Music, 1957)

Inédits[modifier | modifier le code]

icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez entendre John Serry Sr. avec l'orchestre Alfredo Antonini Viva America et Los Panchos chanter « La Palma » en 194? Ici (en).
  • The Lost Tango, pour accordéon et voix (1956) [161]
  • Procession pour orgue (1968)
  • Falling Leaves (pour piano, 1976)[162]
  • Elegy (pour orgue, 1984 ; rév. 1991)
  • A Savior Is Born (pour orgue et voix, 1991)[163]
  • Dreams Trilogy (pour piano, 1991)
  • La Prière du Seigneur (pour orgue et chœur, 1992)[164]
  • Cinq morceaux pour enfants (pour piano, 1996)

Compositions élaborées[modifier | modifier le code]

Compositions pour jazz symphonique et dans le genre musique classique de Serry comprennent :

Écrits[modifier | modifier le code]

  • (en) John Serry, « Accordions & Orchestras: Past Present & Future », Accordion World,‎ .
  • (en) John Serry, « Those Neglected Basses », Accordion World,‎ .
  • (en) John Serry, « Jazz And The Student Accordionist », Accordion World,‎ .
  • (en) John Serrapica, The Syncopated Accordionist : studies in syncopation, Charles Colin, , 24 p. (OCLC 19894315, LCCN unk84158102).

Archives[modifier | modifier le code]

icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez entendre John Serry Sr. avec Juan Arvizu et le Alfredo Antonini CBS Tipica Orchestra interpréter les boléros: Viva Sevilla, Noche de Amor, Mi Sarape , Que Paso?, El Bigote de Tomas et De Donde? En 1942 Ici(en)
  • Des exemples choisis de compositions originales, arrangements, enregistrements microsillon, bandes enregistrées et documents connexes de Serry, ont été donnés à des fins d'archivage à la Sibley Music Library de l'École de musique Eastman, au sein du département des collections spéciales Ruth T. Watanabe, au bénéfice à la fois, des chercheurs et des étudiants[168].
  • Chicago Musette - John Serry et son accordéon - soliste John Serry (1958) - une copie de l'enregistrement est archivée à la Bibliothèque nationale de France à Paris (notice BnF no FRBNF38048510)[169],[101],[170].
  • The Syncopated Accordionist - auteur John Serrapica (1952) - une copie de l'ouvrage est à la Bibliothèque du Congrès, Washington DC, États-Unis (LCCN unk84158102).
  • Top Ten Accordion Solos - Easy to Play - éditeur John Serrapica (1954) - une copie de la partition musicale est à la Bibliothèque du Congrès, Washington (LCCN unk84127828).
  • Valse - musique de Tchaïkovski arrangée par Serry (1946) - une copie de la partition musicale est à la British Library, Londres[171] (OCLC 990333477).
  • La Culebra Compositeur et arrangeur John Serry (1950 & 1991) - Une copie du score musical se trouve à The Juilliard School - Lila Acheson Wallace Library, New York, USA.[172]
  • African Bolero Compositeur et arrangeur John Serry (1950 & 1991) Une copie du score musical se trouve à The Juilliard School - Lilia Acheson Wallace Library, New York, USA.[173]
  • Latin American Music - Serry est un membre de Viva America Orchestre - Chef d'orchestre Alfredo Antonini (1946) - une copie de deux enregistrements sonores de 78 tr/min est archivée au Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C., États Unis [174]
  • It's A Grand Night For Singing Excerpts From Radio Rrogram ("Program of the Three Americas" 1945) -Columbia Broadcasting System - La Cadena de Las Americas - Serry est un membre de Viva America Orchestre - Alfredo Antonini Chef d'orchestre(1945) [175] - une copie de l'enregistrement (33 1/3 tr/min) est archivée à La Bibliothèque Publique de New York,États Unis [176]
    Pièces musicales comprennent des œuvres de Irving Berlin, Jerome Kern and Richard Rodgers
  • Victoria Cordova - Serry en tant que membre de l'orchestre Alfredo Antonini - Chef d'orchestre Alfredo Antonini - enregistré pour Muzak (194?) - des copies des enregistrements sonores sont archivées à la Bibliothèque du Congrès, Washington DC, États-Unis [177],[178],[179],[180]
    Liste des sélections musicales: Verde Luna -Vincente Gomez, Tres Palabras - Osvaldo Farrés, What a Difference a Day Made - Maria Grever, You Belong to My Heart - Agustín Lara, I Love you So Much More, Say It Isn't So - Irving Berlin, How Deep Is the Ocean - Irving Berlin, I Don't Want to Love You (Like I Do), Me Ensenastes a Quere (Just to Know that You Care), Temor (There's Still a Little Time), Siboney - Ernesto Lecuona, Acurrucadita, Amor - Gabriel Ruiz, Sone, Tu Nombre, Lucero Mananero, Cancion del Alma, Muy Tarde, Noche de Luna - Chanson folklorique ukrainienne, Amar y Vivir - Consuelo Velazquez Torres, Crueldad, A Perfect Day - Carrie Jacobs-Bond, Edelma - Pasillo - Terig Tucci
  • Tres Palabras et Esta Noche Ha Pasado - Serry en tant que membre de CBS Pan American Orchestre - Chef d'orchestra Alfredo Antonini - Chanteur Luis G. Roldan (194?) L'album est archivé en ligne sur archive.org[181],[182].
