Bassan (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bassan
Bassan (Hérault)
Château.
Blason de Bassan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Intercommunalité Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée
Maire
Mandat
Alain Biola
2020-2026
Code postal 34290
Code commune 34025
Démographie
Gentilé Bassanais
Population
municipale
2 112 hab. (2017 en augmentation de 17,79 % par rapport à 2012)
Densité 311 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 24′ 43″ nord, 3° 15′ 15″ est
Altitude Min. 53 m
Max. 102 m
Superficie 6,79 km2
Élections
Départementales Canton de Béziers-3
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Bassan
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Bassan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bassan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bassan
Liens
Site web bassan.fr

Bassan est une commune française située dans le département de l'Hérault, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Baxano en 898[1], villa Baciano en 990[1], Bacianim villa, ecclesia en l'an 990 et en 1207, Ecclesia S. Felicis de Baxano en 1129 nous indique que ce lieu est placé sous la protection de Saint Félix, de Basciano en 1151[1], Basianum en 1210, de Bassano en 1223[1].

Baçan en occitan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rue du village : carte postale (fin du XIXe siècle / début du XXe siècle).

L'origine du village date du Ve siècle av. J.-C. avec les Celtes et les Gaulois, dont des pièces de monnaies attestent un lieu d'échange[2]. Les Romains s’installent sur le lieu avec l’édification de « villæ » au Ier siècle av. J.-C.. Les Wisigoths occupent le village vers l'an 462 et les Musulmans vers 721 dans la conquête Al-Andalus. En 752, le territoire de la Septimanie est libéré. Un acte des frères de Sainte Marthe et des Bénédictins mentionne « la Villa de Baciano », en l'an 990, attestant de la naissance de Bassan[2],[3].

Durant cette époque le village de Bassan dépend de son voisin Servian qui représente un haut fief du catharisme avec Étienne de Servian. En l'an 1093, Bassan construit l'église fortifiée « Saint-Pierre aux Liens » au cœur du village[2]. Afin de protéger les habitants, des remparts en bois puis en pierre sont édifiés au XIIIe siècle. La croisade albigeoise passe par Bassan et devient la propriété d’Amaury VI de Montfort avant de revenir au Roi de France[3].

Vers 1600, le château de Bassan est construit dans le centre du village[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981   Guy Miquel DVG  
1985 1998 Roger Bernadac[4]   Vigneron
16 octobre 1998[5] En cours
(au 26 mai 2020)
Alain Biola[6],[7],[8] DVD Ancien cadre informatique[9]. Conseiller communautaire de
la communauté d'agglomération Béziers Méditerranée[10]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[12].

En 2017, la commune comptait 2 112 habitants[Note 1], en augmentation de 17,79 % par rapport à 2012 (Hérault : +6,24 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
307292346381440480457461464
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
435486529516611594586652720
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
791716761772743819706623635
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6147358021 0971 3531 4541 5371 7262 091
2017 - - - - - - - -
2 112--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Pierre-aux-Liens.
  • L'église de Saint-Pierre-aux-Liens, dédiée à l'origine à Saint Félix, est présente dans un acte dès 1118. Construite sur l’emplacement d’une chapelle Wisigothique où la paroisse de Bassan est mentionnée en 990, l'origine de l'église actuelle la situe vers 1093. Caractérisée par une construction fortifiée, elle possède une tour clocher faisant office de guet en guise de système de défense de l’époque. Son abside est polygonale et la nef est pourvue de fenêtres très hautes et étroites. Dédiée à Saint-Pierre, les peintures à l’intérieur de l’église ont été restaurées en 2013[3]. Recensée parmi les constructions du type « Monuments historiques » le , elle est inscrite au patrimoine depuis le [15].
  • Le château de Bassan est construit dans le centre du village, vers 1600, comme de nombreux autres châteaux Biterrois. Il est morcelé en plusieurs habitations[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Bassan (Hérault).svg

Les armoiries de Bassan se blasonnent ainsi :

De vair au sautoir losangé d'or et d'azur.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.
Références
  1. a b c et d Ernest Nègre - 1990 -Toponymie générale de la France - Volume 1 - Page 599.
  2. a b et c Bassan et son histoire…, publié sur le site de la mairie de Bassan (consulté le ).
  3. a b c d et e Le village de Bassan, publié le sur le site ame-voyageuse.fr (consulté le ).
  4. [PDF] Bulletin municipal d'information : Bassan Infos no 80, Édito, page 2 sur 20, publié en (consulté le ).
  5. Extrait de la fiche de M. Alain Biola, mise à jour le sur le site lesbiographies.com (consulté le ).
  6. Bassan : Alain Biola, maire sortant, et maire depuis 2001, est le seul candidat sur la commune, publié le sur le site du Midi-Libre (consulté le ).
  7. Résultats au 1er tour des élections municipales et communautaires 2020 de Bassan, publié sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le ).
  8. « Le plus beau des mandats », publié le sur le site du Midi-Libre (consulté le ).
  9. Fiche de la mairie de Bassan, mise à jour le sur le site mon-maire.fr (consulté le ).
  10. Élus et instances, publié sur le site de la communauté d'agglomération Béziers Méditerranée (consulté le ).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  15. Notice no PA00103371, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Vinas, « Évolution agricole dans un village du biterrois : Bassan, de 1613 à nos jours », dans Fédération Historique du Languedoc-Roussillon : XLIII Congrès, Béziers, , p. 383-394

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]