Aruna Dindane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aruna Dindane
Aruna Dindane.jpg
Coupe du monde 2006
Biographie
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance (36 ans)
Lieu Abidjan
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1994-1999 Drapeau : Côte d'Ivoire ASEC Mimosas
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1999-2000 Drapeau : Côte d'Ivoire ASEC Mimosas
2000-2005 Drapeau : Belgique RSC Anderlecht 174 (67)
2005-2010 Drapeau : France RC Lens 132 (39)
2009-2010 Drapeau : Angleterre Portsmouth FC 024 (10)
2010-2012 Drapeau : Qatar Lekhwiya SC 023 0(5)
2012 Drapeau : Qatar Al-Gharafa SC 011 0(2)
2012 Drapeau : Qatar Al-Sailiya 008 0(2)
2013 Drapeau : Angleterre Crystal Palace 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2000-2010 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 062 (18)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 9 août 2014

Aruna Dindane, né le dans le quartier d'Adjamé à Abidjan, est un footballeur ivoirien. Il occupe le poste d'attaquant en équipe nationale et est actuellement sans club.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts à l'ASEC[modifier | modifier le code]

Formé en Côte d'Ivoire, Aruna Dindane commence sa carrière à l'Inconditionnel d'Adjamé, avant de rejoindre en 1994 l'Académie Mimosifcom, le centre de formation de l'ASEC Mimosas, alors dirigé par Jean-Marc Guillou. Il y reste cinq saisons. Promu en équipe professionnelle de l'ASEC Mimosas en 1999 en même temps que Kolo Touré, Barry Copa, Bakari Koné ou encore Didier Zokora, il remporte la Coupe Félix-Houphouët-Boigny dès le mois de janvier. Le , lui et ses camarades remportent au stade Félix Houphouët-Boigny, à Abidjan, la supercoupe de la CAF par trois buts à un, face à l'Espérance de Tunis. Au cours de ce match, il entre en jeu à la soixante-dixième minute à la place d'Antonin Koutouan, et inscrit le deuxième but de l'ASEC sur une frappe de l'extérieur du pied gauche qui trompe Chokri El Ouaer, le portier de l'EST, permettant ainsi à son club de reprendre l'avantage lors des prolongations. Si Aruna Dindane ne parvient pas à remporter le championnat national cette année-là, malgré son titre de meilleur buteur de Superdivision, il gagne toutefois la coupe nationale. En 2000, Dindane et ses coéquipiers permettent à l'ASEC Mimosas de devenir champion pour la seizième fois de son histoire, en terminant largement en tête lors des phases qualificative et finale.

L'ascension du futur soulier d'ébène belge[modifier | modifier le code]

Après ces succès, souhaitant lancer sa carrière internationale, il part pour la Belgique et le Royal Sporting Club d'Anderlecht à l'été 2000. Lors de sa première saison au club, Dindane obtient son premier titre de champion de Belgique ; il dispute vingt-six rencontres en Jupiler League. Il fait également ses débuts en Ligue des Champions, y inscrivant son premier but le face au grand club du Real Madrid, en deuxième phase de groupes. Ses performances lui valent d'être appelé en équipe nationale. Sa première sélection parmi les Éléphants a lieu lors du match Côte d'Ivoire - Rwanda le (match nul deux partout). Les deux saisons suivantes, il continue son ascension, et marque très souvent. Mais c'est lors de la saison 2003-2004 qu'Aruna Dindane explose. En vingt-cinq matches, il marque quinze buts, et est récompensé en étant nommé du soulier d'ébène, puis en obtenant le soulier d'or qui récompense le meilleur joueur du championnat. L'année suivante est assez similaire, et Dindane obtient alors le titre de footballeur professionnel de l'année. En cinq années, Dindane inscrit soixante-sept buts en cent-soixante-quatorze matches. Plusieurs clubs s'intéressent alors à lui, comme l'Olympique de Marseille, le Celtic Glasgow ou le PSV Eindhoven. Mais il choisit finalement le Racing Club de Lens, où il signe pour quatre saisons[1].

Au Racing Club de Lens[modifier | modifier le code]

Lors de sa première saison en France, il ne marque que six buts en vingt-huit rencontres, et tarde à confirmer son potentiel. En 2006, il participe à la coupe du monde, dispute tous les matches de la compétition avec son équipe, et finit même meilleur buteur de sa sélection avec deux buts inscrits contre la Serbie-et-Monténégro. L'année suivante, il marque onze buts, finit meilleur buteur du club, et termine sixième meilleur buteur de Ligue 1, avec cinq autres joueurs. Lors de la saison 2007-2008, il fait des bons débuts, totalisant cinq buts à la mi-saison. Mais de retour de la coupe d'Afrique des nations, où il n'a participé qu'à un seul match, Dindane semble avoir perdu son réalisme et ses automatismes avec le groupe lensois. Avec l'arrivée de Loïc Rémy, il passe progressivement au second plan. Le , alors que Lens flirte avec la zone de relégation et que la rencontre face à AS Monaco vient de débuter, Aruna Dindane se blesse très lourdement, et est éloigné des terrains durant sept mois et demi en raison d'une rupture des ligaments croisés.

Lors de la coupe du monde 2006, transformant son pénalty contre la Serbie.

Le , il fait son grand retour dans le groupe lensois, face au Stade Brestois. Cette apparition fait suite aux nombreuses rumeurs qui rapportaient l'intérêt pour un transfert de nombreux clubs français et européens, comme Nice, Marseille ou encore West Bromwich Albion[2]. Le , il fait son retour sur les pelouses françaises, huit mois après être sorti du Stade Félix-Bollaert sur blessure. Le 23 janvier, il marque son premier but de la saison, durant un match amical face à Valenciennes (match nul un but partout). Le 13 février, il retrouve le chemin des filets en match officiel, inscrivant le premier but de son équipe contre Clermont.

Un prêt compliqué à Portsmouth[modifier | modifier le code]

Désireux de changer d'environnement en quittant la France, Dindane est finalement prêté un an avec option d'achat de quatre millions et demi d'euros au Portsmouth Football Club, le [3]. Le 22 septembre 2009, il dispute son premier match avec Pompey, contre Carlisle en Carling Cup. Pour ses débuts, l'Ivoirien inscrit l'un des trois buts de son équipe, et délivre une passe décisive pour Anthony Vanden Borre[4]. Alors que les médias annoncent l'achat de Dindane par Portsmouth en février 2010, les problèmes financiers du club ressurgissent, et la vente doit être repoussée. Sous la menace d'une faillite, Portsmouth demande à la FIFA une dérogation spéciale afin de pouvoir vendre certains joueurs en dehors de la période de transfert. Déjà à la peine au classement, Pompey perd neuf points en raison de son placement en redressement judiciaire[5]. De plus, l'entraineur Avram Grant décide de ne plus faire jouer Dindane à partir du mois de mars 2010, le joueur ayant atteint la barre des vingt-et-une rencontres. En effet, selon les modalités négociées pour le prêt de l’international ivoirien, s'il porte le maillot de Portsmouth une fois de plus, le club britannique va se voir contraint de verser cinq millions de livres à Lens[6]. Qualifié pour la finale de la FA Cup, Portsmouth essaye de convaincre les dirigeants lensois de laisser jouer le joueur sans devoir l'acheter définitivement. Fortement convoité par Blackburn, Aruna Dindane se rend à Lens pour discuter avec le président Martel, qui décide finalement de l'autoriser à terminer la saison en Angleterre, « privilégiant avant tout l’aspect humain »[7]. De retour à la compétition le 24 avril 2010 à Bolton[8], Dindane permet grâce à un doublé à son équipe d'égaliser[9], et devient par la même occasion le meilleur buteur de Portsmouth. Six jours plus tard, il déclare avoir passé la visite médicale avec les Rovers de Blackburn, et que son agent faisait le nécessaire pour trouver un terrain d'entente entre le club et Lens[10].

L'échec au Qatar et en Angleterre[modifier | modifier le code]

Annoncé pendant plus d'un mois au Qatar, et après plusieurs démentis, Dindane est transféré officiellement au Lekhwiya SC le , et s'y engage pour trois années[11],[12]. Le transfert est évalué à trois millions d'euros. Dans un championnat relativement faible, Aruna Dindane ne marque presque pas, malgré un temps de jeu important[13]. En décembre 2012, il rompt son contrat avec le club qatari. Après s'être entraîné durant plusieurs semaines avec Crystal Palace FC, il rejoint officiellement le club anglais le 27 mars 2013[14]. L’expérience sera de très courte durée : il quitte l'Angleterre au bout de deux mois sans avoir joué le moindre match.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Aruna Dindane au 5 avril 2013[15],[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2000 Drapeau de la Côte d'Ivoire ASEC Mimosas MTN Ligue 1 - - - - - - - - - 3 0 3 0
2000-2001 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 5 0 - - - - C1 8 1 5 1 18 2
2001-2002 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 28 10 1 0 - - C1 9 1 4 0 42 11
2002-2003 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 22 6 - - - - C3 7 3 3 1 32 10
2003-2004 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 25 15 - - - - C1 9 4 5 3 39 22
2004-2005 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht Jupiler Pro League 29 14 - - - - C1 8 2 8 5 45 21
2005-2006 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 28 6 - - 1 1 CI+C3 5+6 1+1 9 5 49 14
2006-2007 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 34 11 2 1 2 1 C3 6 3 5 2 49 18
2007-2008 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 28 8 - - 4 1 C3 4 3 9 1 45 13
2008-2009 Drapeau de la France RC Lens Ligue 2 12 2 - - - - - - - - - 12 2
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Portsmouth FC (prêt) Premier League 19 8 3 1 2 1 - - - 11 0 35 10
2010-2011 Drapeau du Qatar Lekhwiya SC Stars League 19 4 - - - - - - - - - 19 4
2011-jan 2012 Drapeau du Qatar Lekhwiya SC Stars League 4 1 - - - - - - - - - 4 1
jan 2012-2012 Drapeau du Qatar Al-Gharafa SC Stars League 6 1 - - - - AFC 5 1 - - 11 2
2012-jan 2013 Drapeau du Qatar Al-Sailiya SC Stars League 8 2 - - - - - - - - - 8 2
mars 2013-2013 Drapeau de l'Angleterre Crystal Palace FC Championship - - - - - - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 267 88 6 2 9 4 - 68 21 62 18 412 133

Palmarès[modifier | modifier le code]

Collectif[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Aruna Dindane est marié à Hawa, avec qui il a eu Bouba, Camira et Raïssa, née le à Arras. En janvier 2006, il a eu la douleur de perdre sa petite fille Raïssa, alors âgée de cinq mois, alors qu'il participait à la Coupe d'Afrique des nations[17]. Le , il est à nouveau père d'une petite fille.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dindane a signé à Lens », sur le site de L'Équipe, (consulté le 28 avril 2012)
  2. « Marseille pense à Dindane », sur le site de L'Équipe, (consulté le 28 avril 2012)
  3. « Dindane prêté à Portsmouth », sur le site de L'Équipe, (consulté le 28 avril 2012)
  4. « Dindane buteur avec Portsmouth », sur madeinlens.com, (consulté le 28 avril 2012)
  5. « Dindane prêté à Portsmouth », sur le site de L'Équipe, (consulté le 28 avril 2012)
  6. « L’incroyable imbroglio financier qui oblige Dindane à ne plus jouer », sur footmercato.net, (consulté le 28 avril 2012)
  7. « Gervais Martel : « L’aspect humain avant tout ! » », sur le site officiel du RC Lens, (consulté le 28 avril 2012)
  8. (en)« Dindane returns for Blues », sur le site officiel de Portsmouth, (consulté le 28 avril 2012)
  9. (en)« Bolton 2-2 Pompey », sur le site officiel de Portsmouth (consulté le 28 avril 2012)
  10. « Dindane proche de Blackburn », sur le site de L'Équipe, (consulté le 28 avril 2012)
  11. « Dindane vers Lekhwiya », sur le site officiel du RC Lens, (consulté le 28 avril 2012)
  12. « Dindane à Lekhwiya », sur le site de L'Équipe, (consulté le 28 avril 2012)
  13. « Que devient Aruna Dindane ? », sur footmercato.net, (consulté le 28 avril 2012)
  14. Dindane rejoint Crystal Palace
  15. (en) Aruna Dindane sur national-football-teams.com.
  16. « Statistiques de Aruna Dindane », sur footballdatabase.eu
  17. « Dindane de retour pour un deuil », sur le site de L'Équipe, (consulté le 28 avril 2012)