    Liste des sélections musicales: Tres Palabras - Osvaldo Farrés, Esta Noche Ha Pasado - M. Sabre Marroquin
  • Granada - Serry en tant que membre de Alfredo Antonini Orchestre avec ténor Nestor Mesta Chayres (1946). L'album est archivé en ligne sur archive.org [183]
  • Leone Jump et Swing Low, Sweet Chariot et The Jazz Me Blues et Nursery Rhymes - Serry en tant que membre de Joe Biviano Accordion and Rhythm Sextete (194?) L'album est archivé en ligne sur archive.org[184]
    Liste des sélections musicales: Leone Jump - John Serry Sr., Swing Low, Sweet Chariot - Wallace Willis, The Jazz Me Blues - Tom Delaney, Nursery Rhymes - comptines
  • Asi et Somos Diferentes - Serry en tant que membre de CBS Pan American Orchestra - Chef d'orchestre Alfredo Antonini - Chanteur Luis G. Roldan (194?) L'album est archivé en ligne sur frontera.library.ucla.edu[185],[186].
    Liste des sélections musicales: Asi - María Grever, Somos Diferentes - Pablo Beltran Ruiz
  • La Palma et Rosa Negra - Serry en tant que membre de CBS Viva America Orchestre - Chef d'orchestre Alfredo Antonini - Chanteurs Los Panchos Trio (194?) L'album est archivé en ligne sur archive.org[187]
    Liste des sélections musicales: La Palma (Chilian cueca dance), Rosa Negra (Conga)
  • El Bigote de Tomas et De Donde (194?, Columbia Records 36666) - en tant membre du CBS Tipica Orchestra, Chef d'orchestre Alfredo Antonini avec ténor Juan Arvizu [188]
    Liste des piéces musicales: El Bigote de Tomas - Valie, De Donde - María Grever
  • Mi Sarape et Que Paso? (194?, Columbia Records 36665) - en tant membre du CBS Tipica Orchestra, Chef d'orchestre Alfredo Antonini avec ténor Juan Arvizu [189]
    Liste des piéces musicales: Mi Sarape - María Grever, Que Paso? - Cortazar
  • Viva Sevilla! et Noche de Amor (194?, Columbia Records 36664) - en tant membre de CBS Tipica Orchestra, Chef d'orchestre Alfredo Antonini avec ténor Juan Arvizu [190]
    Liste des piéces musicales: Viva Sevilla! - Lavidad/Delmoral, Noche de Amor - Tchaikovsky arr. Arvizu/Antonini

Discographie[modifier | modifier le code]

icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez écouter John Serry Sr. en train de jouer sur son album Chicago Musette - John Serry et Son Accordéon en 1958 Ici (en)
  • Squeeze Play (1956, Dot Records DLP-3024) (OCLC 12935411)[97] Arrangeur/soliste: John Serry, arrangement musical pour: Deux accordéons, piano, guitare, basse, batterie, vibes, marimba[95] (OCLC 12935411).
    Liste des pièces musicales : Garden in Monaco - arrangeur -Serry, Terry's Theme - Charlie Chaplin, When My Dreamboat Comes Home - Cliff Friend/Dave Franklin, Blue Bell - S. Stanley, Rockin' The Anvil Thème mélodique par Giuseppe Verdi (Il trovatore - Anvil Chorus), Secret Love - Paul Francis Webster/Sammy Fain, Granada - Agustín Lara, Side by Side - Harry M. Woods, My Heart Cries for You - Percy Faith/Carl Sigman, Hawaiian Night - Hans Carste/Francis Vincente, Button Up Your Overcoat- DeSylva/Brown/Ray Henderson, Rock N Roll Polka - Mort Lindsey/Skinner.
  • RCA Thesaurus (1954, RCA Records) une trentaine d'œuvres. John Serry, arrangeur et soliste, avec Le Bel-Cordions ensemble - quatre accordéons, basse et guitare et Ben Selvin, directeur de la musique.
    Liste des pièces musicales : Allegro - Joseph Haydn, Golden Wedding (La Cinquantaine) - Gabriel Marie, Tango of Love- John Serry, Shine On, Harvest Moon - Jack Norworth/Nora Bayes, My Melancholy Baby- Ernie Burnett/George A. Norton, Singin' in the Rain - Arthur Freed/Nacio Herb Brown, Nobody's Sweetheart - Elmer Schobel/Gus Kahn, Chicago - Fred Fisher, If You Knew Sussie - Buddy DeSylva/Joseph Meyer, Somebody Stole My Gal - Leo Wood, Ta-ra-ra Boom-de-ay- Paul Stanley, Old McDonald - Chanson pour enfants, Beer Barrel Polka - Jaromir Vejvoda/Eduard Ingris, I Love Louisa - Arthur Schwartz/Howard Dietz, Oh You Beautiful Doll - Seymor Brown/Nat Ayer, Chinatown, My Chinatown - William Jerome/Jean Schwartz.
  • Accordion Capers (1947, Sonora Records MS 476) - en tant que membre du Biviano Accordion & Rhythm Sextette: Trois accordéons, deux guitares et basse[75],[191] (OCLC 48679834),[192]
    Liste des pièces musicales : Little Brown Jug - Joseph Eastburn Winner, Golden Wedding (La Cinquantaine) - Gabriel Marie, Leone Jump - John Serry, Swing Low, Sweet Chariot - Wallace Willis, That's a Plenty - Lew Pollack, Scotch Medley - musique folklorique, The Jazz Me Blues - Tom Delaney.
