Armagnac (voilier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Armagnac.
Armagnac
Image illustrative de l'article Armagnac (voilier)
Armagnac au près en rivière de Daoulas
Gréement Sloop bermudien
Histoire
Architecte Philippe Harlé
Lancement 1966
Caractéristiques techniques
Longueur 8,55 m (hors-tout), 6,65 m (flottaison)
Maître-bau 2,82 m
Tirant d'eau 1,37 - 1,60 m
Déplacement 2,5 t (lest 1,03 t)
Voilure 37 m²

L'Armagnac est une classe de voiliers habitables construits au chantier naval Aubin, sur plans de Philippe Harlé. La coque à bouchains vifs est en contreplaqué. « Grand frère » du Muscadet, il préfigure les voiliers de croisière côtière familiale tels que l'Arpège. On distingue 3 versions.

Compétition[modifier | modifier le code]

L'Armagnac est régulièrement engagé au départ des épreuves du Tour du Finistère[1],[2].

En 2015, les équipages qui engage un Armagnac au départ du Tour du Finistère, voit leur frais d'inscription remboursés. L'objectif est de « donner un nouveau souffle aux plus petites catégories de bateaux qui verront là une concurrence accrue. Nous attendons au moins une dizaine d’Armagnac »[3].

Armagnac Ni gris ni vert en carénage

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Dagorn, « Tour du Finistère. Caudrelier, premier », sur letelegramme.fr, (consulté le 3 novembre 2017)
  2. Jean-Luc Jourdain, « L’ÉTAPE ABER WRAC’H – LANDÉDA / ABER ILDUT - LANILDUT », sur tour-finistere-voile.com, (consulté le 3 novembre 2017)
  3. « Un 30e Tour du Finistère à la Voile emblématique », sur adonnante.com, (consulté le 3 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :