Lester Bowie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lester Bowie
Description de cette image, également commentée ci-après
Lester Bowie au milieu des années 1990
Informations générales
Naissance
Frederick (Maryland)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 58 ans)
Brooklyn (New York)
Activité principale musicien
Genre musical Jazz, avant-garde jazz
Instruments Trompette

Lester Bowie () était un trompettiste, compositeur de jazz américain et cofondateur de l'Art Ensemble of Chicago.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né à Frederick (Maryland)[1], Lester Bowie Jr. a grandi à Saint-Louis (Missouri) et a commencé à étudier la trompette à l'âge de 5 ans avec son père, musicien professionnel. Il a joué avec des musiciens de blues comme Little Milton et Albert King et avec des vedettes du rhythm and blues comme Solomon Burke, Joe Tex, et Rufus Thomas.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1965 il devient le directeur musical de la chanteuse de soul Fontella Bass[2]. Il est cofondateur du BAG (Black Artists' Group (en)) à St Louis dans le Missouri[3],[4].

En 1966, il rejoint "l'Association for the Advancement of Creative musicians (AACM)"[5],[6].

En 1966 il déménage pour Chicago où il travaille comme musicien de studio et rencontre Muhal Richard Abrams et Roscoe Mitchell (en)[7]. Il intègre l'AACM[8] et fonde en 1968 l'Art Ensemble of Chicago[9] avec Mitchell, Joseph Jarman (en) et Malachi Favors. Il reste membre de ce groupe toute sa vie.

En 1978, il enregistre avec Jack DeJohnette l'album New Directions (Jack DeJohnette album) (en)[10],[11].

Lester Bowie a vécu et travaillé en Jamaïque et en Afrique[12].

En 1999, il a joué et enregistré avec Fela Kuti[13],[14].

En 1984 il forme le Lester Bowie's Brass Fantasy[15], un nonet d'instruments à vent dans lequel il démontre les liens du jazz avec les autres formes de musique populaire. Avec ce groupe, il a enregistré des compositions popularisées par Whitney Houston, Michael Jackson, Marilyn Manson et les Spice Girls[réf. nécessaire].

Son New York Organ Ensemble enregistre en 1991 l'album The Organizer (album) (en) avec Steve Turre, Amina Claudine Myers[16], James Carter, Phillip Wilson (en) et Don Moye (en)[17].

Bien que parfois considéré comme un musicien d'avant-garde, Bowie intègre des techniques empruntées à l'ensemble de l'histoire de la trompette en jazz comme le growl à la manière de Cootie Williams[18], les effets de demi-pistons hérité de Rex Stewart[19], etc.

Bowie a pris une direction musicale aventureuse et humoristique.

En 1994, il critique le style de Wynton Marsalis commercialement piégé[20] et trop conservatrice[21], il fut néanmoins le trompettiste préféré de Marsalis.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Il est le frère de Joseph Bowie, un tromboniste et leader du groupe de jazz-funk Defunkt et de Byron Bowie, un saxophoniste et arrangeur, compositeur de jazz[22].

En 1965, il épouse la chanteuse et pianiste afro-américaine Fontenella Bass, le couple divorce en 1978[23],[24],[25]

En 1999, Lester Bowie décède chez lui des suites d'un cancer du foie dans son domicile de Fort Greene, Brooklyn (en), à New York[26].
Lester Bowie repose au cimetière de Bartonsville, Maryland (en)[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lester Bowie | American musician », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 3 juin 2020)
  2. Encyclopædia Universalis, « LESTER BOWIE », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 3 juin 2020)
  3. (en) « Black Artist Group - In Paris, Aries 1973 », sur Boomkat (consulté le 3 juin 2020)
  4. (en) Dennis Owsley, « The Jazz History Of St. Louis-Part 6: The Black Artists' Group and the Human Arts Association », sur news.stlpublicradio.org (consulté le 3 juin 2020)
  5. (en-US) All About Jazz, « Lester Bowie music @ All About Jazz », sur All About Jazz Musicians (consulté le 3 juin 2020)
  6. « Lester Bowie, ultime Fantasy. Le trompettiste emblématique de l'Art Ensemble of Chicago est mort hier. », sur Libération.fr, (consulté le 3 juin 2020)
  7. (en-US) « Avant Garde + Fun = Lester Bowie »
  8. « Jazz Culture : La mémoire de Lester Bowie, vingt ans après », sur France Musique, (consulté le 3 juin 2020)
  9. (en-US) « Art Ensemble of Chicago | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 3 juin 2020)
  10. (en-GB) Mark Youll, « Jack DeJohnette: New Directions », sur Jazz Journal, (consulté le 3 juin 2020)
  11. « Jack DeJohnette, Eddie Gomez, John Abercrombie, Lester Bowie - New Directions », sur Discogs (consulté le 3 juin 2020)
  12. (en) « WBSS Media-Lester Bowie », sur wbssmedia.com (consulté le 3 juin 2020)
  13. (en) Jay Babcock, « LESTER BOWIE on Fela Kuti (1999) », sur Arthur Magazine, (consulté le 3 juin 2020)
  14. (en) « Lester Bowie », sur the Guardian, (consulté le 3 juin 2020)
  15. (en-US) « Jazzlists: Lester Bowie's Brass Fantasy discography », sur www.jazzlists.com (consulté le 3 juin 2020)
  16. (en-US) « Who I have worked with », sur Amina Claudine Myers (consulté le 3 juin 2020)
  17. (en-US) The Organizer - Lester Bowie & The New York Organ Ensemble | Songs, Reviews, Credits | AllMusic (lire en ligne)
  18. (en) « Obituary: Lester Bowie », sur The Independent, (consulté le 3 juin 2020)
  19. (en) « Steven Bernstein », sur Today Is The Question: Ted Panken on Music, Politics and the Arts (consulté le 3 juin 2020)
  20. (en-GB) Philip Clark, « Wynton Marsalis: trumpeting controversial ideas of classicism », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  21. (en-US) Peter Watrous, « Pop and Jazz in Review », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  22. (en-US) All About Jazz, « Jazz news: Remembering Lester Bowie », sur All About Jazz News (consulté le 3 juin 2020)
  23. (en) « All that you give: Fontella Bass rescues herself », sur www.metafilter.com (consulté le 3 juin 2020)
  24. (en-US) « Fontella Bass 1940-2012 », sur burning ambulance, (consulté le 3 juin 2020)
  25. (en-GB) Dave Laing, « Fontella Bass obituary », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  26. (en-US) Ben Ratliff, « Lester Bowie Is Dead at 58; Innovative Jazz Trumpeter », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  27. « Lester Bowie, Jr (1941-1999) - Mémorial Find a... », sur fr.findagrave.com (consulté le 3 juin 2020)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Carles, André Clergeat et Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du jazz, Paris, 1994
  • (en) Ian Carr, Digby Fairweather et Brian Priestley, Jazz: the Essential Companion, London, 1987
  • (en) Richard Cook et Brian Morton, The Penguin Guide to Jazz on CD, 6e Édition, 2002

Liens externes[modifier | modifier le code]