  • Latin American Music (1946, Alpha Records #12205A, #12205B, #12206A, #12206B) - en tant que membre de Viva America Orchestre - Chef d'orchestre Alfredo Antonini [193],[194]
    Liste des pièces musicales: Caminito de tu Casa - Julio Alberto Hernandez, Chapinita - Miguel Sandoval, Adios Mariquita Linda - Marcos A. Jimenez, Mi Nuevo Amor, La Zandunga - Andres Gutierrez/Maximo Ramo Ortiz, La Mulata Tomasa - Lazaro Quintero, Tres Palabras - Osvaldo Farrés, Noche De Ronda - Agustín Lara
  • Granada - Decca Records (1946, Decca Records 23770A) - en tant que membre du Alfredo Antonini Orchestre avec le ténor lyrique Néstor Cháyres [195]
  • Leone Jump (1945, Sonora Records 3001 B) - en tant que membre du Biviano Accordion & Rhythm Sextette[74],[192],[196]
  • Tres Palabras et Esta Noche Ha Pasado (194?, Columbia Records 6201-X) - en tant que membre du CBS Pan American Orchestre - Chef d'orchestre Alfredo Antionini avec Chanteur Luis G. Roldan [197],[198]
    Liste des pièces musicales: Tres Palabras - Osvaldo Farrés, Esta Noche Ha Pasado - M. Sabre Marroquin
  • Asi et Somos Diferentes (194?, Columbia Records 6202-X) - en tant que membre du CBS Pan American Orchestra - Chef d'orchestra Alfredo Antonini avec Chanteur Luis G. Roldan[199],[200]
    Liste des pièces musicales: Asi - María Grever, Somos Diferentes - Pablo Beltran Ruiz
  • La Palma et Rosa Negra (194?, Pilotone Records 5067, 5069) - en tant membre du CBS Viva America Orchestre, Chef d'orchestre Alfredo Antonini, Chanteurs Los Panchos Trio[201]
    Liste des pièces musicales: La Palma (Chilian cueca dance), Rosa Negra (Conga)
  • El Bigote de Tomas et De Donde (194?, Columbia Records 36666) - en tant membre du CBS Tipica Orchestra, Chef d'orchestre Alfredo Antonini avec ténor Juan Arvizu [188]
    Liste des piéces musicales: El Bigote de Tomas - Valie, De Donde - María Grever
  • Mi Sarape et Que Paso? (194?, Columbia Records 36665) - en tant membre du CBS Tipica Orchestra, Chef d'orchestre Alfredo Antonini avec ténor Juan Arvizu [189]
    Liste des piéces musicales: Mi Sarape - María Grever, Que Paso? - Cortazar
  • Viva Sevilla! et Noche de Amor (194?, Columbia Records 36664) - en tant membre de CBS Tipica Orchestra, Chef d'orchestre Alfredo Antonini avec ténor Juan Arvizu [190]
    Liste des piéces musicales: Viva Sevilla! - Lavidad/Delmoral, Noche de Amor - Tchaikovsky arr. Arvizu/Antonini
  • Shep Fields and His Rippling Rhythm Orchestra - (1938, Bluebird Records) - en tant que membre de l'orchestre[202]
    Liste des pièces musicales: A Stranger in Paree (#B-7566), I Wanna Go Back to Bali (B#7566) - Harry Warren/Al Dubin, Cathedral In The Pines (#B-7553) - Charles Kenny/Nick Kenney, Somewhere With Somebody Else (#B-7555), That Feeling Is Gone (#B-7555), Good Evenin', Good Lookin (#B-7553), My Walking Stick (#B-7592), Havin' Myself A Time (#B-7581) - Ralph Rainger/Leo Robin, Fare Thee Well, Annie Laurie (#B-7581), This Time It's Real (#B-7579), If It Rains - Who Cares? (#B-7579), Now It Can Be Told (#B-7592) - Irving Berlin, I've Got A Pocketful of Dreams (#B-7581), In Any Language (#B-7604), Where In The World (#B-7604), Any Little Girl, That's a Nice Little Girl, Is the Right Little Girl for Me (#B-7606) - Thomas J. Gray/Fred Fisher,In The Merry Month Of May (#B-7606), Don't Let That Moon Get Away (#B-7697) - Johnny Burke/James V. Monaco

Filmographie[modifier | modifier le code]

Inventions[modifier | modifier le code]

En plus de ses réalisations en tant que musicien professionnel, Serry a également été reconnu en 1966 par l'Office des brevets des États-Unis pour sa conception d'un bouclier protecteur pour tubes dentaires pliables présentant un design esthétique (US Patent # US3269604, 1966) [204]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Serry Sr. » (voir la liste des auteurs).
  1. (en-US) « Requiem | Associated Musicians of Greater New York – Local 802 », sur Associated Musicians of Greater New York - Local 802 (consulté le 16 janvier 2018)
  2. (en)John Serry - Social Security Death Index - Date de naissance et date de décès de John Serry sur newspaperarchive.com
  3. a b c d e et f « Biography », Accordion World, mars 1946, vol. 11, no 11, p. 3.
