Neeskens Kebano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neeskens Kebano
Neeskens Kebano au Camp des Loges (2011).jpg
Kebano en 2011.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique Sporting Charleroi
Numéro 92
Biographie
Nom Neeskens Kebano
Nationalité Drapeau : République démocratique du Congo Congolais (RDC)
Nat. sportive Drapeau : République démocratique du Congo Congolais (RDC)
Naissance (23 ans)
Lieu Montereau-Fault-Yonne (France)
Taille 1,72 m (5 8)
Période pro. Depuis 2011
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
1996-2006 Drapeau : France ASA Montereau
2006-2011 Drapeau : France Paris SG
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2011-2013 Drapeau : France Paris SG 09 (1)
2012-2013 Drapeau : France SM Caen 16 (2)
2013- Drapeau : Belgique Sporting Charleroi 63 (19)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2008-2009 Drapeau : France France -17 ans 05 (1)
2009-2010 Drapeau : France France -18 ans 08 (2)
2010-2011 Drapeau : France France -19 ans 09 (1)
2011-2013 Drapeau : France France -20 ans 11 (0)
2014- Drapeau : République démocratique du Congo Rép. dém. du Congo 05 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 1er juin 2015

Neeskens Kebano, né le à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), est un footballeur international congolais jouant au poste de milieu offensif.

Né en France, Kebano opte pour la nationalité congolaise dans le but de porter le maillot des Léopards. Il renonce de ce fait à la nationalité française car selon l'article 10 de la Constitution de la République démocratique du Congo, « la nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec aucune autre »[1].

Il est depuis 2013 sous contrat avec le RSC Charleroi, en championnat de Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Neeskens Kebano a commencé le football à l’âge de 6 ans dans le club de Montereau-Fault-Yonne. Son père lui a donné son prénom en référence à Johan Neeskens, footballeur international néerlandais des années 1970. Il est remarqué par le Paris Saint-Germain FC lors de détections pour entrer à l'INF Clairefontaine. Après quelques mois d'essais, il signe et intègre l’équipe des 13 ans 2 du PSG en 2005.

Paris Saint-Germain FC[modifier | modifier le code]

Formé au PSG, il gravit les niveaux et intègre l'équipe réserve, en CFA, en 2010. Il joue son premier match avec l'équipe première du PSG le 2 février 2011, à 18 ans, face au FC Martigues en Coupe de France. Le 2 mars, il inscrit son premier but parmi les professionnels en quart de finale de la compétition. Titulaire en CFA et ayant participé à sept matchs pendant la saison 2010-2011, il signe son premier contrat professionnel, d'une durée de 3 ans, avec le Paris SG[2].

Au début de la saison 2012-2013, il prolonge de deux années supplémentaires son contrat au PSG, avant de partir en prêt au Stade Malherbe de Caen, en Ligue 2 pour obtenir du temps de jeu. Handicapé par une blessure au genou qui le tient éloigné des terrains pendant 3 mois, il participe à 12 matchs en championnat.

RSC Charleroi[modifier | modifier le code]

Confronté à la nouvelle politique de recrutement au PSG, Kebano décide de partir pour jouer. Le 2 septembre 2013, il signe avec le club belge du Sporting de Charleroi, qui évolue en Jupiler Pro League, un contrat de deux ans. Il démarre la saison en titulaire. Pour sa première saison en Jupiler Pro League, il inscrit 6 buts et délivre 5 passes décisives toutes compétitions confondues. Au terme de la saison 2013-2014, le club atteint la 10e place du classement général sur 16.

Durant la saison 2014-2015, le Sporting de Charleroi achève la phase classique du championnat à la 6ème place du classement général et accède, pour la première fois de son histoire, à la phase des "play-off" durant laquelle il lutte pour l'obtention d'une place en Ligue Europa. Le club obtient finalement son ticket européen, le 31 mai 2015, et prendra part au deuxième tour qualificatif de la compétition. Au cours de cette saison, Kebano inscrit 11 buts et délivre 6 passes décisives. Le 11 mai 2015, il obtient le Soulier d'ébène belge, qui récompense, depuis 1992, le meilleur joueur africain ou d'origine africaine évoluant en Belgique. Il est le premier carolo à recevoir cette récompense.

En sélection[modifier | modifier le code]

Kebano fait ses débuts en équipe de France en 2009, avec la sélection des moins de 17 ans dirigée par Philippe Bergeroo. Pour sa première sélection, contre la Pologne, il marque son premier but. Il participe aux qualifications de la France et joue l'Euro 2009 des U17. Il apparaît lors des 3 rencontres et marque un but contre l’Italie lors du dernier match (défaite 2-1)[3]. Quelques mois plus tard, il fait ses débuts chez les U18. Il y dispute 8 matchs et marque 2 buts, face à l'Ukraine et l'Espagne, lors de la Copa del Atlantico. À partir d'août 2010, il est sélectionné en U 19. Il est sélectionné à 9 reprises, joue la Sendai Cup au Japon, puis les qualifications pour l'Euro 2011. Il y marque notamment un but contre le Monténégro. Avec les U 20, il participe en 2012 et 2013 aux 40e et 41e éditions du Tournoi de Toulon. En 2012, il y joue cinq rencontres, dont la petite finale perdue face aux Pays-Bas. En 2013, il participe à quatre matchs, dont la petite finale remportée face au Portugal[4].

D'origine congolaise, il est présélectionné dans la sélection nationale en août 2014, par Florent Ibenge, pour disputer les deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2015, qui opposera la sélection congolaise au Cameroun et à la Sierra Leone[5]. Kebano annonce par la suite qu'il a décidé de jouer pour la République démocratique du Congo « Après plus de 5 ans en Équipe de France, une page se tourne… J’ai été sélectionné avec la République démocratique du Congo et accepté cette convocation, espérant honorer ma première sélection le plus tôt possible. »[6]. C'est un mois plus tard et face à la Côte d'Ivoire qu'il honore sa première cape. La RDC s'impose 4 à 3 et Neeskens marque un des buts congolais.

Faisant partie de la liste des 23 pour jouer la CAN 2015, une blessure au genou l'empêche de jouer les premiers matchs de la compétition. C'est lors des quarts de finale qu'il entre en jeu pour la première fois. Entrant à la 67ème minute, son équipe est alors menée 2-1 par le Congo, il s'illustre en réalisant 2 passes décisives (l'une à Joel Kimuaki sur coup franc, l'autre à Dieumerci Mbokani) permettant à la République démocratique du Congo de l'emporter (2-4) et de se qualifier pour sa première demi-finale depuis 1998.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Neeskens Kebano au 1 septembre 2014[7]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Autres compétitions Total
Division M B M B M B C M B C M B M B
2010–2011 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 3 0 2 1 - - C3 2 0 - - - 7 1
2011–2012 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 - - - - - - C3 2 0 - - - 2 0
Sous-total 3 0 2 1 - - - 4 0 - - - 9 1
2012–2013 Drapeau de la France SM Caen (prêt) Ligue 2 12 1 2 1 2 0 - - - - - - 16 2
Sous-total 12 1 2 1 2 0 - - - - - - 16 2
2013–2014 Drapeau de la Belgique Sporting Charleroi Jupiler League 26 5 1 1 - - - - - Playoffs 4 0 31 6
2014–2015 Drapeau de la Belgique Sporting Charleroi Jupiler League 25 11 3 1 - - - - - - - - 28 12
Sous-total 51 16 4 2 - - - - - - 4 0 59 18
Total sur la carrière 66 17 8 3 2 0 - 4 0 - 4 0 84 20

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Distinction individuelle[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]