Christian Piot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piot.
Christian Piot
Image illustrative de l'article Christian Piot
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (70 ans)
Lieu Ougrée (Belgique)
Taille 1,74 m, 75 kg
Période pro. 1966-1978
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
avant 1963 Drapeau : Belgique FC Ougrée
1963-1966 Drapeau : Belgique Standard de Liège
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1966-1978 Drapeau : Belgique Standard de Liège 305 0(9)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1969-1977 Drapeau : Belgique Belgique 040 0(1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2000-2005 Drapeau : Belgique Standard de Liège (entraîneur des gardiens)
2006-2007 Drapeau : Belgique RFC de Liège (entraîneur des gardiens)
2008-2014 Drapeau : Belgique RFC Aywaille (entraîneur des gardiens)
2015 Drapeau : Belgique RRC Hamoir (entraîneur de l'équipe espoir)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Christian Piot est un footballeur belge né le à Ougrée (Seraing).

Biographie[modifier | modifier le code]

Chrisian Piot est d'abord boucher, métier qu'il abandonne à la suite de ses succès pour se consacrer pleinement au football[1]. Il joue d'abord au FC Ougrée dans la banlieue liégeoise avant de rejoindre le Standard de Liège[1]. Lorsque Jean Nicolay quitte le Standard en 1969, René Hauss, alors entraîneur du club, titularise le jeune Christian Piot, en dépit des doutes de certains observateurs[1]. Il progresse rapidement et, en une seule saison, l'ancien réserviste du Standard devient un des gardiens de l'équipe nationale en profitant de l'indisponibilité de Jean Trappeniers, blessé[1]. Cette sélection est aussi due à l'intérêt que lui avait porté Raymond Goethals, directeur technique national, qui l'avait déjà sélectionné avec les moins de 23 ans[1].

Gardien de but emblématique du Standard de Liège où il joue toute sa carrière professionnelle, il remporte trois fois consécutivement le championnat de Belgique, en 1969, 1970 et 1971. Dans ce club, il joue 305 matches et marque 9 buts, tous sur penalty[2]. En 1972, il remporte le Soulier d'or du meilleur footballeur belge.

Christian Piot joue quarante rencontres internationales entre 1969 et 1977, avec les Diables Rouges, et marque un but[3]. Il participe à la Coupe du monde en 1970 au Mexique, et au Championnat d'Europe en 1972 en Belgique.

Plus tard, il devient entraîneur des gardiens de but du Standard, de 2000 à 2005, puis du RFC de Liège de 2006 à 2007.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Arets, Christian Piot : Les mains d'or, éd. Banana Press, , 200 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Raymond Arets, Standard : le grand défi, Bruxelles, éd. Arts et voyages, dl 1970, 125 p., p. 82
  2. Fiche du joueur sur le site standard.be
  3. Sélections du joueur sur le site de l'URBSFA