  4. (en) The New York Times, 8 janvier 1941, p. 18.
  5. (en) The New York Times, 1er janvier 1942, p. 27.
  6. (en) The New York Times, 10 mai 1942, p. SM10.
  7. (en) The New York Times, 28 février 1943, p. X9.
  8. (en) Time, 1er juin 1942.
  9. (en) The New York Times, 18 novembre 1945, p. 50.
  10. (en) Accordion News, novembre 1937.
  11. (en) Accordion World, mars, 1946, Vol. 11 #11.
  12. (en) The New York Times, 27 juin 1935, p. 16.
  13. (en) The Los Angeles Examiner, 9 octobre 1938, p. 1.
  14. (en) The New York Times, 12 mai 1946, p. 42.
  15. (en) The Nation, 7 mars 1942, Vol. 154, #10.
  16. (en) The New York Times, 1er mars 1942 p. 36.
  17. (en) The New York Times 28 mai 1941 p. 32.
  18. a et b (en) The Time of the Cuckoo sur l’Internet Broadway Database.
  19. (en) New York Journal-American, 25 mai 1953 p. 15.
  20. a et b (en) La Grosse Valise (1965) sur l’Internet Broadway Database.
  21. (en) Fiddler on the Roof sur The Internet Broadway Database.
  22. (en) The Happy Time (1967–1968) sur l’Internet Broadway Database.
  23. The Internet Broadway Database, http://www.ibdb.com/production.asp?id=3348.
  24. (en) The New York Times, 22 novembre 1968 p. 39.
  25. (en) The New York Times, 17 novembre 1968 p. D10.
  26. (en) The New York Times, 12 janvier 1969 p. D4.
  27. (en) « American Accordionists' Association : Minutes of the First Meeting » (version du 16 janvier 2010 sur l'Internet Archive).
  28. (en) Accordion News, mars, 1935.
  29. JohnSerry.com.
  30. (en) Who Is Who In Music International 1958, éd. Who Is Who In Music International, Chicago, Biographical File #B11719.
  31. (en) The New York Times, 12 août 1936, p. 15.
  32. (en) The New York Times, 16 septembre 1936, p. 28.
  33. http://www.parabrisas.com/d_fieldss.php.
  34. (en) The Big Broadcast of 1938-Awards IMDB.com
  35. (en)The American Dance Band Discography 1917-1942 Volume 1, Rust, Brian. Arlington House Publishers, New Rochelle, New York, USA, 1975, p. 516 (ISBN 0-87000-248-1) John Serry dans le groupe Shep Fields dans The American Dance Band Discography Vol. 1, p. 516-517 sur books.google.com
  36. (en) The New York Times, 2 novembre 1941, p. X6.
  37. (en) The New York Times, 6 septembre 1942, p. X5.
  38. (en) The New York Times, 25 octobre 1942, p. X8.
  39. (en) The New York Times, 29 novembre 1942, p. X6.
  40. (en) « Marianne Lorraine » (version du 10 octobre 2007 sur l'Internet Archive).
  41. (en) « Marianne Lorraine, par Rosamond Gilder, 7 mars 1942 sur The Nation » (version du 10 octobre 2007 sur l'Internet Archive).
  42. (en) Irving Settel, A Pictorial History Of Radio. Grosset & Dunlap, New York, 1960 & 1967, p. 146, Library of Congress # 67-23789 (voir photographie).
  43. (en) The New York Times, 5 novembre 1983, p. 34.
  44. Viva America sur radiogoldindex.com.
  45. (en) The New York Times, 9 juin 1946, p. 49.
  46. (en) Grant, Andrew. Media Sound & Culture in Latin America. Editors: Bronfman, Alejanda & Wood. University of Pittsburg Press, Pittsburg, PA, USA, 2012, p. 48-49 (ISBN 978-0-8229-6187-1) Alfredo Antonini & " Viva America" @ books.google.com p.48- 49
  47. (en) Revue de Marianne Oswald et John Serry dans The Players Magazine - Revue Nationale de Dramatiques Educatives, Volumes de livres 18-19, p. 25, 1941 sur books.google.com
  48. « Bernard Greenhouse » (version du 29 septembre 2007 sur l'Internet Archive).
  49. (en) The Gordon MacRae Show sur otrrpedia.net.
  50. (en) Sold on Radio-Advertisers in the Golden Age of Broadcasting, Cox, Jim. McFarland & Co. & Londres, p. 119. (ISBN 978-0-7864-3391-9).
  51. (es) « El Tango en New York (1925-1937), par Carlos G. Groppa » (version du 10 février 2007 sur l'Internet Archive).
  52. (en) The New York Times, 18 January 1942, p. 27.
  53. a et b (en) The New York Times, 17 janvier 1942, p. 30.
  54. (en) The New York Times, 16 janvier 1942, p. 19.
  55. (en) The New York Times, 14 janvier 1942, p. 24.
  56. (en) The New York Times, 5 mai 1941, p. 32.
  57. (en) The New York Times, 23 avril 1944, p. X5.
  58. (en) The New York Times, 23 janvier 1944, p. X9.
  59. (en) marlene.com.
  60. (en)Victoria Cordova et Alfredo Antonini Orchestra effectuer "Verde Luna" et "What a Difference a Day Made" et You Belong to My Heart dans Library of Congress Online Catalog sur catalog.loc.gov
  61. (en) Victoria Cordova et Alfredo Antonini Orchestra effectuer "Siboney" dans Library of Congress Online Catalog sur catalog.loc.gov
  62. (en) Victoria Cordova et Alfredo Antonini Orchestra effectuer "Amor" dans Library of Congress Online Catalog sur catalog.loc.gov
  63. (en) Victoria Cordova et Alfredo Antonini Orchestra effectuer "Edelma - Pasillo" dans Library of Congress Online Catalog sur catalog.loc.gov
  64. (en) Billboard. Advanced Record Releases - Alfredo Antonini and Viva America Orchestra, New York,Le Volume 58 Nombre 14, 6 Avril 1946, p. 34 & p. 130 Latin American Music - Alfredo Antonini et Viva America Orchestra dans Billboard sur books.google.com
  65. (en)Latin American Music - Alfredo Antonini and Viva America Orchestra enregistrement sonore au catalogue en ligne de la Library of Congress, USA sur Catalog.loc.govMusique Latino-Américaine au catalogue en ligne de la Bibliothèque du Congrès, USA sur catalog.loc.gov
  66. (en)The New Records. Latin American Music - Alfredo Antonini and Viva America Orchestra H. Royer Smith Co., Philadelphia, PA, Le Volume 14, Nombre 8 Octobre 1946, p. 6-7 Musique latino-américaine - Alfredo Antonini et Viva America Orchestre Critique critique de l'album dans "Le Nouveau Dossiers" P. 6-7 sur archive.org
  67. (en)Tres Palabras Chef d'orchestre - Alfredo Antonini et CBS Pan American Ochestre avec Chanteur Luis G. Roldan sur archive.org
  68. (en)Esta Noche Ha Pasado - Chef d'orchestra - Alfredo Antonini's et CBS Pan American Orchestre avec Canteur Luis G. Roldan sur archive.org
  69. (es)Luis G. Roldan - "El Cancionero Romantico - Biographie de Luis G. Roldan sur elcuerpoaguanteradio
  70. (en)La Palma et Rosa Negra Chef d'orchestre -Alfredo Antonini's et Viva America Orchestra avec "Los Panchos Trio" sur archive.org
  71. (en)Granada - Nestor Mesta Chayres et Alfredo Antonini Orchestra sur archive.org
  72. (en) The Directory of the Armed Forces Radio Service Series Mackenzie, Harry. Greenwood Publishing Group, Westport CT, 1999 p. 21 Viva America sur books.google.com (ISBN 0-313-30812-8)
  73. (en)Leone Jump - Album phonographique - John Serry avec le Joe Biviano Accordion and Rhythm Sextette sur Archive.org
  74. a et b (en) The Sonora Label sur clemson.edu.
  75. a et b Accordion Capers (1947) sur archive.org.
  76. Joe Biviano et RCA Victor Orchestre d'accordéon interpréter la composition de Serry Manhattan Hop - à la Bibliothèque nationale de France
  77. (en) « Biography », Accordion World, Bedford Hills, New York, vol. 11, no 11,‎ , p. 3.
  78. (en) The Squeeze, 19 mai 2000 The Squeeze sur accordions.com.
  79. (en) Anthony Ettore (2005) aamsaccordionfestival.com via archive.org.
  80. (en) The Free-Reed Journal Robert Davine: 1924-2001 sur ksanti.net/free-reed/.
  81. (en) Marion Jacobson, Squeeze This: A Cultural History of the Accordion in America. Chicago, University of Illinois Press, 2012, p. 61. (ISBN 978-0-252-03675-0).
  82. (en) Explore the Accordion sur newschoolofmusic.com.
  83. (en) Mama (family drama, starring Peggy Wood) sur classicthemes.com.
  84. (OCLC 892459477 et 746317480).
  85. (en) Julius Baker sur juliusbaker.com.
  86. (en) « La Culebra » partition musicale archivé à la Julliard School of Music sur le catalogue de Julicat Online - Voir notes de dédicace manuscrites sur la page # 3 de la partition musicale
  87. (en)« African bolero » partition musicale archivé à la Julliard School of Music sur le catalogue de Julicat Online - Voir notes de dédicace manuscrites sur la page # 3 de la partition musicale
  88. (en) Lydia Saint-Clair sur l’Internet Movie Database.
  89. (en) The New York Times, 15 octobre 1952, p. 40.
  90. (en) The New York Times, 21 septembre 1952, p. X1.
  91. (en) The New York Times, 28 septembre 1952, p. SM18.
  92. (en) The New York Times, 16 octobre 1952, p. 37.
  93. (en) The New York Times, 27 août 1952, p. 22.
  94. (en) « Al Caiola » (version du 10 janvier 2006 sur l'Internet Archive).
  95. a et b (en) Dot Album Discography sur bsnpubs.com.
  96. (en) Billboard's Music Popularity Charts — Reviews & Ratings of New Popular Albums, November 1956, p. 22.
  97. a b et c (en) The Billboard. Reviews and Ratings of New Popular Albums, 1er décembre 1956, p. 22.
  98. a et b The Billboard- Reviews and Ratings of New Popular Albums (See Squeeze Play) Page 22.
  99. a et b (en)The Cash Box, Album Reviews - Squeeze Play, Cash Box Publishing Co., New York, USA, 8 décembre 1956, p.38 Revue de l'album "Squeeze Play" dans Cash Box Magazine, sur americanradiohistory.com
  100. a et b (en) Chicago Musette, John Serry sur vintagemusic.fm.
  101. a b et c (notice BnF no FRBNF38048510)
  102. a et b (en)Chicago Musette - John Serry et son accordéon - album phonographique sur youtube.com
  103. (en) « Accordion Capers (1946) » (version du 15 avril 2012 sur l'Internet Archive).
  104. (en) Popular Mechanics, "Music Lessons by Mail From Fine Teachers", novembre 1950, vol. 94, no 5, p. 37.
  105. (en) Howard Dunham Barlow, The Voice of Firestone « Copie archivée » (version du 26 décembre 2005 sur l'Internet Archive) sur barlowgenealogy.com.
  106. (en) The Boston Globe, 24 novembre 1991, p. A3.
  107. (en) The New York Times, 12 septembre 1964, p. 21.
  108. (en) The New York Times, 22 September 1964, p. 18.
  109. (en) The New York Times, 29 septembre 1964, p. 21.
  110. (en) The New York Times, 7 octobre 1964, p. 94.
  111. (en) The New York Times, 16 octobre 1964, p. 31.
  112. (en) The New York Times, 31 juillet 1965, p. 11.
  113. (en) The New York Times, 31 mai 1964, p. R1.
  114. (en) The New York Times, 30 juin 1968, p. 54.
  115. (en) The New York Times, 16 mars 1969, p. 94.
  116. (en) The New York Times, 22 novembre 1968, p. 39.
  117. (en) The New York Times, 17 novembre 1968, p. D10.
  118. (en) The New York Times, 12 janvier 1969, p. D4.
  119. (en) Robert Irving sur AllMusic.
  120. (en) The New York Times, 8 décembre 1968, p. 162.
  121. (en) The New York Times, 10 janvier 1969, p. 38.
  122. (en) Jacques d'Amboise dans le The Oxford Dictionary of Dance sur oxfordreference.com.
  123. Gerard Ebitz & Nina Fedorova dans Life (1969) sur images.google.com/life.
  124. (en) Jacques d'Amboise (1969) sur gettyimages.com.
  125. (en) The New York Times, 23 août 1971, p. 35.
  126. (en) The New York Times, 21 juin 1964, p. 84.
  127. (en) The New York Times, 9 juin 1965, p. 47.
  128. (en) The New York Times, 14 juin 1987, p. LI22.
  129. (en) The New York Times14 juin 1987, pages New York Region.
  130. (en) « Interfaith chapels in demand » par Ellen Mitchell, 14 juin 1987, sur nytimes.com.
  131. (en) Interfaith-Chapel sur wikimapia.org.
  132. (en) Allegro, American Federation of Musicians, New York, January 2004, Vol CIV, No. 1..
  133. http://www.johnserry.com.
  134. (en) Allegro - Associated Musicians of Greater New York nécrologie pour John Serry Sr., 1 janvier 2004 .
  135. http://www.local802afm.org/publication_entry.cfm? — lien incomplet.
  136. (en) John Serry, « Those Neglected Basses », dans Accordion World, mars, 1939.
  137. (en) John Serry, « Accordions and Orchestras: Past Present and Future », dans Accordion world, novembre 1937.
  138. (en) John Serry, « Jazz and the student Accordionist », dans Accordion World, 1964.
  139. « Allegro Archives – Volume CIV No. 1 – January, 2004 — Requiem » (version du 15 février 2012 sur l'Internet Archive)
  140. American Accordionists Association http://www.ameraccord.com/founders.htm
  141. Alpha Music, 747 Chestnut Ridge Road, Spring Valley, NY 11097
  142. The Library of Congress Copyright Office, Washington, DC http://www.copyright.gov/records/
  143. (en)The Library of Congress Copyright Office, Glissando, Composer John Serry, 1946 Copyright # EP8078 Catalogue des droits d'auteur 1946 Compositions musicales Index des titres Nouvelle série - Le Volume. 41 Partie. 3, P.179
  144. Serry sur theeuropeanlibrary.org.
  145. (en) The Free-Reed Review : The K Trio, revue par Henry Doktorski, sur ksanti.net.
  146. (en) The Library of Congress Copyright Office, Fantasy In F (Fantasia, Accordion, F Major), Composer John Serry, 1946, Copyright #EP7274 Catalogue des droits d'auteur 1946 Compositions musicales Index des titres Nouvelle série - Le Volume. 41 Partie. 3, P. 153
  147. (en)The Library of Congress Copyright Office, Consolation Waltz,Composer John Serry, O.Pagani & Bro., New York, 29 November 1949, Copyright # EP58852 Library of Congress Catalogue du bureau du droit d'auteur Musique publiée 1951 Le Volume 5 Partie 5a, # 1 P. 605 on Books.google.com(en)
  148. (en)The Library of Congress Copyright Office, Uncle Charlie's Polka,Composer John Serry, O. Pagani Bro., New York, USA, 29 November 1949, Copyright # EP58854 Library of Congress Catalogue du bureau du droit d'auteur Musique publiée 1951 le Volume 5 Partie 5a, # 1 P. 605 on Books.google.com(en)
  149. (en)the Library of Congress Copyright Office, Bugle Polka, Composer John Serry, O. Pagani Bro., New York, USA, 29 November 1949 Copyright # EP58853 Library of Congress Catalogue du bureau du droit d'auteur Musique publiée 1951 le Volume 5 Partie 5a, # 1 P. 605 on Books.google.com(en)
  150. Leone Jump sur 78discography.com.
  151. (en) The Library of Congress Copyright Office, Leone Jump, Composer John Serry, 1946, Copyright # EP8079 Catalogue des droits d'auteur 1946 Compositions musicales Index des titres Nouvelle série - Le Volume 41, Partie. 3, P. 355
  152. The Library of Congress Copyright Office, La Culebra, Composer John Serry Sr., 7 mars 1951, Copyright # EU 233726
  153. The Library of Congress Copyright Office, African Bolero Composer: John Serry Sr., March 7, 1951, Copyright # EU 233725
  154. (en)The Library of Congress Copyright Office, The Syncopated Accordionist, Composer John Serry, Publisher Charles Colin, New York, USA, 2 mars 1953, Copyright # EP69650 Catalogue des droits d'auteur 1953 Publié Musique Jan-Dec, Le Volume 7, Parte 5A, P. 257
  155. (en)The Library of Congress Copyright Office, Rhythm-airs for the Accordionist, Charles Colin & Bugs Bower, editor John Serry, Publisher Charles Colin, New York, USA, Vol 1-2, 2 mars 1953, Copyright # EP69648-69649 Catalogue des droits d'auteur 1953 Publié Musique Jan-Dec Le Volume 7, Parte 5a, P. 58
  156. (en) The Library of Congress Copyright Office, Top Ten Accordion Solos - Easy to Play, Publisher Broadcaste Music Inc., Arranger John Serry, 12 juillet 1954, Copyright # A146305 Catalogue des droits d'auteur Le Volume 8 Partie 1 Livres et dépliants Juillet-décembre 1954, Pg. 1405
  157. (en) Le Tango de l'Amour, Compositeur John Serry Editeur Alpha Music listé dans le catalogue en ligne de BMI Repertoire.bmi.com
  158. (en) Petite Tango Compositeur John Serry Editeur Alpha Music listé dans le catalogue en ligne de BMI Repertoire.bmi.com
  159. (en) Jardin à Monaco, Compositeur John Serry Editeur Alpha Music listé dans le catalogue en ligne de BMI Repertoire.bmi.com
  160. (en) RockinThe Anvil, Compositeur John Serry Editeur Alpha Music listé dans le catalogue en ligne de BMI Repertoire.bmi.com
  161. (en)The Library of Congress Copyright Office, The Lost Tango, Music John Serry, Words Edward Steinfeld, New York, USA, 14 Juin 1956 Copyright # EU440575 Catalogue des droits d'auteur de la Bibliothèque du Congrès 1956 Musique inédite Janvier-Décembre. Le Volume 10, Partie 5a, p. 134 sur archive.org
  162. The Library of Congress Copyright Office, Falling Leaves, Composer: John Serry Sr., May 21, 1976, Copyright # EU 233726
  163. (en)The Library of Congress Copyright Office, A Savior Is Born, Copmoser: John Serry Sr., November 18, 1991, Copyright # PAU 1-575-137 A Savior Is Born listé sur le catalogue en ligne du United States Copyright Office cocatalog.loc.gov
  164. (en)The Library of Congress Copyright Office,The Lord's Prayer, Composer: John Serry Sr., September 2, 1992, Copyright # PAU 1-665-838 The Lord's Prayer listé sur le catalogue en ligne du United States Copyright Office cocatalog.loc.gov
  165. Library of Congress Copyright Office, American Rhapsody, Composer: John Serry Sr., Copyright : Alpha Music, New York, New York, 1957 http://www.copyright.gov/records/
  166. The library of Congress Copyright Office, Concerto for Bassetti Accordion, Composer: John Serry Sr., June 4, 1968, Copyright # EP 247602
  167. The Library of Congress Copyright Office, Concerto For Bassetti Accordion (Revised for Piano) , Composer: John Serry Sr., 3 septembre 2007, Copyright #PAU 3-336-024 http://www.copyright.gov/records/
  168. (en) Ruth T. Watanabe Special Collections Home sur rochester.edu.
  169. Chicago musette / John Serry et son accordéon sur theeuropeanlibrary.org.
  170. Chicago Musette (extrait) disponible sur Gallica
  171. Valse Arranged By John Serry - Accordion Solo, John Serry, Viccass Music Co., New York, USA, 1946 Valse (1946) sur la Bibliothèque européenne.
  172. La Culebra, John Serry, New York, USA, 1950 & 1991 La Culebra (1950 & 1991) sur la Juilliard School - Lila Acheson Wallace Library
  173. African Bolero, John Serry, New York, USA 1950 & 1991 African Bolero (1950 & 1991) sur la Juilliard School - Lila Acheson Wallace Library
  174. Latin American Music -- Viva America Orchestre (1946) à la Bibliothèque du Congrès États Unis sur catalog.loc.gov(en)
  175. It's a Grand Night For Singing -Extrait d'un programme CBS radio ("Programme des Trois Amériques" 1945) sur worldcat.org [1](en)
  176. Its A Grand Night For Singing: Extrait d'un programme CBS radio ("Programme des Trois Amériques" 1945)) - à la ibliothèque Publique de New York, États-Unis sur catalog.nypl.org(en)
  177. (en) "Victoria Cordova" et Alfredo Antonini Orchestra enregistrement sonore pour Muzak archivé dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque du Congrès à catalog.loc.gov
  178. (en)"Victoria Cordova" et Alfredo Antonini Orchestra enregistrement sonore pour Muzak archivé dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque du Congrès à catalog.loc.gov
  179. (en)"Victoria Cordova" et Alfredo Antonini Orchestra enregistrement sonore pour Muzak archivé dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque du Congrès à catalog.loc.gov
  180. (en)"Victoria Cordova" et Alfredo Antonini Orchestra enregistrement sonore pour Muzak archivé dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque du Congrès à catalog.loc.gov
  181. (en)Tres Palabras - Chef d'orchestra Alfredo Antonini et CBS Pan American Orchestre avec Chanteur Luis G. Roldan sur archive.org
  182. (en)Esta Noche Ha Pasado - Chef'orchestre Alfredo Antonini et CBS Pan American Orchestre avec Chanteur Luis G. Roldan sur archive.org
  183. (en)Granada - Nestor Chayres et Alfredo Antonini Orchestre sur archive.org
  184. (en)Leone Jump, Swing Low, Sweet Chariot, The Jazz Me Blues, Nursery Rhymes - John Serry accordéoniste et Joe Biviano Accordion and Rhythm Sextette sur archive.org
  185. (en)Asi - Chef'orchestre Alfredo Antonini et CBS Pan American Orchestre avec Chanteur Luis G. Roldan sur frontera.library.ucla.edu
  186. (en)Somos Diferentes Chef'orchestre Alfredo Antonini et CBS Pan American Orchestra avec Chanteur Luis G. Roldan sur frontera.library.ucla.edu
  187. (en)La Palm;Rosa Negra - Chef d'orchestre Alfredo Antonini et CBS Viva America Orchestre, avec Chanteurs - Los Panchos Trio
  188. a et b (en)El Bigote de Tomas et De Donde Alfredo Antonini Chef d'orchestre avec CBS Tipica Orchestre et ténor Juan Arvizu sur Archive.org
  189. a et b (en)Mi Sarapeet Que Paso? Alfredo Antonini Chef d'orchestre avec CBS Tipica Orchestre et tènor Juan Arvizu sur Archive.org
  190. a et b (en)Viva Sevilla!et Noche de Amor Alfredo Antonini Chef d'orchestre avec CBS Tipica Orchestre et ténor Juan Arvizu sur Archive.org
  191. (en) The Billboard, 27 avril 1946 p. 124.
  192. a et b (en)https://web.archive.org/web/20021107052600/http://www.classicjazzguitar.com:80/albums/artist_album.jsp?album=747
  193. Billboard. Advanced Record Releases - Alfredo Antonini and Viva America Orchestra, New York, Le Volume 58 Nombre 14, 6 Avril 1946, p. 34 et p. 130 Musique Latino-Américaine - Alfredo Antonini et Viva America Orchestre dans Billboard sur books.google.com
  194. Billboard. Alpha's 12" Latin-Vinylites, New York, Le Volume 58 Nombre 13 30 Mars 1946, p. 22 Alpha Records enregistrement sonore - Alfredo Antonini et Viva America Orchestre dans Billboard sur books.google.com
  195. (en)Granada - Néstor Cháyres et Alfredo Antonini Orchestre sur archive.org
  196. (en)Leone Jump - Album phonographique - John Serry et Joe Biviano Accordion and Rhythm Sextette sur archive.org
  197. (en)Tres Palabras - Chef d'orchestre Alfredo Antonini et CBS Pan American Orchestre avec Chanteur Luis G. Roldan sur archive.org
  198. (en)Esta Noche Ha Pasado - Chef d'orchestre Alfredo Antonini's et CBS Pan American Orchestre, Chanteur Luis G. Roldan sur archive.org
  199. (en)Asi - Chef d'orchestra Alfredo Antonini et CBS Pan American Orchstre avec Chanteur Luis G. Roldan sur frontera.library.ucla.edu
  200. (en)Somos Diferentes - Chef d'orchestra Alfredo Antonini et CBS Pan American Orchestre avec Chanteur Luis G. Roldan sur frontera.library.ucla.edu
  201. (en)La Palma et Rosa Negra - Chef d'orchestre Alfredo Antonini et CBS Viva America Orchestre, Chanteurs - Los Panchos Trio
  202. (en) The American Dance Band Discography 1917-1942 Le Volume 1, Arlington House Publishers, New Rochelle, New York, 1975 p. 517, (ISBN 0-87000-248-1) John Serry dans le groupe Shep Fields dans The American Dance Band Discography Vol. 1, p. 516-517 sur books.google.com
  203. (en) The American Dance Band Discography 1917-1942 Le Volume 1, Arlington House Publishers, New Rochelle, New York, 1975 p. 516, (ISBN 0-87000-248-1) John Serry dans le groupe Shep Fields dans The American Dance Band Discography Vol. 1, p. 516-517 sur books.google.com
  204. (en) Bouclier de protection pour tubes de pâte pliables #US 3269604 A Inventeur John Serry comme indiqué sur Google.com/patents

Liens externes[modifier | modifier le code]